Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

France - Fidji : la composition officielle des bleus

9 Novembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #En route pour la coupe du monde 2011

La liste est tombé ce matin à 9h00 et c'est une composition pleine de surprises qui a été dévoilé. 

 

Je vous la laisse découvrir avant l'analyse de cette composition : 

 

Le XV de départ : Porical, Arias, Marty, Estebanez, Médard, Traille, Yachvili, Ouedraogo, Harinordoquy, Lapandry, Millo-Chulski, Thion, Ducalcon, Guirado, Schuster.

Remplaçants : Noirot, Domingo, Pierre, Chabal, Parra, Skrela, Palisson

 

Ligne par ligne : 

 

1ère ligne : Schuster-Guirado-Ducalcon. Dynamique mais peu expérimenté ( oins de 10 sélections à eux trois), ils devraient largement rivaliser avec la première ligne fidjienne, le gros points faible des insulaires. 

 

2ème ligne : Thion-Millo-Chlusky. Deux énormes tracteurs pour faire de la mêlée un calvaire pour les fidjiens. Le combat, c'est leur terrain de jeu favori. Ils devraient permettre au bleus de prendre un net ascendant sur la zone "0" (au ras) au cours de la rencontre.

 

3ème ligne : Lapandry-Ouedraogo-Harinordoquy. Une troisième ligne voltigeuse dans tous les sens du terme. Les trois sont capables de sauter et surtout de courir comme des dingues. Le soutient sera primordial et c'est probablement le trio le plus explosif pour contenir les assauts Fidjiens qui ont deja annoncés leur intention de mettre le feu au quatre coin du terrain (Seru Rabeni le Rochelais en tête). Seul bémol : aucun de ces joueurs n'a un profil de franchisseur.

 

Charnière : Yachvili-Traille. Une forme de stabilité puisqu'on reconduit en sélection une charnière qui se connait très bien en club. Le gros point fort de cette charnière est sa capacité a bien occuper le terrain par un jeu au pied long et surtout complémentaire (pied droit très long pour Traille, pied gauche chirurgical pour le "yach"). L'animation sera plus difficile du fait du manque de match de Traille et des faiblesses supposées des adversaires. Yachvili devrait beaucoup peser dans le match aussi bien par son jeu au pied, son animation proche des zones de combat ou même quelques départ dont il a le secret. Traille est là pour prouver qu'il a sa place dans le squad pour le mondial. 

 

Centre : Marty-Estebanez. C'est le gros point d'interrogation de ce match: comment les deux joueurs vont s'entendre. Estebanez plutot dans un registre d'animateur (il peut tout a fait passer 10) et Marty dans celui d'un franchisseur explosif et gros défenseur. Ils auront fort a faire face aux génies des iles. Je suis plutôt pessimiste quand à leur complémentarité... Rabeni et Vuli-Vuli se frottent les mains de ne pas jouer la paire Jauzion-Rougerie

 

Ailes : Arias-Medard. Arias en grande forme et Médard lui aussi irrésistible depuis le début de saison auront tous les deux des chances de briller grace à un paquet d'avant à la fois mobile et puissant. Ils devraient avoir des ballons pour s'exprimer. Mais défensivement il faudra être irréprochable tant sur le couverture du 3ème rideau que sur les duels. Nalaga sera probablement aligné à l'aile et se fera un plaisir a défier nos deux ailiers pas vraiment très physiques. 

 

Arrière : Porical. Son sens naturel du placement sera probablement innutile tant on s'attend a voir les fidjiens relancer de partout. Mais c'est surtout son jeu au pied et sa capacité a amener de la vitesse dans la ligne qui sera jugé. 

 

Le buteur ? Le rôle sera probablement dévolu à Yachvili. Mais on pourra voir Porical butter de loin ou encore une alternance droitier/gaucher. Mais la qualité ne manque pas. 

 

Le Capitaine ? En l'absence du Black Destroyer Thierry Dusautoir, le capitanat sera assuré par l'un des rares cadres aligné ce samedi : Imanol Harinordoquy. Le basque volant fêtera sa 63ème cape. 

 

Le Banc ? 4 avants et 3 arrières: le pack est d'une densité assez spectaculaire avec Domingo et Noirot en première ligne pour la solidité et la puissance, Pierre en 2ème ligne et Chabal en 3ème ligne en tant qu'impact-player. A l'arrière Parra et Skréla pour occuper la charnière et Palisson pour couvrir les postes d'arrière et d'ailiers. En cas de blessure d'un centre, Skréla rentrera probablement 10 et Traille glissera au centre. C'est un banc solide, expérimenté et surtout où tous les postes sont couverts. 

 

La stratégie ? Prendre les Fidjiens sur le combat, les forcer a faire ce qu'ils n'aime pas, c'est à dire aller au mastique et défendre, et surtout ne pas leur rendre les ballons au pied. Il faudra priver de ballon une équipe qui sait toujours quoi en faire et gagner la ligne d'avantage pour les forcer à se mettre à la faute. La touche et la mêlée bien qu'en pleine progression sont encore leur point faible mais attention à ne pas les sous-estimer.  

 

Les Fidjiens ?  On ne présente plus vraiment ceux que l'on considère a juste titre comme les plus grand artiste du rugby. Capable de fabriquer des deuxième lignes qui font des chistéras et des piliers qui mettent des coups de la patte d'oie, des 10 qui relancent du Parking et des ailiers de 120kilos, des 3ème lignes qui butent et des centre qui ne font pas de passes. Ils inventent et ils créent à chaque ballons et sont les plus grands phénomènes du rugby pro. Mais cette folie n'est absoluement pas canalisée et leur tendance a parfois faire n'importe quoi les rends vulnérables à a peu près tout... Souvent à la faute sur des plaquages hauts, souvent à la peine sur les phases de combat, ils restent pourtant confiants quand à leur capacité a défier les meilleures nations du monde. Leur match référence ? Un Pays de Galles-Fidji de folie ou les insulaires du pacifique l'emportent 38-34. 

 

Un détail a ne pas occulter : il s'agit du premier match de la tournée pour les Fidjiens. Ils n'ont que trop rarement l'occasion de s'étalonner au niveau international et ils vont être surmotivés. De plus, leur effectif est très qualitatif mais très peu quantitatif. Ce qui veut dire que le premier match est l'occasion pour eux de faire appel à leur meilleurs joueurs sans que le facteur bléssure, fatigue ou même confiance ne pèse sur eux. Comme toutes les équipes du sud, ils sont redoutables sur le premier match de la tournée et un peu moins sur le reste. Il suffit de prendre pour exemple les Samoas il y a un an, qui après un premier match de malade face aux Anglais et une victoire qui leur est volée, sont venus exploser sur la pelouse du Stade France 45 à 5.

 

Notre pronostique ? 30-15 pour les français après un match âpre et d'un engagement de tous les instants. Un essai sera marqué par Estebanez et un autre par Guirado (Mme Irma a parlé !) 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mouton 11/11/2010 22:01


Sur le plan des essais tu as raisons, mais je pense que si comme les blacks ou les australiens on avait déjà notre squad ce serait mieux. Ensuite, je pense pas que Estebanez soit capable de
répondre dans les grands matches car je ne pense pas qu'il en disputé des masses.
D'accord avec toi sur l'analyse de la météo. Cependant, et cela reste mon avis, je ne pense pas qu'il soit de bonne augure à un an de la coupe du monde de se satisfaire d'une victoire par les gros
contre les fidji malgré tout le respect que j'ai pour ces magiciens du ballon. Ensuite, je ne pense pas que Traille sache jouer au poste de 10 qu'il ait 5 10 ou 30 ballons idéaux ou pas. Et je
pense que l'animation offensive se doit d'être travailler lors de ce genre de match au contraire. Tu sais que tu affrontes une équipe joueuse pourquoi fermer le jeu et faire l'impasse sur une belle
animation, ça n'a pas de sens: particulièrement si tu attends de tes centres novices au plus haut niveau, du moins pour Estebanez qu'ils montrent des choses en vue de la coupe du monde alors qu'ils
ne se connaissent pas et que tu sais que le défaut de Traille c'est de produire du jeu. C'est l'équipe parfaite pour tester ton plan de jeu, sans tomber dans l'excès pour autant. Par ailleurs vu
que à moins d'une grosse surprise le match va être gagner et peut-être largement (+15) ce n'est pas forcément idéal d'aligner des joueurs nouveaux qui vont briller et donc fausser les idées du
sélectionneurs en vu des deux prochains matches qui seront de vrais tests et l'occasion de voir jouer une approche d'équipe type pour le mondial. ML risque de mettre les mauvais joueurs contre
l'Australie et de le regretter.


Pierre Ammiche 11/11/2010 23:36



Pour Traille en 10 : si il refait des matchs comme celui contre les bocks en 2006 (je suis presque sur de la date mais sur a 100% du match de folie a ce poste) alors je signe tout de suite. C'est
un super animateur, capable de jouer en premier attaquant comme personne et de créer autour de lui comme peut le faire dans le même registre Skréla (que je n'aime pas des masses) ou Trinh-Duc. Le
profil physique-passe après contact-jeu au pied très long n'est pas non plus sans rappeler le 10 des champions du monde B. James ou dans une moindre mesure Giteau (qui joue en 10 dans un ce genre
de registre). La solidité au détriment de la mobilité, ca peut marcher contre des défenses inversées. 


Ensuite il ne faut vraiment pas croire que les Fidjis viennent faire du tourisme. Il y a un match de rugby a jouer et a se pêler face a des mecs qui vont pas faire dans la dentelle au plaquage.
Bien sur que gagner grace aux gros, quelques soit le match, c'est pas très valorisant, mais c'est hyper rassurant. Les Anglais, les Sud'af et les Australiens ont gagnés les 4 dernières coupes du
monde grâce à cela. Alors dans ces circonstances, moi je suis plutot confiant par rapport aux avants. Je prefère être dans notre situation à savoir des certitudes devant et quelques
intérrogations derrière plutôt que dans celle des AFS a savoir beaucoup de questions devant et pas vraiment de certitudes derrière... 


La question de fermer le jeu : on pourra se la jouer à la montoise (relance du parking et triple sautée, chistéra inversée, salto arrière carpé) quand on aura le match en main. Ca serait très mal
venu de ne pas imposer du combat aux fidjiens alors qu'on sait que leur plus gros point faible se situe devant. Le plan de jeu des bleus est très simple (simpliste ?) depuis 1an et demi et un
match référence contre les bocks : imposer un énorme défi physique et mettre l'adversaire sous pression. Et quand la pluie s'en mêle en plus...


Le jeu passe après la victoire et la France ne peut pas se permettre de subir le jeu en tombant dans un match débridé style rugby à 7 car là, ca va être compliqué. On verra quoi en dire dans 2
jours. En attendant j'espère que tu as tort et que les certitudes (Malzieu, Poitrenaud, Clerc, Trinh-Duc entre autre) sont plus nombreuses qu'il n'y parait :) 


 


Pour les NZ et les Australiens : eux aussi sont en train de faire des tests. Regarde les compos du week-end dernier avec entre autre McCalman, Slipper pour les avants des Wallabies ou encore
Williams Gear ou Matthewson pour les blacks. Messam Toeava ou Cowan sont eux aussi essayé ce week-end. Et coté Bocks j'en parle même pas... 


Dans le nord, l'Angletterre avec Youngs, Loves ou Fourie, les Gallois (où il y a beaucoup de casse) avec Harries, Bishop, Warburton, Lydiate... Il n'y a que les Irlandais qui ne tentent rien mais
vu leurs performances habituelles en coupe du monde associé au faible vivier dont ils disposent pas sur que ca soit vraiment un modèle. Enfin tout ca pour dire que les bleus ne sont pas les seuls
a tenter des choses. Bien sur ils sont ceux qui tentent le plus mais ce sont eux aussi qui sont face a l'équipe la plus faible de la tournée. Je trouve ca bien.  



mouton 11/11/2010 14:58


Marty-Estebanez la bonne blague :) tu m'étonnes que les centres fidjiens se frottent les mains. Porical aussi n'est pas un bon choix face aux Fidji. Le pack est bon comme d'habitude mais la ligne à
part les ailiers est catastrophique, la paire de demis biarrote est incapable de défendre contre les magiciens d'en face et de peser sur le match tant elle est lourde. C'est pas avec eux qu'on
trouvera des bons repères dans l'animation offensive, ce qui manque cruellement aux bleus...


Pierre Ammiche 11/11/2010 16:20



En même temps, pour me faire l'avocat du diable, je préfère faire des essais a un an de la coupe du monde face aux Fidji plutot que de les faire en coupe du monde comme un certain Raymond D...
C'est la dernière chance de voir quelques uns des joueurs sous leur meilleur jour avant de fermer la porte de la grande maison bleue. Alors oui, Porical est en dessous et Marty-Estebanez ca fait
 rêver des masses. Mais ce sont tous des joueurs qui savent répondre présent dans les grands matchs et ça, ça n'a pas vraiment de prix.


 


Les demis du BO sont solides mais peu mobiles c'est vrai. Le gros point déterminant dont je n'ai pas parlé sera la météo : si il pleut et qu'il y a du vent comme aujourd'hui, les fidjiens vont se
faire plumer. Si au contraire le terrain est sec, alors là oui, on s'intérrogera sur la qualité de l'animation. Mais je pense que l'animation passera au second plan si la conquète est au niveau
où on l'attend : si ils ont 150 ballons a joués et qu'ils font de la merde sur la moitié ca sera 75 ballons super a jouer. Si il n'y a que 10 ballons a jouer et que tu réussit que la moitié des
lancements, alors ta plus que 5 munitions... C'est pas vraiment la même. 


On verra bien quoi en dire dans 3 jours. Je pense que ca sera moins facile de trancher après des matchs comme celui de samedi si tous les joueurs en balance brille, ce qui est tout a fait
possible.