Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

La bourse aux internationaux : quelle équipe de France pour demain ? Les arrières

5 Janvier 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Equipe de France de rugby

Un nouveau cycle de 4 ans démarre demain. Et puisque le sélectionneur change et que le staff fait de même, fort est à parier que de nouvelles têtes vont (re)connaitre les joies du maillot tricolore. C’est donc à un exercice que j’adore que je vais me prêter : imaginer le visage du XV de France pour la Coupe du Monde 2015. Pour ce faire, tous les samedis, nous analyseront, poste par poste, le virage que pourrait prendre l’équipe de France dans les mois et les années à venir. 

Après avoir traité des avants (les piliersles talonneursles deuxièmes ligneles troisièmes ligne), après avoir essayé de passer en revue les demis de mêlée et fait le tour d'horizon des ouvreurs et des centres tricoloresaprès avoir analysé les ailiers, nous allons conclure par les arrières. Revue d’effectif de ceux qui sont, seront ou ne seront pas en équipe de France dans les prochaines années.

Pour procéder à cette revue d'effectif : dernier découpage de l'année avec les buteurs, les relanceurs et les arrières "bonus".


Premiere catégorie : Les arrières "buteurs"

3 gros postulant plus ou moins réalistes se détachent. Tout d'abord l'un des anciens "poulain" de Lièvremont, Jérôme Porical. En difficulté à l'USAP, il semble partir de très loin… Mais sa capacité à répondre présent dans les gros match, son jeu au pied très long et sa vitesse de course sont autant d'arguments en sa faveur. 

Ensuite, arrive Romain Teulet. Son défaut, tout le monde le connait : sa taille… 1m64. Le reste ? Une grosse présence défensive (même dans les airs), un jeu au pied chirurgical et un leadership déterminant pour son équipe. Il ne sera jamais en bleu, mais c'est un joueur qui mériterait d'avoir au moins une cap. 

Enfin un dernier nom : Julien Caminati. Alors je pense qu'il ne lira jamais ça. Mais allons y : Julien... Tu as beaucoup de talent. Tu es très doué. Puissant, rapide, efficace au pied, décisif parfois. Mais tu es d'un débilité sans nom. Pas un match sans une baffe, un mauvais geste, une cravate, un plaquage à retardement. L'apogée ? Une sortie à Toulouse qui se fini en bagarre à l'entrée d'une boite de nuit. "Non, on ne fait pas la queue quand on s'appel Caminati"… Un gros débile mais avec beaucoup de talent : un vrai et beau gâchis.  


Deuxième registre : les arrières "relanceurs". La concurrence est terrible dans cette catégorie et les joueurs comptent parmi les meilleurs mondiaux. 

Le premier est un mondialiste, rarement utilisé à son poste en équipe de France. Maxime Médard. Véritable monstre des relances et de la prise d'intervalle, le toulousain est sans conteste possible l'un des meilleurs arrières du monde… Seul problème ? Il partage ce titre officieux avec l'un des ses coéquipier en club : Clement Poitrenaud. Si Médard peut jouer à l'aile, Poitrenaud peut évoluer (avec talent) au centre. Il y a donc des chances de pouvoir les associer. Poitrenaud devra pour cela jouer d'avantage en club. 

Reste deux joueurs de grand talent mais dont la trajectoire laisse un peu sur notre faim… Anthony Floch (l'un des meilleurs 15 depuis 4 ou 5 ans) et Benjamin Thiery (souvent blessé mais qui, quand il joue, est un joueur énorme). 

Enfin dernière option et non des moindres : Jean-Marcelin (et oui…) Buttin. Avec un début de saison énorme sous les couleurs de Clermont, le jeune arrière ou ailier se positionne comme un candidat crédible pour la sélection… dans 2 ou 3 ans. 


Enfin un mot sur les arrières "bonus". Car ils sont quelques-uns à se positionner plus ou moins sérieusement à un poste de 15 sans y jouer régulièrement (ou tout court) en club : Traille, Fall, Beauxis, Wisniewski… Mais vu le talent des joueurs réguliers, cette hypothèse est très discutable… 


Conclusion : 

Le meilleur à mes yeux est évidemment Maxime Médard. Derrière lui le niveau est assez uniforme et seule la forme du moment peut décider de qui choisir. J'ai une grosse préférence pour Floch mais Poitrenaud mérite d'être plus souvent en bleu, ne serait-ce que pour sa polyvalence et son énorme talent. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Salles de Fitness Bordeaux 26/03/2012 10:49

Espérons que dans ce nouveau cycle on aura de belle surprise dans cette équipe de France qui a tout à faire... Le début de belles choses j'espère.