Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

France - Argentine : les Notes des joueurs

20 Novembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Rugby : résumés des matchs

   Logo LPHS

 

Après une courte, laborieuse mais importante victoire (au moins pour l'orgueil), voici sans attendre les notes des joueurs de l'équipe de France. 

 

Le désiquilibre des notes avants/Trois quarts est largement du à la physionomie du match et surtout à la performance loin d'être inoubliable de la charnière. 

 

Domingo : Puissant, actif et efficace au plaquage, il réalise un très bon match. Si la mêlée française a autant dominé son homologue sud-américaine, c'est en grande partie du au fait qu'il a largement dominé Scelzo son partenaire de club. 7/10

 

Servat : après une semaine de repos, "la bûche" était de retour et il a fait son match. Impeccable au lancer, intraitable en défense, solide a l'impact et en mêlée, le toulousain a encore réciter sa partition sans fausse-notes. 7/10

 

Mas : le seul première ligne à avoir joué toute la partie, il s'est montré discret mais très efficace sur toutes les phases de combat. Il est sans conteste l'un des meilleurs à son poste. 7/10

 

Pierre : Une petite frayeur aux alentours de la 20ème minute avec un auto-K.O, il sort un match plutot de bonne facture. Si parfois il à tendance à s'isoler (35ème), sa mobilité et sa défense rattrape ses petites erreurs. 6,5/10

 

Nallet : Un bourreau de labeur, il abat une quantité de boulot incroyable. Aux quatres coins du terrain, il s'est encore mis en évidence en jouant le "pénible" dans toutes les zones d'affrontement. Son début de match sur les chapeau de roue (cartons sur l'engagement, déblayages de mongolien) l'a tout de suite mis dans le rythme et le Percheron du paquet d'avant mérite sa note : 8/10

 

Dusautoir : Il nous a fait du Dusautoir avec une destruction méthodique de l'adversaire sur tous les retour intérieurs, des grattages de balles (moins nombreuse qu'a l'accoutumée mais tout de même appréciable) et surtout un soutient et une présence de tous les instants. 7,5/10 

 

Bonnaire : Meilleur plaqueur du match avec 12 plaquages, il sort une très bonne copie avec une moisson en touche, des caramels dans toutes les zones (aussi bien 0, 1 ou même 2) et quelques avancées balles en mains notamment sur des départs au ras. 7,5/10 

 

Chabal : Encore quelques fautes de mains, des petites erreurs au sol mais dans l'ensemble le Racing-man nous sort un match plus qu'honnete avec notamment plusieurs percés plein champ, des gros timbres et un bon placement sur le troisème rideau. Légèrement touché à la cuisse, puis au poignet, il à joué 60 minutes a fond. 7/10

 

Parra : Pour : de très bons replis défensif, un jeu au pied plutôt solide, une bonne présence dans le jeu courant. Contre : beaucoup de mauvais choix (pourquoi jouer systématiquement coté fermé ?!) , une lenteur étonnant à un tel niveau, une variation du jeu proche du néant... Un match qui ne servira pas de référence au Clermontois qui confirme qu'il est un peu en dessous de son niveau stratosphérique de l'année passée. 5/10

 

Traille : Alors si Parra a fait un match très moyen, la faute peut-être à un 10 qui ne l'a pas vraiment mis en confiance. Après un début de match où il a défié en tant que premier attaquant en attaquant très fort la ligne d'avantage, il a semblé un peu en panne d'inspiration face à une rush-défense pourtant hyper prévisible. La solution on le sait, peut tenir à du petit jeu au pied par dessus ou au moins à une forme d'alternance qu'il n'a jamais trouvé ni même cherché. Il a annoncé la même combinaison au moins 4 fois (Sortie de mêlée ou de touche, appel a vide de Jauzion, service de Rougerie dans le dodo) ce qui n'a posé aucun soucis à la défense argentine )à partir de la 25ème minutes. Traille à encore beaucoup de choses à travailler à ce poste pour devenir incontournable. Estebanez en 10 minutes à semblé amener plus d'énergie et d'envie que Traille en 60 (entre la 10ème et la 70ème.) 4,5/10

 

Andreu : Vifs, accrocheur en défense, solide après contact malgré son gabarit atypique, il marque des points en vue de la coupe du monde. 6/10

 

Jauzion : Il a touché peu de ballon mais a toujours su avancer et/ou faire jouer après lui. Sa défense précieuse à permis de sauver quelques décalages notamment à partir de la 60ème. 6,5/10

 

Rougerie: Un super match pour le Clermontois qui avait beaucoup de choses a jouer : faire oublier le tournoi (2minutes de jeu contre l'écosse), convaincre le staff qu'il mérite sa place en tant que centre, prouver qu'il à encore le niveau international et gagner sa place pour la prochaine coupe du monde en moins de 7mois. Et c'est presque mission réussie après un match où il a plaqué (9 plaquages) gagné des ballons et provoqués des pénalités, franchit le premier rideau (2 fois) et où surtout il s'est multiplié au soutient. Il est élu talent d'or et c'est logique. 8/10

 

Huguet : Une première mi-temps pour rien. Pas un ballon, pas un plaquage. Et puis un premier 1/4 d'heure de seconde période énorme avec deux franchissements, 2 plaquages et pas mal de puissance. Il sauve un essai avec un plaquage énorme sur un décalage presque fait et semble validé la politique du staff dit "de l'homme en forme". Un ballon chaud perdu dans les 15 mètres coûtent 3pts. 6/10

 

Palisson : ce qu'on retiendra de son match ? Un jeu au pied énooooooooorme. Mais il n' pas vraiment crevé l'écran, il a pris quelques décisions étranges sur des relances où il ne doit qu'a son soutient hyper-actif de ne pas perdre des ballons chauds. 6/10 

 

Ducalcon : Une rentrée à un poste qu'il ne conaissait pas forcément très bien, et un match au moins en mêlée très intéressant. Dans le jeu ont l'a vu porter quelques ballons sans franc succès (un en avant, une interception) mais il n'est pas vraiment là pour ca. 6/10 

 

Guirado : Deux premiers lancers horribles (même pas dans la bonne zone), un plaquage loupé tout de suite après, on va dire que son 1/4 de gloire n'était pas celui qu'il a joué à la Mosson. 4/10 

 

Thion : Bon on va penser que je m'acharne. Mais quand on voit un joueur qui n'a rien compris à la défense glissé (70ème) a ce niveau, c'est juste dingue. Il me rend hystérique devant mon écran et c'est dommage car son investissement est réellement positif. 5/10 

 

Harinoroquy : Quelques fautes de mains, une feinte de plaquages qui m'a fait beaucoup rire (il monte comme un avion a coté du porteur de la balle) mais quelques charges du basques ont remis les bleus dans le bon sens au moment où cela devenait important. 5/10 

 

Yachvili, Estebanez et Porical ne sont pas notés, ayant joués a eux trois 7minutes. 

 

Coté Argentin ? 

 

Les meilleurs : 

 

Cabello : Bon ben là, pour un gars que je ne connaissais pas du tout, il m'a tout simplement bluffé. Il est entré à la mi-temps et on a vu que lui à partir de la 40ème. Des énormes tampons et surtout une tendance à gratter toujours à la limite de la faute, de couvrir sur les ailes et de découper tout ce qui se présente a été impréssionante. 

 

Albacete : toujours aussi pénible. Il a mis des coups de tronches, des grands coups d'épaules, quelques coups de genoux. Du classique. 

 

Contepomi : auteur de tous les points de son équipe, il s'est montré quelques peu emprunté mais la fin de match qu'il a faite au centre après l'entrée de Bosh a été impréssionnante de justesse. 

 

Gurruchaga : Il a fait la différence sur presque tous ses ballons et son jeu au pied très long a soulagé les siens. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article