Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Le retour de la Nba (partie 24) : Les Nuggets de Denver

30 Octobre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Planète Nba

     denver nuggets logo1

 

Les Nuggets de Denver :

 

Une franchise fragile alors que son leader est dans la force de l’âge. Voila tout le paradoxe d’une équipe qui tous les ans s’impose comme l’une des vraies franchise-épouvantail et qui pourtant se plante presque tous les ans au premier tour. 

Anthony a dit qu’il voulait partir. Le coach est malade. Les joueurs sont plutôt limités aussi bien en qualité qu’en quantité. Cette équipe sans vraie âme, sans super histoire à raconter, sans moment de légende ou même sans émotion particulière qui émane de leur stade ou de leur région du Colorado. Cette équipe s’est construite grâce à Anthony, a vu passer Iverson le temps d’un foirage mémorable, a connu plusieurs fois la tristesse de se faire plumer en Po et souvent au premier tour. La politique de recrutement n’a pas été extraordinaire : Harrington est ainsi le seul titulaire en puissance. A l’inverse, Anthony est sur le départ et la compensation qu’il pourrait résulter de son transfert est l’une des dernière chance pour cette génération pour essayer de remporter un titre.

 

 

Staff :

 

Coach : George Karl. C’est un des coachs d’expérience de cette année de Nba. Avec ses 980 victoires en carrière, il est une valeur sure du coaching en saison régulière. Victime d’un cancer pour la seconde fois de sa vie, il a raté les PO l’année dernière. Mais ce qui est plutôt intéressant c’est que cet entraineur pourtant talentueux n’a pas passer le premier tour de PO à 14 reprises en 24 participation. En gros il a réussit a passer le premier tour 8 fois en 25ans. C’est peu pour un entraineur si aimé et si respecté. Il n’usurpe pas son poste ni son talent, mais une fois le moment des matchs à élimination venu, il a plus de mal. On espère le voir sur le banc toute la saison lui qui souffre encore d’un cancer en rémission. Courage à lui et tous nos vœux de santé.

 

GM : Masai Ujiri. Récemment arrivé, il doit déjà se pencher sur l’épineux problème de laisser partir Anthony en échange de quelque chose. Il ne peut pas se permettre de le laisser partir pour rien et de se faire « Lebroned » par Carmelo (« Anthoned »). Cela n’est que la partie émergé du problème qui va s’imposer rapidement à lui. Même si on ne le souhaite pas, le risque de voir Karl ne plus pouvoir poursuivre sa carrière de coach est une réalité, celle de remplacer Billups et Martin en fin de carrière, celle de gérer les abus d’Andersen et l’égo de Smith, celle de devoir impliquer un staff clairement en attente… Il ne va pas chômer et va devoir faire passer les Nuggets du statut de favoris décevant à celui d’outsider réaliste et vainqueur. Facile…  

 

Meneurs :

 

 

Chancey Billups : une science du jeu énorme, une expérience des plus importantes de la ligue avec ses 140 matchs de play-off, il est l’un des leaders d’attaque les plus talentueux de Nba. Mais on à l’âge de ses artères et à 35 ans, sa carrière est derrière lui. Il devrait jouer avec plus de parcimonie que les années précédents et devrait avoir le luxe de choisir ses matchs.

 

 

Ty Lawson : un joueur très rapide, qui a explosé l’année dernière aux yeux du grand public. Capable de quelques cartons, c’est surtout ses points sur pénétration qui pour le moment sont sa grande arme. Il est en pleine progression et pour le moment on ne sait pas trop où se situe sa limite. Un bon « prospect » (espoir) du poste.  

 

 

Anthony Carter : Un savant mélange d’expérience et de shoot a trois points. Il reste une option plutôt limité mais réelle en cas de blessure ou de vrai coup de mou des deux leaders du poste. Il devrait peu jouer.

 

 

Arrières :

 

 

J.R Smith : C’est un énorme égo au servie d’un véritable talent offensif. Il pense qu’il est aussi bon que Kobe Bryant, gueule quand un jeu vidéo lui met 72/100, il peut prendre 15shoots dans un match et ne pas se sentir coupable d’en mettre 12 a coté… Mais a coté de ca, c’est un joueur capable de sortir du banc pour mettre 30pts, il sait prendre des rebonds et mettre des tomars de fou. C’est un bon joueur, mais juste un mec pas vraiment fréquentable.

 

 

Aaron Afflalo : C’est peut-être le meilleur défenseur a ce poste avec Sefolosha. Il est capable d’étouffer n’importe quel attaquant et d’éteindre des incendies défensifs ou des déluges de scoring de par son unique présence. Et en plus il score de mieux en mieux. 

 

 

Gary Forbes : Gros scoreur chez les jeunes, il va découvrir la Nba. Si il arrive a s’imposer ici c’est que la Nba est faite pour lui.

 

 

Ailiers :

 

 

Carmelo Anthony : Un joueur au talent hors normes depuis qu’il est tout petit, il est l’un des attaquants les plus complets de Nba. Mais pour combien de temps encore va-t-il jouer pour les Nuggets ? Il veut partir, il l’a dit, tout le monde le sait. Alors la question est de savoir pour qui va-t-il jouer mais surtout est-il capable de rester professionnel et de se donner à fond pour une équipe qu’il veut quitter. Il est annoncé du coté des Nets mais surtout des Knicks.

 

 

Renaldo Balkman : Un spécialiste du rebonds et du tir près du panier, il reste un joueur très limité mais efficace dans le temps qu’on lui donne.

 

 

Ailiers forts :

 

 

Kenyon Martin : Bon scoreur, rebondeur régulier, capable de joueur de façon régulière, son seul défaut est sa forte propension à la blessure. C’est un ancien all-star et il ne le redeviendra pas. Mais même si arrivait a rejouer de manière correcte ca serait une victoire. 

 

 

Al Harrington : Encore un attaquant pur et dur. Il shoot de partout et surtout tout le temps quitte à rendre certains de ses coéquipiers fou. La défense ne suit pas mais il est capable d’amener des points à l’intérieur.

 

 

Shelden Williams : Joueur limité, il apporte plus de poids et de viande que de talent. Il va aider dans les coups durs.

 

 

Pivots :

 

 

Néné Hilario : De bonne mains, il tourne a près de  7rbds de moyenne et rempli toute les catégories statistiques ce qui est très rare pour un pivot. L’un des bon joueurs de cette équipe et l’un des probable leaders.

 

 

Chris Andersen : Le repenti, ancien héroïnomane, contrôlé positif aux amphétamines, cocaïne, LSD, opiacés codéine et morphine est redevenu un vrai joueur de basket. Sa spécialité ? Mettre des énormes parpaings en forme de contre monstrueux. Il est aussi un gros rebondeur et dunkeur, mais sa spécificité c’est vraiment la défense. « Birdman » sera encore un joueur important et spectaculaire.

 

 

Marvin Ely : Il vient lui aussi pour faire des fautes et mettre des pains. Il est capable de scorer si on lui en laisse la chance.

 

 

 

Si nous étions GM :

 

PG : Billups 

SG : Afflalo

SF : Anthony

PF : Harrington ou Martin (quand il reviendra de blessure)

C : Néné

 

6ème homme : J.R Smith.

 

 

Conclusion : d’un coté, on ne peut pas vraiment croire à une franchise où les meilleurs joueurs sont soit les plus âgés, soit sur le départ. De l’autre, c’est une équipe solide, constante et plutôt complète. La qualification pour les PO va être difficile mais plus encore leur parcours en PO s’ils y arrivent sera mission impossible pour une équipe avec seulement 9 joueurs valables.

 

Notre pronostique : 5ème à l’ouest. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article