Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Brive / Toulon : le résumé

6 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Rugby : résumés des matchs

                                           1554 

 

Brive / Toulon :

 

Les meilleurs :

 

Coté Brive :

 

Le trio Vosloo Popham Classens : toujours actif, aux plaquages, grattages, sauts, percussions, pilonnages, rucks… A eux trois ils remuent 5 tonnes de viande par match… Mention pour Vosloo dont le début de saison est étincelant.

 

Palisson : Toujours actif, il se montre parfois un peu trop soliste dans sa partition mais sa fougue sa vitesse et la qualité de son jeu au pied sont très précieux pour le CAB.  

 

Waqaseduadua : Quelques interventions défensives de qualités, un bon placement et une capacité a prendre les ballons hauts qui a bien servi aux brivistes.

 

Coté RCT :

 

 

Smith : il a joué 10 en défense, 9 en fin de match, a mis beaucoup d’énergie au combat et quelques tampons, et surtout est irréprochable dans tout ce qu’il fait.

 

Kubriashvili : Solide en mélée fermée, il a réussi à faire dégoupiller Ribes et a sortie de son match Henn. En plus de ces qualités d’agitateur, il a bousculé la mélée adverse et son activité dans le jeu est importante.

 

Samson : des franchissements, des prises de balles en touches, des gros plaquages, de la présence. Un très bon match pour le néo toulonnais.

 

Brana : Le seul arrière (autre que Wilkinson encore très fort) a s’être mis en évidence, il manque un essai tout fait ou presque en glissant tout seul. Sans une superbe défense de sa part, le score aurait pu être plus lourd pour Toulon.

 

 

 Le match tronqué de la journée. Après une grossière cravate de Kefu sur Palisson et une expulsion logique, le RCT a du batailler pendant près de 75minutes a 14 face à une équipe Briviste plutôt en confiance. Mais, ce qui est a souligné, c’est la justesse tactique des toulonnais durant près de 70 minutes. En effet, ils auraient pu (auraient du) prendre une véritable valise. Dès la première action d’envergure sans leur centre fautif, les toulonnais ont tout de suite montrés combien il est dur de jouer a un de moins. Sur une relance de Estebanez, un coup de pied a suivre et quelques passes au cordeau, l’action échoue au pied des poteaux des joueurs de la rade. Une faute plutôt bienvenue prive les briviste d’un essai tout fait. On se dit alors que les toulonnais vont souffrir. Mais, à force de provocations et de petits rien, les brivistes sortent peu a peu du match (avec notamment Ribes qui va se calmer 10 min sur le banc suite a une accumulation de faute). Ils rentrent en guerre. Les tranchés, si confortables pour une équipe réduite à un de moins, deviennent des cimetières à ballons. Les grands espaces sont inutilisés et le combat farouche et surtout stérile laisse les varois dans le match. Bien aidé par des fautes d’agacements (et probablement stupides), Sir J. Wilkinson se montre réaliste et à la mi temps le score est seulement de 6 à 6. Tactiquement bien joué. Physiquement intenable.

 

Au retour des vestiaires, le jeu briviste se met un peu mieux en place et dès la 45ème, Vosloo héroïque résiste au solide Wulf pour planter un essai en coin tout en force, en explosant le poteau de touche mais sans toucher la ligne. C’est le début de la fin toulonnaise. Le RCT craque définitivement à la 65ème minute sur un essai d’Azoulai puis de Palisson. Le CAB l’emporte avec le bonus s’il vous plait !

Tactiquement très juste (Chandelles, combat, réduction des espaces), les toulonnais paient en cette fin de partie une infériorité qu’ils n’ont pas pu gérer de bout en bout. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article