Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

La bourse aux internationaux

2 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #En route pour la coupe du monde 2011

                                        logoFFR

La bourse aux internationaux : Etat des lieux en cette année de coupe du monde. 

 

Ce Mercredi, les internationaux ont tous vécus des traitements disparates. Petit résumé des forces, du coaching, des blessures et des réussites de cette 4ème journée.

 

Commençons par Colombes ou les franciliens alignait Nallet, Wisniewzki et Fall dans le 15 titulaire et laissait Chabal et Durand sur le banc. Les deux premiers cités ont joués l’ensemble de la rencontre, le 10 francilien se fendant même de la bagatelle de 23points.

Fall a connu lui un match plus difficile, étant expulsé temporairement dès la 6ème minute pour un plaquage à retardement sur Canale. Entrant à l’heure de jeu, Durand et Chabal ont pu jouer une petite demi-heure.  A noter au passage l’essai de Saubade, joueur au profil atypique mais toujours supervisé par le staff tricolore et le retour en tant que titulaire d’Henry Chavancy, véritable espoir au poste.

Coté Clermontois, c’est avec Floch et Domingo, auxquels vient s’ajouter un joueur en pleine bourre en ce moment, Fofana que les auvergnats débutaient la partie. Les entrées de Faure Parra Rougerie et Vermeulen venait encore gonfler les rangs des internationaux.  A noter le passage sur le terrain de Julien Pierre, qui ressort au bout de seulement 20 minutes suite à une déchirure à la voute plantaire.

 

Conclusion :

 

Pas de vrai duel d’international mais des points marqués par Wisniewzki et Saubade coté francilien. Rougerie se montre une nouvelle fois capable de jouer aussi bien au centre qu’à l’aile.

 

 

Bayonne / Brive :

 

Coté visiteurs, Estebanez débute puis cède sa place a la 65ème. Tout le contraire de Palisson sur le banc qui fait son entré a la 60ème. Ledevedec (champion du monde des moins de 21ans) et Belie ont eux aussi pu jouer chacun avec plus ou moins de réussite. Bélie signe un match remarqué avec 13 points.

Les internationaux de l’aviron sont eux assez peu nombreux : seul Boyoud et Baicco devant ont respectivement joués 51 et 39 min. Il faut signaler aussi la présence de Martin (qui ne fait plus vraiment parti des plans pour les bleus) et Puricelli qui a joué « seulement » 12minutes.  

Derrière, Lacroix (60min) et Peyras (80min) ont joués eux aussi.

 

Conclusion :

 

Puricelli et Martin s’éloignent de plus en plus de la coupe du monde, le premier payant son âge et son indiscipline et le second sa relative fragilité et sa difficulté à se montrer déterminant en club sont pour le moment rédhibitoire à un poste ou la concurrence est si dense.  Idem pour Peyras qui est promené d’un poste a un autre (centre, ailier, arrière) et il est évident que la polyvalence, véritable arme en club, s’avère être plus difficile a défendre auprès des sélectionneurs.

Palisson lui s’affirme de plus en plus comme un cadre de son équipe. Estebanez quand a lui peut dire adieu aux bleus si il ne fixe pas au poste de 10 comme lui avait suggéré Lievremont.

 

Usap / BOPB :

 

Voici l’un des grands rendez-vous du mercredi ! Pas moins de 12 internationaux ou joueurs dans les plans de l’équipe de France.

 Coté Biarrot, Yachvilli Harinordoquy et Mignardi ont joués tout le match. Thion a laissé ses partenaires a 14 pendant 10minutes suite à une bagarre. Marconnet fait son entrée a la 43ème et Peyrelongue à la 68ème. Enfin le jeune Barraque a pour sa part joué près de 70minutes.

 

Coté usapiste Mas, Guirado, Candelon et Mermoz ont tous les quatre joués toute la partie, le talonneur y allant même de son essai.  Chouly a lui participé aux 45 dernières minutes. Enfin Vivalda (40min) et Perez (53min) ont eux aussi joués.  Marty lui est sorti blessé (lésion musculaire)

 

Conclusion :

 

Marconnet et Mas pour un poste de titulaire en équipe de France (sans oublier Ducalcon). Le Yach et Imanol semblent incontournables en club et donc postulent logiquement au niveau supérieur. Mignardi, au profil si atypique semble lui s’être fait une place au soleil au centre de l’attaque de Biarritz. Traille est annoncé de retour dès ce week-end, qu’en sera-t-il de la ligne de ¾ du BO ?

Guirado et Mas eux marchent sur l’eau depuis 2ans et viennent postuler en EDF sans aucun souci. Enfin Mermoz au top niveau est incontournable en bleus, mais voila, cela fait bien trop longtemps qu’il est en difficulté et peine a retrouvé son meilleur niveau. Quand a Marty, sa blessure fait gonfler encore un peu la longue liste des joueurs à l’infirmerie.

 

 

La Rochelle / RCT :

 

Un match avec finalement assez peu d’enjeux pour les internationaux.  Ferrou et Talès coté Rochelais ont joués tout le match. Leur participation a la coupe du monde est très mais alors très improbable du fait de la très grosse concurrence a ce poste de N°9 et au besoin de certitude a celui de N°10.

Coté Toulonnais, seul Messina et Suta (blessé) postulent a une place en équipe de France, Lapeyre étant un peu tendre. Au contraire, Bruno et Emmanuelli semblent eux hors projet 2011 depuis trop longtemps.

 

Conclusion :

 

Peu d’enseignement a tirer de ce match, si ce n’est le fait que Talès, Lapeyre ou Messina s’affirment et que Suta, pas si loin, est blessé pour quelques semaines.   

 

 

Stade Français / Castres :

 

Coté parisien, Szarzewski, Papé, Burban (60min), Dupuis (64min), Beauxis, Bastareaud (75min) et Arias étaient titulaire. Libenberg est lui entré en cours de match (2min) de manière anecdotique.

 

A castres, Ducalcon et Caballero sur le banc (tous deux entrés à la 55ème), Teulet et Andreu au repos,  c’est avec « seulement » Kayser (55min), Audrin et Diarra comme internationaux en puissance que le CO a débuté.

 

Conclusion :

 

La performance de Bastarocket est une nouvelle fois énorme. Il a dominé sans conteste possible ses adversaires du soir et a littéralement survolé la première mi temps. Beauxis et Dupuy n’ont pas franchement marqués des points en tombant assez rapidement dans leurs travers (mauvaise gestion au pied, problème de rythme etc…)   

De l’autre coté, Ducalcon marque encore des points avec une tenue en mêlée monstrueuse (certes face a un jeune d’a peine 20ans Slimani). Caballero s’impose lui aussi comme un plaqueur sauteur de tout premier ordre et il est suivi depuis quelques temps déjà. Dommage qu’il n’a pu avoir sa chance plus tôt : la dernière ligne droite risque d’être très dur pour lui. Audrin est lui auteur d’un match très moyen, tant l’opposition de style, de puissance, de vitesse et de talent semblait en sa défaveur face au duo franco argentin.

 Enfin Diarra a été véritablement l’homme du match coté castrais avec une activité et une puissance physique sans comparaison. Plus en retrait, Kayser est derrière son vis-à-vis du soir dans la hiérarchie nationale.  

 

CSBJ / SUA Agen :

 

Nous allons faire l’impasse sur ce match ou les seuls Monribot et Cazeaux justifierait une convocation en ce moment. Personne au niveau coté Berjalien depuis les départ de Boyet (blessé) et Nicolas.

 

MRHC/ Stade Toulousain :

 

Ouedraogo, Tomas et Trinh-Duc coté montpelliérain ont joués toute la partie.

Mais c’est bien coté Toulousain comme toujours qu’il faut regarder pour y voir le plus grand réservoir d’internationaux en puissance :

Poitrenaud, Heymans, Jauzion, Fritz, Nicolas, Nyanga (qui fêtait son grand retour avec  50min dans les jambes), Millo-chlusky, Poux et Lacombe (60min) titulaires. Clerc, Dusautoir, Médard (tous trois ayant joués 30min) et Servat (20min) sur le banc.

 

Conclusions :

 

Fufu a été vraiment omniprésent sur ce match et le duel à distance entre le capitaine du MHRC et la troisième ligne clermontoise (Bonnaire Lapandry) s’annonce fratricide. Coté Toulousain, Jauzion semble indéboulonnable, tout comme Clerc et Poitrenaud. Ce trident laisse déjà peut de place aux autres. Fritz a une vraie carte a joué, lui qui n’a jamais vraiment explosé en bleu. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article