Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Le retour de la Nba (partie 16) : Les Bobcats de Charlotte

14 Octobre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Planète Nba

  Charlotte_Bobcats.jpg

 

 

 

 

Aujourd’hui, les Bobcats de Charlotte.

 

Alors disons le tout de suite, cette équipe n’a aucune histoire. Fondé en 2003 par le premier actionnaire majoritaire noir d’une franchise, elle a atteint pour la première fois de son histoire le stade des PO l’année dernière.  Mais son propriétaire lui a une histoire, et quelle histoire. Si je vous dis « sa majesté aérienne », si je vous parle d’un tirage de langue aussi célèbre que son dunk, si je vous parle d’un maillot rouge frappé d’un taureau, si je vous parle de 6 titres dont deux triplés, d’un joueur qui jouait avec son short de la faculté d’Etat de Caroline de Nord, d’un multiple MVP, Meilleur défenseur, All star et de la plus grande légende de ce sport vous me répondez : Michael Jordan ! Après quelques années en tant qu’actionnaire, il devient en 2010 le propriétaire de la franchise. Imaginez être sous les ordres du plus grand joueur de tout les temps… Ca calme quand on veut négocier une augmentation…

Mais au delà de la simple présence de MJ, dont on connait son passé horrible de manager (il pousse pour que l’on recrute K.Brown, l’une des pire catastrophe de la draft des années 2000, il laisse partir Hamilton contre Stackhouse et permet aux pistons d’être champion 2 ans plus tard, il multiplie les mauvaises inspirations…), cette franchise est bâtie autour d’une ville formidable. Elu ville la plus agréables des Etats-Unis, doté d’une salle de très grande qualité, d’une ambiance plus que correcte et d’un parquet parmi les plus beaux de la ligue, cette franchise a vraiment tout pour réussir.

 

Tout de suite, l’effectif :

 

Staff :

 

 

Coach : Larry Brown. L’un des Monsieur de la ligue. Véritable légende du coaching, il a tout connu, tout vécu. Champion en 2004 avec un gout prononcé pour la défense et rigueur, il est venu implanter des systèmes rigoureux et surtout un savoir faire. Il attaque sa 34ème année en tant que coach… Ouf ! Là où on peut trouver un peu a chipoter ? Et bien sa tendance a jouer avec des effectifs plutôt réduit, a très peu faire confiance aux jeunes ou aux nouveau et une tendance à s’entêter sur des détails ce qui amener quelques tensions. Mais bon, c’est un vieux monsieur à qui l’on doit le respect. 

 

 

GM : Rod Higgins. Bon en vrai c’est un homme de paille. Le vrai GM c’est Jordan et tout le monde le sait. Higgins est un pantin. Alors Jordan en tant que GM n’a pas laissé un souvenir impérissable aux Wizzards. Espérons que c’était pour lui une facon d’apprendre un peu le métier et qu’il sera plus doué ici.

 

 

Meneurs :

 

 

D.J Augustin : Pour sa troisème saison, le voici déjà avec dans les mains les rênes d’une franchises. Il a toute la confiance de son coach et il a surtout un talent certain. Après avoir rongé son frein, il a du attendre le départ de Felton pour enfin avoir sa chance. Son parcours rappel celui de Brooks. On lui souhaite la même réussite.  

 

 

Javaris Crittenton : Plus connus pour avoir fait joujou avec un pétard dans les vestiaires

Des Wizzards avec son « pote » Arenas que pour avoir briller sur les parquets, il reste une solution en tant que remplaçant correct. Il devrait plus jouer 1 que 2 cette année du fait de la faiblesse a ce poste.

 

Shaun Livingston : Le plus grand meneur par la taille de la Nba (2m01) souffre encore. Après un terrible accident au cours d’un match, il est handicapé depuis maintenant 2ans par des douleurs au genou récurrente. Le pire c’est qu’il est doué et que cette blessure ne lui laissera jamais devenir le joueur qu’il aurait du être. Il vient jouer les « utility player ».

 

 

Sherron Collins : Je ne le connais pas du tout. Internet non plus…

 

Arrières :

 

 

Stephen Jakson : Scoreur fou, il aime manipuler la balle pour se créer ses shoots parfois au détriment du collectif. Mais il est vraiment doué et sa présence dans toutes les catégories statistiques sont assez impressionnante. Un des leaders.

 

 

Gerald Henderson : Très peu utilisé l’année dernière mais capable de bonnes séquences par moment, il reste un bon espoir.

 

 

Matt Carroll : Profession ? Shooteur ! Il tourne a presque 40% en carrière et reste une des plus fines gâchettes de la ligue. Seulement a son poste, son profil n’est pas vraiment en adéquation avec les systèmes Brown.

 

 

Ailiers :

 

 

Gerald Wallace : L’âme de cette équipe. « Crash » sait tout faire mais surtout gober des rebonds. Il contre, dunk et défend comme un fou. L’un des meilleurs défenseurs a son poste. En attaque il fait parfois comme il peut mais c’est le vrai régulateur de cette équipe et celui qui incarne le mieux ce que Larry Brown attends de ses joueurs : défendre comme des tarés.

 

 

 

Derick Brown : Un talent certain mais qu’il se contente de montrer à l’entrainement… En même temps quand on est choisis 40ème avec Brown…

 

 

Darius Miles : Aussi sulfureux que talentueux, capable d’imposer un impact physique très important a ses adversaires, Darius reste le joueur qui a fait une pose de 3ans pour ne plus jouer avec son équipe, prétextant une blessure… Au delà de toute considération sportive l’ambiance et l’équilibre de l’équipe peuvent pâtir de son arrivée.

 

 

Dominic McGuire : C’est l’un des grands mystères de la Nba… Comment un mec qui tourne a 2pts et 3 rbds peut-il encore être désiré dans un club…

 

 

Ailiers Forts :

 

 

Tyrus Thomas : Une énergie de fou, des contres à la pelle, un jump impressionnant et des bonnes mains a 5-6 mètres. Que demande le peuple ? En plus il peut glisser poste 5. Il devrait être un candidat au trophée de MIP (joueur ayant le plus progressé).

 

 

Boris Diaw : Il a des mains en or et un coup d’œil digne d’un meneur. Il est l’un des chouchous de tout le staff et même le fils quasi spirituel de Brown. Il a pu jouer par le passé 1 2 3 4 ou 5. C’est un phénomène. Mais c’est aussi un joueur qui a pris presque 10 kilos en 2 ans, qui est loin de son meilleur niveau, qui semble moins a l’aise depuis l’arrivé de Jakson et qui surtout doit faire avec une concurrence de tous les instants avec Thomas, lui qui n’aime pas trop quand ca frotte. Allez Babac ! Fait-nous rêver de nouveau ! Le seule français a avoir 5 triple double en carrière.

 

 

Eduardo Najera : Le sculptural mexicain vient apporter du poids et de l’expérience a une équipe ou ce n’est pas du luxe.

 

 

Pivots :

 

 

Nazr Mohammed : Joueur expérimenté et capable de mettre des points poste 5, il reste un joueur correct sans pour autant être un très bon joueur.  

 

 

Kwame Brown : Pour une fois je vais essayer de ne pas être méchant. Au-delà de l’énorme déception qu’il a suscitée il reste un joueur correct, courageux qui a été marqué par l’omniprésence et l’omnipotence d’un joueur mythique dans un club ou l’on attendait énormément de lui. L’anecdote que je raconte souvent c’est que lors d’un entrainement, à la demande de MJ « himself », le jeu s’est durci sur Brown. Il est poussé au sol suite a une faute énorme sur lui. Et au lieu de s’énerver, se battre, quitter la salle de colère ou s’engueuler avec l’entraineur, ce gentil géant de 18 ans s’est mis a pleurer. Rien de plus. C’est un brave gars. Jordan essaye t-il d’expier un peu ses fautes en lui laissant une seconde chance ?

 

 

DeSagna Diop : Un bon vieux bucheron sénégalais qui déglingue a peu près tout ce qui passe a sa portée. A part ses contres/coups de hache, il a peu d’utilité… Il fait de la viande.  

 

 

 

 

 

Si nous étions GM :

 

PG : Augustin

SG : Jakson

SF : Wallace

PF : Thomas

C : Mohammed

 

6ème homme : Diaw

 

Conclusions : C’est une équipe avec un réel talent aux postes 2 3 et 4. Seulement la perte de Felton, parti aux Knicks, et surtout l’absence d’un pivot de talent est assez effrayante dans l’optique des PO. Pour la première fois depuis la création de la franchise, les Bobcats semblent ne pas s’être renforcés. Le banc a l’air famélique tant l’apport de Henderson et Brown ont été nul l’année dernière. A voir si l’expérience et le vécue commun de cette équipe va les aider…

 

Pronostique : 7ème a l’Est.  

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article