Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Le retour de la Nba (partie 17) : Les Thunders d'Oklahoma city

14 Octobre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Planète Nba

                               okc2.jpg

 

Les Thunders d’Oklahoma city :

 

Une franchise toute neuve elle aussi, un passé récent bien vilain et un joueur en figure de proue (Gary « the glove » Payton). Voilà sur quoi les dirigeants ont du construire. Autant dire tout de suite qu’ils sont vraiment partis de rien. Construire sur du sable… Et quand ont les voit perdre leurs meilleurs joueurs (Ray Allen, Shawn Kemp, Rashard Lewis, Gary Payton…) années après années, on commence même à croire qu’ils se mettent à creuser. 

La draft 2007 arrive et les Sonics (futur Thunders) héritent du second choix. Ils « pickent » alors un petit prodige de 19ans, et le futur grand leader de cette formation : Kevin Durant. La première saison n’est pas une vraie réussite. On en vient à douter du bienfondé d’un futur déménagement, ont se met à dire que Durant est trop brouillon, trop gourmand, qu’il a le melon. On dit que le staff fait n’importe quoi, que les joueurs sont mauvais (ce qui n’est pas faux… Mais quand on a titulaire Petro et Swift…).

Le déménagement s’opère quand même. Et là : gros changement. On prend Westbrook pour épauler Durant. On construit jeune, durable mais surtout on construit ! Pour la première fois depuis presque 10ans le chantier laisse entrevoir des architectes de talents et des ouvriers de très haut niveau. L’équipe prend forme et la solidité de l’équipe semble être croissante.

A tel point que cette année, l’équipe semble être parmis les favoris pour le titre mais surtout pour les PO. Un petit point sur l’effectif s’impose pour prendre conscience de la qualité de l’équipe.

 

 

 

Staff :

 

 

Coach : Scott Brooks. Un coach qui aime la jeunesse et qui n’hésite pas a faire confiance aux petits nouveaux. Un coach avec de l’expérience après des passages aux Rockets, Mavs, Cavs, Knicks et aux Wolves. Il sait rassembler les énergies et utiliser des systèmes assez intelligents pour mettre en valeur les qualités de chacun. Un super coach pour ses deux premiers exercices.   

 

 

Staff : Sam Presti. On l’a d’abord pris pour un malade. Il Trade LA star de l’équipe, Ray Allen, puis dans la foulée l’arme de scorification massive Lewis. Et il le fait pour quoi ? Pour un joueur inconnu (Jeff Green), un vieillard (Kurt Thomas) et quelques broutilles. Et puis il choisit Durant. Et là le plan semble d’un coup moins dingue. Et les coups de génie se multiplient. Il récupère respectivement tour à tour Sefolosha, Westbrook, Harden, Maynor, Ibaka… Et tous au salaire minimum. Et la on applaudit : il a réussit à faire une équipe (qui a accroché les champions en titre et futur champion) composée de joueur de talent, capable de jouer les premiers rôles et le tout pour des clopinettes. Clap Clap Clap !  

 

 

Meneurs :

 

 

Russel Westbrook : Une boule de vitesse et d’énergie au service du collectif. Il sait que son rôle est celui du lieutenant c'est-à-dire la seconde option offensive, soulager la star au scoring et dans le leadership et pouvoir avoir beaucoup la balle. Et il adore ça, avoir la balle. Il a amélioré son shoot et est l’un des meilleurs arrière de Nba dans le registre combo-gard (joueur physique pouvant jouer poste 1 et 2).

 

 

Eric Maynor : Le parfait complément de Westbrook. Plutôt passeur-shooteur que joueur en pénétration, il sort d’une bonne saison. Son rôle devrait évoluer avec le temps vers celui d’un remplaçant de luxe ou d’une excellente monnaie d’échange pour un nouveau coup fumant de Presti.

 

 

Tweety Carter : Pas encore assuré d’avoir un contrat, il est capable de scorer et de mener le jeu. Cela va être dur pour lui de se faire une place dans la rotation.  

 

 

 

Arrières :

 

 

James Harden : Joueur plus ou moins complet, il a un bon shoot, une bonne défense, des bonnes mains et prend des rebonds. Son manque de régularité lui empêche pour le moment de postuler a un rôle de titulaire. Mais il a du talent.

 

 

Daequan Cook : Pur shooter a trois points, il sort d’une saison plutôt mauvaise. Assez jeune, son shoot extérieur vient ajouter une nouvelle arme dans la panoplie des Thunders.

 

 

Royal Ivey : Shooter lui aussi en provenance des Bucks, il sait aussi jouer meneur. Son jeu est un mix entre celui de Maynor et celui de Westbrook.

 

 

Morris Peterson : Dernier shooter et pas des moindres, Peterson sera l’un des papas de l’équipe du haut de ses 33as. Il va faire mal dans les corners.

 

 

Ailiers :

 

 

Kevin Durant : Mr Durant est de retour. Considéré par beaucoup comme le meilleur joueur du monde, il est un shooter d’une pureté extraordinaire et sa qualité de déplacement par rapport a sa taille est exceptionnelle. Il est la véritable star de son équipe et quand on sait qu’il ne fait pas de caprice, pas d’émissions de télé, pas de grandes déclarations fracassantes et pas de pétage de plomb dans les vestiaires, il n’est pas sans rappeler un certain Jordan. Il vient de marquer l’Histoire en devenant le plus jeune meilleur marqueur de Nba à l’âge de 21 ans et 197 jours.

 

 

Thabo Sefolosha : L’un des plus gros défenseurs de Nba, son profil atypique fait de lui un joueur imprévisible mais très important dans le système de jeu de Brooks.

 

 

Jeff Green : Titulaire à un poste contre nature pour lui (poste 4), il a fait une grosse saison et son apport est hyper important pour l’équipe. C’est l’un des cadres et ses stats plaident pour lui. Il est de plus en plus efficace à 3pts.

 

 

Ailiers Forts :

 

 

Serge Ibaka : Contreur né, il prend de l’importance aussi bien à ce poste qu’au poste 5, à tel point que l’équipe nationale d’Espagne où il a joué lui fait les yeux doux. Son activité est impressionnante et sa montée en puissance toute la saison dernière laisse présager d’une progression exponentielle.

 

 

Nick Collison : Gros physique et beaucoup d’expérience. Il apporte un peu a lui seul ce qui manque aux Thunders. Il prend pas mal de rebonds et ca va être l’un des gros tracteurs de son équipe.

 

 

 

D.J White : Après une première saison a ne presque pas jouer, l’année passé il n’a pas été plus utilisé. Il risque de jouer encore en D-ligue.

 

 

Pivots :

 

 

Nenad Krstic : On l’a vu cet été balancer une chaise dans la tronche d’un autre joueur. C’est bien le truc le plus spectaculaire de sa carrière tant le géant serbe est lent et classique dans son jeu. Si il tourne a près de 70% de réussite au shoot c’est avant tout parce qu’il ne shoot pas à plus de 3m de la planche. Sa grande carcasse ne pèse pas des masses dans les luttes de positions. Le poste de pivot est bien le plus faible…

 

 

Cole Aldrich : Gros rebondeur naturel, il est l’un des très bons potentiels de cette jeune équipe. Il pourrait briller et on lui souhaite.

 

 

Byron Mullens : Très peu utilisé l’année dernière, cette saison pourrait le voir plus jouer. Sinon, sa carrière est mal barrée…

 

 

 

 

Si nous étions GM :

PG : Westbrook 

SG : Sefolosha

SF : Durant

PF : Green

C : Aldrich

 

6ème homme : Harden.

 

 

Conclusion : chaque année ca progresse et chaque année le nombre de victoire augmente. Durant commence à donner la pleine mesure de son talent, Westbrook est pour l’instant le lieutenant idéal et Harden a du talent a revendre en sortant du banc. L’apport des nouveaux joueurs va être primordial pour franchir un cap mais moins déterminant que dans les autres équipes parce que la première « source de capital » c’est tout simplement l’expérience que les jeunes emmagasinent. L’équipe la plus jeune de la ligue (pour le 5 majeur) va faire très mal et on espère juste qu’une telle réussite ne va pas faire tourner les têtes et créer des jalousies a deux ronds.

 

Pronostic : 3ème a l’ouest.  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article