Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

France - Fidji : la composition officielle des Fidjiens

12 Novembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #En route pour la coupe du monde 2011

En cette fin d’après-midi, la composition est enfin tombée ! Après plus de 3 jours de retard sur la date annoncée, le staff fidjien a communiqué la liste des 22 joueurs pour affronter les Bleus à Nantes. Nous vous la laissons découvrir.



Le XV fidjien : Ligairi ; Nakelevuqi, Vulivuli, Rabeni, Nalaga ; (o) Baï, (m) Kenatale ; Qera, Koyamaibole, Naevo ; Qovu, Lewaravu ; Manu (cap), Tuapati, Dewes.

 

Les remplaçants : Somoca, Veikoso, Kalou, Ravulo, Taka, Matavesi, Lovobalavu

 

 

 

On notera la présence d’une ligne de ¾ très « française » avec la présence de pas moins de 5 joueurs évoluant en France titularisés : Bai de Castres, Ligairi et Rabeni de La Rochelle, Vulivuli le joueur du Racing-métro et Nalaga le Clermontois.

Devant la puissance de Qovu en deuxième ligne et plus encore celle de Koyamaibole, le Chabal fidjien seront les principales armes du pack.

 

On annonce aussi que la petite merveille de la troisième ligne, Ravulo devrait connaitre ses premiers pas avec la tunique floquée du palmier au cours de cette rencontre. Ca ne sera pas du luxe pour suppléer Naevo et ses 38 printemps.

 

Enfin on profitera de ce match pour rappeler que plusieurs joueurs sont laissés à la maison par le Staff fidjien : Sireli Bobo du Racing, Waqesaduadua de Brive (blessé) mais plus encore les néo-toulousain magiques Delasau ou Caucaunibuca. Toujours chez les absent de marque, Raiwalui, le deuxième ligne le plus expérimenté du pack Fidjien est lui aussi absent.

 

 

La charnière classique de ces 10 dernière années Rauluni-Little se faisant vieillissante, c’est Kenatale pour une 3ème sélection qui est aligné accompagné d’un joueur polyvalent et complet, Bai.

 

 

Que craindre de cette équipe ?

 

Et bien c’est simple comme toujours avec les Fidjiens : tous les duels où les arrière seront lancés seront dangereux. Si la défense française hésite un temps soit peu, alors la sanction sera immédiate. La puissance, les qualités athlétiques et surtout la vitesse des lignes arrières insulaires sont dangereuses d’un coté à l’autre du terrain et ne laisseront aucun répit aux français.

Les uns contre uns sont LA grande spécialité des Fidjiens avec une nette préférence pour tenter systématiquement de chercher à franchir avant de faire vivre le ballon. La puissance de feu risque d’être, malheureusement pour le spectacle, remise en question par une météo capricieuse.

 

Comment les battre ?   


Encore une fois la réponse est connue de tous : il faudra leur imposer un combat d’avant pendant au moins une heure. Si ils sont sevrés de ballons, forcés a jouer contre une équipe organisée et combattante, alors les Fidjiens sortiront du match. Le risque est de tomber dans l’anarchie rugbystique, le hourra rugby, domaine où les Fidjiens sont les meilleurs du monde. Plus le match sera structuré, propre et dénué au maximum de folie, alors les français gagneront et peut-être même largement. Les fondamentaux seront primordiaux (touche mêlée rucks) et la capacité a mettre les Fidjiens à la faute sera un bon moyen de faire rapidement explosé les visiteurs.

 

Un homme dans le match ? :


Coté Fidjien, le joueur le plus redoutable physiquement est sans conteste Koyamaibole. Le match qu’il livrera sera le baromètre Fidjiens. S’il est dans un grand jour, attention aux dégâts. Mais si jamais sa puissance physique monstrueuse ne s’exprime pas, alors les fidjiens auront du mal à gagner la ligne d’avantage.

 

 

A samedi pour la note des joueurs et une analyse de la rencontre a chaud ! 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article