Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Le retour de la Nba (partie 19) : Le Heat de Miami

16 Octobre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Planète Nba

           1283936632_470x353_miami-heat-logo.jpg

 

Le Heat de Miami :

 

 

Pour une fois, on ne va pas parler du passé de la franchise mais bel et bien son présent et surtout son avenir. Pour la première fois depuis au moins 50ans, trois des plus grandes stars, issues chacune d’horizon mais surtout d’équipes différentes, se retrouvent réunies pour être champions. Alors oui, on va me répondre : et alors le «Big three » des Celtics ?! Oui mais c’est la première ou trois grands joueurs dans la force de l’âge se réunissent.

Autant dire tout de suite, Lebron James, le double MVP en titre vient de prendre la décision la plus décrié de l’histoire du basket. Retour sur ce débat qui déchire maintenant les états unis.

Alors un jeune homme, leader de sa formation depuis son année Rookie, adulé dans sa région de Cleveland, présenté comme le messie d’une franchise qui n’a pas été franchement reluisante depuis des années, qui attire à lui pas mal de grand joueur qui voient en lui une chance d’être champion. Voilà la petite vie tranquille de Lebron « the king » James. Seulement voilà : il a un égo surdimensionné, le QI d’une palourde et il n’a pas envie de passer une carrière à la Barkley ou à la Webber : une reconnaissance individuelle mais pas de titre. Alors pour bien marquer le coup, faire parler de lui, faire mousser les sponsors (mais avant tout faire parler de lui), il organise une sorte de Star-Academy du basket ou il fait passer des auditions a toutes les équipes qui voudraient le recruter. Il voit passer les Knicks, qui lui proposent éééééééééééénormement d’argent (on parlera d’une garantie de gains en carrière de presque 1 milliard de dollars en lui réservant un pourcentage sur les ventes de billets, de produits dérivés et des parts dans l’actionnariat), les Clippers, qu’il snobera, des Nets, qui sortent l’artillerie lourde avec la venue de Jay-Z himself, les Bulls, avec leur projet a long terme autour de Rose qui fait saliver, et le Heat qui lui propose de s’associer avec Wade. Mais le paroxysme de la stupidité est atteint quand LBJ organise autour de sa petite personne une émission spéciale en prime-time pour annoncer sa décision. Cette émission intitulé « the décision » nous laissera voir LBJ assis sur une chaise pendant une heure, raconter ses exploit passé avant de dire d’un ton très neutre qu’il quittait sa franchise de toujours (et en les laissant clairement dans la merde) pour rejoindre celle d’un des rares adversaires à sa taille : Wade.

Imaginez une seconde Jordan s’associer à Magic Johnson, O’neal avec Duncan, Olajuwon qui signe avec Patrick Ewing… Une hérésie qu’ont dénoncé toutes les anciennes gloires de la Nba.

La décision de Bosh, moins télé-médiatisé mais tout aussi dégueulasse a été identique : quitter sa franchise de toujours après avoir joué avec les nerfs des fans pendant 3mois.

Et voilà qu’à l’aube de cette saison qui s’annonce épique s’avance l’équipe qui cristallise à la fois le plus d’espoir et le plus de haine de toute la Nba.   

 

Un point sur l’effectif :

 

 

Staff :

 

 

Coach : Erik Spoelstra. Nommé par Riley, il a plus ou moins limité la casse l’année dernière en se qualifiant pour les PO malgré un effectif pas folichon. Il a une pression de fou : celle de réussir à être champion avec le plus gros effectif de la ligue. Et ca c’est pas simple pour sa troisième année.

 

GM : Pat Riley. Un coach qui loupe deux fois les PO en 20 ans, qui joue 9 finale Nba pour 5 victoires, une moyenne de 61% de victoire en carrière et presque 2000 matchs en tant que head-coach… Respect.  Le fait d’avoir pu conserver Wade qui était a deux doigts de faire ses valises, d’avoir fait venir deux des 3 meilleurs agents libres de Nba et avoir réussit en une saison de passe a une équipe moyenne à l’équipe ultra favorite pour le titre, c’est du bon boulot.

 

 

 

 

Meneurs :

 

 

Mario Chalmers : Un meneur un temps annoncé comme un vrai tueur, il tarde à faire ses preuves. Il est en difficulté en club depuis quelques temps à tel point que Arroyo lui passerait devant dans la rotation sans plus de surprise que ça.  

 

 

Carlos Arroyo : Un shooter solide et plutôt bon gestionnaire, il est probablement le meneur le plus solide de cet effectif. Mais ca n’est pas forcement une gloire quand on voit la concurrence…

 

 

Eddie House : L’un des meilleurs shooters en sortie d’écran de la Nba, sa puissance de feu sera précieuse pour Miami.

 

 

Patrick Beverly : Il fait partie des joueurs qui sont là pour faire le nombre. Rien de plus fou que d’espérer jouer un peu.

 

 

Arrières :

 

 

Dwayne Wade : Le grand leader de son équipe, il est l’un des meilleurs joueurs de l’ère post-Jordan. Sa capacité à se créer des shoots et surtout à étouffer son adversaire seront précieuse. Mais son leadership et sa capacité a créer pour les autres sera déterminante.  

 

 

Mike Miller : Il est venu pour mettre des points mais aussi pour jouer avec son ami James et être champion. En gros une saison bien fun en perspective pour l’un des joueurs les plus difficiles à contrôler.  

 

 

Kenny Hasbrouck : Un joueur qui va découvrir la Nba aux cotés de grandes stars. C’est pas mal comme baptême.

 

 

Ailiers :

 

 

Lebron James : Que dire de plus que tout ce qui a déjà été dit ? Il est le meilleur joueur de Nba ou en tout cas le plus complet, peut marquer de partout et est un athlète complet à tout point de vue. Gros défenseur, passeur, créateur, ultra physique… Seule la tête ne suit pas toujours mais bon, on lui pardonne.

 

 

James Jones : Encore un joueur unidimensionnel. Spécialiste du tir a 3 points, il risque de pas mal cirer le banc.

 

 

Da’Sean Butler : N°3 dans une rotation ou ca risque de peu tourner, il va prier pour jouer les garbage time et les matchs déjà joués d’avance…

 

 

Ailiers Forts :

 

 

Chris Bosh : L’un des meilleur a son poste, il est un très bon rebondeur et peut être le meilleur attaquant au poste 4 avec Nowitzki et Stoudemire, il risque d’être plus important que les autres intérieurs du fait de sa polyvalence et surtout de sa capacité a gagner ses duels.

 

 

Udonis Haslem : Un joueur assez important au rebond mais aussi en tant que 6ème homme, il peut jouer 4 ou 5 sans trop de difficulté. Il est assez lent mais plutôt efficace près du panier. Un bien bon joueur.

 

 

Shavlik Randolph : Bon… ben là … je ne sais pas quoi dire…

 

 

Juwan Howard : Enorme expérience et pas maladroit dans la raquette, il est là pour faire le papa des intérieurs.

 

 

Pivot :

 

 

Zydrunas Ilgauskas : Une lenteur pléonastique et une capacité presque indigne au rebond pour un joueur de sa taille… Mais aussi un vrai physique, un shoot à 6 mètres de fou. Il va amener du poids inside.  

 

 

Joel Anthony : Pur défenseur contreur, il est là pour s’occuper du sal boulot. Il en faut…

 

 

Jamal Magloire : Dans le même registre qu’Anthony, l’All-star surprise des années 2000 apporte toujours à travers des séquences courtes. Un vrai rebondeur naturel.

 

 

Dexter Pittman : Après un travail physique intense, ce joueur a perdu presque 50 kilos en 2 ans pour réaliser son rève de jouer en Nba. Son temps de jeu sera limité mais rien que la performance mental et physique vis-à-vis de sa perte de poids devrait lui attirer une large part de sympathie au club.

 

 

 

Si nous étions GM :

 

PG : Wade

SG : Miller

SF : James

PF : Bosh

C : Anthony

 

6ème homme : Chalmers

 

Conslusion : Il y a une chose certaine, ils seront en PO. A moins d’un cataclysme ils devraient même  finir en tête de la conférence ouest. Mais je le dit dès cette période : je ne les vois pas battre ni les Lakers, ni les Thunders, ni le Magic, ni les Celtics… Cet effectif manque quand même de profondeur et le banc de toutes les équipes précitées vont laminer le Heat en PO. Cette équipe n’a pas encore joué que tout le monde veut déjà la battre.

 

 

Pronostique : 1er à l’Est. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article