Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Equipe de France de rugby : La liste des 30 LPHS

28 Mars 2011 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #En route pour la coupe du monde 2011

Tout d’abord merci à tous ceux qui ont participés au vote. Vous êtes une petite 20aine à avoir ainsi donné de votre temps pour composer vos équipes et prendre la place du sélectionneur national. Après vos votes qui seront analysés plus en détail dans quelques heures, voila que ma propre composition va vous être donnée. Pour que cet article ne soit pas sans autre intérêt que de connaître mes choix, nous allons la mettre en parallèle avec plusieurs autres : nous allons donc donner la composition idéale (ou préférée) des petites histoires, donner la liste probable de l’équipe de France qui partira au mondial et enfin nous allons donner le nom des oubliés et de ceux qui ont recus le plus de voix à chaque poste.

Pour ne pas que les explications soit redondantes, nous allons donner les justifications de nos choix et surtout tenter d’expliquer pourquoi Lievremont en a fait d’autres.

 

Voici donc la liste de l’équipe de France pour la coupe du monde 2011

 

 

Ma liste des 30 :

 

Pilier gauche :

 

Mon choix :

 

Domingo : indiscutable à son poste depuis la terrible blessure de Barcella, il est l’un des incontournables de cette équipe.

 

Forrestier : énorme avec son club, jeune, dynamique et surtout autant à son aise dans le jeu  courant qu’en mêlée fermé, il mérite sa place dans le groupe.

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Domingo 

 

Schuster : clairement pas au niveau international, il a pourtant de grande chance d’aller faire le mondial. Il est en tête et corde à l’entrée de la dernière ligne droite dans une course où les participants ne sont pas  super nombreux…

 

Les oubliés de ML :

 

Barcella (blessé), Poux 

 

Les deux qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes:

 

Barcella, Domingo

 

Talonneurs :

 

Mon choix :

 

Servat : à l’instar de Domingo, il est incontournable. C’est un talonneur qui arrive à maturité, capable de franchir, de se mettre des timbres, de lancer parfaitement en touche et de se multiplier au ras ; C’est un véritable troisième pilier qui vient coller des énormes percussion sur la truffe des ses adversaires. Et quand avec tout ça Keith Wood dit de lui qu’il est le meilleur talonneur du monde...

 

Szarswesky : s’il est suffisamment remis de sa blessure, il est le remplaçant idéal à ce poste. Plus dynamique, plus mobile, mais tout aussi gros défenseur, sa principale faiblesse réside dans sa tendance à multiplier les petites erreurs de lancers et les petites fautes stupides. Moins indiscipliné que par le passé, cela reste néanmoins son point faible.

 

Si le parisien ne peut se rendre en NZ :

 

August : vieillissant mais toujours titulaire dans l’un des meilleurs clubs de France depuis plus de 10 ans (Paris puis Biarritz) il reste un des plus gros guerriers et des meilleurs lanceurs a ce poste. De son propre aveu, Marconnet lui doit en partie son retour en bleu. August c’est un peu l’éternel joueur sous-coté … Il est tout de même 4 fois champion de France, a joué 3 finales de H-Cup, a mené les plus gros packs des années 2000 et n’a jamais eu de concurrence dans tous les postes où il est passé (Blin, Terrain, Cortese ou encore Noirot on ainsi ciré le banc en évoluant aux cotés d’August). Il allie à mes yeux l’expérience, la sagesse, le combat et incarne une certaine éthique de travail. 

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Servat 

Szarswesky ou Guirado : le parisien est incontestablement le meilleur des deux. Mais toute la question est de savoir s’il sera remis à temps. Si ca n’est pas le cas, on voit mal Marc se passer d’un joueur appelé de manière plus que régulière depuis 2ans.

 

Les oubliés de ML :

 

Noirot, Ladhuie, August

 

Les deux qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes :

 

Servat, Szarswesky

 

 

Pilier droit :

 

Mon choix :

 

Mas : C’est le troisième larron incontournable de cette première ligne. L’autobus est le meilleur droitier du monde avec Cole et Castrogiovanni. Il est dominateur sur la plupart de ses duels avec les gauchers et reste l’un des joueurs les plus expérimenté de ce pack a seulement 31ans.

 

Marconnet : Comme pour August, il est vieux, il va moins vite, il est passé a droite pour cela d’ailleurs, il est ceci, il est cela… Mais il est surtout le pilier le plus capé du rugby français. Et ça, ca n’est pas sans raisons. Il est toujours aussi rugueux, toujours aussi provocateur, toujours aussi méchant et surtout de plus en plus expérimenté. Un centre avec de l’expérience ? C’est pas mal… Un pilier avec de l’expérience, ça peut vous faire gagner un mondial.

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Mas 

 

Ducalcon : ce choix est déjà plus discutable. Mais peut-on croire dans le retour de Marconnet viré de Marcoussis un lendemain de défaite ? Peut-on croire en Poux le polyvalent ignoré du staff depuis 2ans ? Peut-on parier sur Lecouls, jugé par l’équipe médicale de l’équipe de France comme inapte à la pratique du rugby ? Assurément non. Et alors, malgré ses faiblesses évidentes et surtout son indiscipline chronique, Luc Ducalcon est la moins pire des options qu’il reste…

 

 Les oubliés de ML :

 

Marconnet, Lecouls, Poux

 

Les deux qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes :

 

Mas, Marconnet

 

Deuxième ligne :

 

Mon choix :

 

Nallet : Il est à maturité. Il est l’un des meilleures deuxièmes lignes d’Europe, rivalise avec les géants mondiaux à son poste, connait les spécificités inhérente aux grands matchs de coupe du monde. Il allie expérience et talent. Il est le capitaine de combat et probablement le leader de vestiaire qui se cache dans l’ombre de Dusautoir.

 

Papé : Guerrier par excellence, il allie la mobilité d’un 8 et la puissance d’un 5. C’est à mes yeux le complément idéal de Nallet. Une sorte de double maléfique, d’alter égo appartenant au côté obscur de la force. Il est de la race de ceux qu’il ne faut pas chatouiller. Et si sa fougue le pousse un peu trop à la faute, il vaut mieux avoir à freiner un guerrier qu’avoir à le pousser au combat. 

 

Millo-Chlusky : un ton en dessus depuis le début de la saison internationale, souvent diminué ou blessé, il reste cependant l’un des seuls a rivaliser sur la puissance pure avec les monstres du pacifique.

 

Thion : gros combattant, gros pousseur en mêlée et surtout joueur expérimenté et rompu aux joutes internationales, il est la 4ème option de cette équipe. Sa présence ne s’explique à mes yeux que par le fait que ce que l’on attend d’un 5, c’est avant tout sa capacité à pousser en mêlée et à mettre la tête dans les rucks. Il est incapable de faire une passe à plus de 1m50, est plus lent sur 100m que le champion benjamin des interclubs de l’Oise, il a moins de vision de jeu que Gilbert Montagné… mais par contre c’est le champion du monde du déblayage avec la tête.

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Nallet,Papé, Millo-Chlusky

 

Pierre : C’est le seul à ne pas figurer dans ma liste. Même si ses capacités et son talent sont véritables, c’est son manque de densité physique qui me gène un peu. Si on part à la guerre, autant que ceux que les éléments de base des tranchés soit les plus farouches combattant. Pierre est un bon sauteur, un très bon joueur, mais a-t-il le niveau physique pour rivaliser avec les meilleures équipes de la compétition ? Il sera tout de même présent car il apporte une possibilité de déplacement dans le combat et que ses qualités de sauteur et de déplacement font de lui un deuxième ligne moderne et tout de même efficace.

 

Les oubliés de ML :

 

Millo-Chlusky, Thion, Maestri, Privat,

 

 

 

Les quatres qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes :

 

Nallet, Pierre, Millo-Chlusky, Papé

 

 

Troisième ligne :

 

Mon choix :

 

Dusautoir : le capitaine, le Black destroyer, le plus gros plaqueur et le plus gros guerrier à ce poste. Il est parmi les tous meilleurs au monde dans son registre plaqueur/gratteur. Son profil est assez atypique : gros défenseur au ras, mais ne sautant pas, n’étant pas un dévoreur de grand espace, n’étant pas capable de faire un crochet ou un passe… C’est un Serge Betsen moderne, plus puissant mais moins technique. 

 

Picamoles : Il est peut-être le seul français à pouvoir franchir et traverser la défense. C’est typiquement le registre qu’il manquerait à une équipe de France en mal de repère offensif : un joueur capable d’exploser le rideau défensif, de concentrer toutes les attentions et de focaliser la défense au ras ou autour du 10 tout en étant assez adroit pour jouer avant ou après contact. Lievremont se passe de lui pour d’obscures raisons depuis plus de 2ans, date de la dernière victoire référence des tricolores chez eux contre l’Afrique du Sud.

 

Harinordoquy : c’est le 7 idéal. Mobile, sauteur, plaqueur, soutient infatigable, capable de défier homme à homme et d’une grande sureté sur tous les ballons chauds (chandelles, ballons dégueulés etc…). C’est un peu le baromètre de cette équipe : quand il va bien, tout va bien.

 

Ouedraogo : encore un joueur dans un registre totalement a part. Fufu lui, ce sont les grands espaces, les courses folles, les soutiens du bout du monde. Si son déficit de puissance est évident, il le comble avec talent par une énorme mobilité. A l’aise ballon en main et gros défenseur au large, il apporterait une solution de plus dans les matchs où déplacer le combat semble être la meilleure solution.

 

Bonnaire : Capable de glisser 8, le clermontois est un joueur qui allie vitesse, technique, puissance et qui est bon dans presque tous les registres. Il sait plaquer, gratter, sauter, franchir, jouer au près, au large, mettre la pression loin sur le terrain, jouer au pied… C’est un troisième ligne remplaçant idéal dans la mesure où il peut jouer 6, 7 ou 8, il peut apporter un peu de tout et surtout est typiquement le genre de joueur à ne pas faire de conneries.  

 

Chouly : C’est la grosse côte de ma liste au poste de 3ème ligne. Dans le même registre que Bonnaire, Chouly le perpignanais est l’un des meilleurs contreur en touche de France, l’un des 8 alliant au mieux puissance et mobilité, l’un des joueurs sous-coté de ce championnat. Le voir au mondial serait une grosse surprise mais serait loin d’être une grosse erreur.

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Dusautoir Bonnaire Harinordoquy Ouedraogo.

 

Lapandry : Joueur jeune et prometteur, sa présence ne sera ni injuste, ni illogique. Plaqueur/gratteur et sauteur, il apporte de la profondeur à cette 3ème ligne. Son déficit de puissance sera largement comblé par son efficacité au sol.

 

Lakafia : on en parle de plus en plus. On entend son nom partout et ses performances au BO font de lui un joueur très prometteur. Dans un registre similaire à celui de Picamoles, le jeune 8 basque sera peut-être la grosse côte de cette sélection.


Les oubliés de ML :

 

Picamoles, Chouly, Diarra, Caballero, Burban, Lauret

 

Les six qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes :

 

Dusautoir, Harinordoquy, Bonnaire, Picamoles, Ouedraogo, Lapandry

 


Demi de mêlée :

 

Mon choix :

 

Parra : alors oui, je ne le porte pas dans mon cœur. Oui, ces matchs en bleus sont d’une stérilité rare. Oui, il fait des mauvais choix, s’entête parfois dans des stratégies stupides et fait preuve d’un manque chronique d’expérience et de capacité d’adaptation. Mais c’est le meilleur 9 buteur de France. Il est un des rares à tourner à plus de 75% au pied ET à être français. Il n’a certes pas le talent des meilleurs 9 de la planète, mais il a une vraie emprise sur ses gros. Il doit trouver une forme de complémentarité avec son 10 pour devenir le 9 indiscutable de l’équipe de France.

 

Yachvili : Grosse expérience, habitué d’être un peu le sauveur, capable de mettre 20pts par match, gros animateur devant et animateur correct devant, le Yach est juste le 9 alliant au mieux expérience et qualité. Il sera utile pour un mondial et risque même de pousser Parra sur le banc au moment de jouer les matchs un peu chaud.

 

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Parra Yachvili

 

Tomas : il est fort a parier que Marc prennent 3 spécialistes du poste. Tomas est alors le 3ème dans la hiérarchie née au cours du tournoi.

 

Les oubliés de ML :

 

Tillous-Bordes, Durand, Dupuy, Mignoni,

 

Les trois qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes :

 

Parra, Yachvili, Dupuy  

 

 

Demi d’ouverture :

 

Mon choix :

 

Trinh-duc : c’est le 10 des bleus depuis 3ans et demi. Pourquoi se passer du seul capable de jouer à ce poste a haut niveau ? Alors c’est le 10 le plus faible du top 8 mondial (France, Irlande, Angleterre, Pays de Galles, Afrique du Sud, Australie, Nouvelle Zélande, Argentine) mais c’est probablement le meilleur français. 

 

Michalak : capable de jouer 9 ou 10 mais surtout dans un registre tout autre que FTD, il est capable d’amener un peu de folie, un peu de vitesse et surtout faire peser sur la défense une incertitude très dérangeante.

 

Une pensée pour Boyet, Wisniewzki et Beauxis… Paix à leurs âmes

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Trinh-Duc

 

Skréla : le meilleur dans le registre défensif, sa vision de jeu n’est pas un modèle mais il compense ce déficit par une capacité à être le premier attaquant très pénible pour une défense inversée. Il pourrait être une solution en cas de difficulté pour FTD. Mais autant le dire tout de suite : je n’aime vraiment pas ce type de 10.

 

Les oubliés de ML :

 

Beauxis, Boyet, Wisniewzki

 

 

Les deux qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes  :

 

Trinh-Duc, Beauxis

 

Centres :

 

Mon choix :

 

Traille : meilleur 12 à l’heure actuelle, solide, puissant, mobile, impecable sous les ballons hauts et doté d’un jeu au pied qui pourrait soulager sa charnière, Traille à une énorme carte à jouer pour ce mondial.

 

Rougerie : Tout nouveau tout beau à ce poste de second centre, Rougerie c’est de la vitesse et de la puissance au centre du terrain. Et en plus le bougre arrache des ballons, est polyvalent (il joue 13, 11, 14 ou même 15 avec Clermont) et est capable de finir les coups quand il ne chie pas la balle dans l’en-but. Son gros défaut, c’est son manque d’expérience et de repère à son néo-poste de centre.

 

Fritz : c’est le puncheur par excellence. Physique, puissant mais surtout explosif au possible, Fritz peut jouer premier centre, second centre et surtout est capable de faire des grosses différences seul. Il fait pour l’instant partie des grands perdants du mandat Lièvremont mais il lui reste une chance de participer au mondial : celle de faire une fin de saison énorme notamment en H-cup.

 

Jauzion : c’est un platane. Il n’est plus aussi fort qu’il y a 4 ans, mais c’est une grossière erreur de se passer de son expérience et de ses 110 kilos. Il serait un superbe grand-frère, un papa des lignes arrières.

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Traille, Rougerie

 

Marty : sans être un grand, grand fan du bonhomme, force est de constater que s’il brille rarement de par son intelligence de jeu, il reste un défenseur hors-pair et surtout un véritable meneur d’homme. Alors oui, il ne fera que 2 ou 3 passe dans le mondial. Mais par contre, il risque de mettre quelques timbres. Derrière Rougerie dans la hiérarchie actuelle, à lui de montrer qu’il vaut mieux qu’un rôle de faire valoir au mondial.

 

Les oubliés de ML :

 

Bastareaud, Fritz, Jauzion, Mermoz (blessé)

 

Les quatre qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes  :

 

Traille, Jauzion, Rougerie, Mermoz

 

Ailiers :

 

Mon choix :

 

Malzieu : il a des stats qui parle pour lui, un talent énorme, des capacités de franchissement et de finisseur hors norme, il allie vitesse, puissance, crochets. Son seul tort est d’être un défenseur plutôt moyen. Il était censé être la première solution en cas de changements dans le groupe et… c’est Palisson qu’on a rappelé en premier.

 

Clerc : Il vient de démontrer en l’espace de 3 matchs qu’on ne pouvait pas se passer de lui. Il est le meilleur et le plus complet ailier. Et en plus il peut glisser en 9 (pour dépanner) ce qui fait de lui un joueur non seulement talentueux mais aussi utile.

 

Médard : du talent brut, un pied gauche très long et offrant des solutions intéressante sur l’occupation du terrain au pied, mais surtout une capacité a trouver ou créer les brèches de la défense adverse. Il peut aussi bien jouer ailier ou arrière.

 

Planté : Très bon sur les ballons hauts, gros défenseur, rapide, habile balle en main et surtout doté d’un gros mental (il revient de deux gros pépins toujours aussi fort), c’est le joueur utile et qui pourrait apporter son talent aux lignes arrières. Ses concurrents en club (Sid, Candelon, Baille) sont tous des bons ailiers mais Planté est de loin le plus constant. Il est la grosse surprise de ma liste.

 

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Clerc, Médard

 

Huguet : C’est la plus grosse blague de l’année rugby 2011. Le problème ? plus ca va et moins la chute parait drôle…

 

Andreu : un temps joueur important de cette équipe, il a été zappé en 2011. Cependant, il semble que cette absence ne soit pas vraiment rédhibitoire pour sa coupe du monde.

 

Les oubliés de ML :

 

Fall, Malzieu, Heymans, Arias, Planté, Candelon

 

Les quatre qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes :

 

Clerc, Médard, Heymans, Malzieu

 

Arrières :

 

Mon choix :

 

Poitrenaud : Quand il joue en confiance, il est l’un des plus beau 15 du monde. Rapide, technique, physique et surtout jouant la tête haute, il est d’une élégance rare. Il passe un peu au travers en ce moment, mais on ne peut pas laisser un mec comme lui à la maison. En plus il peut tout aussi bien jouer au centre.

 

Floch : C’est l’arrière le plus joueur du championnat. Relançeur infatigable, gros franchisseur et plutôt pas maladroit au pied, c’est un superbe 15. Il ne fait pas parti des plans du staff depuis les premiers jours et même en cas de fin de saison exceptionnelle, il n’ira pas, à mon grand regret, au pays du long nuage blanc.

 

Le choix de Marc Lievremont :

 

Palisson : Joueur utilisé de manière très régulière par le staff depuis 2 ou 3ans, il a de grande chance de faire partie du bon wagon.

 

Porical : son jeu au pied et sa vitesse en font un joueur utile et surtout d’importance aux yeux du staff. Si il semble bien moins talenteux que d’autre, Poitrenaud en tête, il reste pourtant le joueur le plus crédible à ce poste.

 

Les oubliés de ML :

 

Floch, Poitrenaud, Peyras, Teulet, Fall,

 

 

Le joueur qui ont reçus le plus de voix de la part des internautes :

 

Poitrenaud

 

 

En résumé :

 

La liste moyenne des Internautes :


Piliers : Domingo, Barcella, Mas, Marconnet

Talonneurs : Servat, Szarswesky

Deuxième ligne : Nallet, Pierre, Millo-Chlusky, Papé

Troisième ligne : Dusautoir, Harinordoquy, Bonnaire, Picamoles, Ouedraogo, Lapandry

Demi de Mêlée : Parra, Yachvili, Dupuy  

Demi D’ouverture : Trinh-Duc, Beauxis

Centre : Traille, Jauzion, Rougerie, Mermoz

Ailiers : Clerc, Médard, Heymans, Malzieu

Arrière : Poitrenaud

 

La liste de M. Lievremont :

 

Piliers : Domingo, Schuster, Mas, Ducalcon 

Talonneurs : Servat, Szarswesky ou Guirado

Deuxième ligne : Nallet, Papé, Millo-Chlusky, Pierre

Troisième ligne : Dusautoir Bonnaire Harinordoquy Ouedraogo, Lapandry, Lakafia

Demi de Mêlée : Parra Yachvili, Tomas

Demi D’ouverture : Trinh-Duc, Skréla

Centre : Traille, Rougerie, Marty

Ailiers : Clerc, Médard Huguet, Andreu

Arrière : Palisson, Porical

 

La Liste LPHS : 

 

Piliers : Domingo  Forrestier, Mas, Marconnet

Talonneurs : Servat Szarswesky ou August

Deuxième ligne : Nallet, Papé, Millo-Chlusky, Thion

Troisième ligne : Dusautoir, Picamoles, Harinordoquy, Ouedraogo, Bonnaire, Chouly

Demi de Mêlée : Parra, Yachvili

Demi D’ouverture : Trinh-duc, Michalak

Centre : Traille, Rougerie, Fritz, Jauzion

Ailiers : Malzieu, Clerc, Médard,  Planté

Arrière : Poitrenaud, Floch

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article