Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Mondial de Rugby / France - Pays de Galles : Comment les bleus peuvent-ils battre les Gallois ?

13 Octobre 2011 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Mondial de rugby 2011

Opposé à une équipe du Pays de Galles au complet ou presque, l'équipe de France s'apprète à affronter un XV du poireau impressionant. 

Comme souvent pour les matchs de l’équipe de France, petite analyse des possibilités stratégiques qui sont à la portée du XV de France pour accéder à la 3ème Finale de Coupe du Monde de leur Histoire.

 

Aller défier en altitude le troisième rideau :

 

Première solution s’offrant à l’équipe de France : profiter de la petite taille du troisième rideau Gallois. Avec Shane Williams et Halfpenny (moins d’1m75 tout les deux), quelques chandelles bien senties seraient l’arme majeure de ce collectif tricolore pour inverser la pression.

Les "put-and-under" ont été utilisés avec réussite contre l’Angleterre malgré la présence de Foden, souvent impérial sous les ballons hauts. Dès lors Halfpenny fraichement replacé à l’arrière devrait probablement être arrosé de quelques « obus » de Parra et Yachvili sous lesquels il prendra la pression de Rougerie ou Harinordoquy et leur sens inné du placement.

Le revers de la médaille : rendre des ballons au pied et se mettre irrémédiablement sous pression si le jeu au pied de pression n’est pas efficace. Laisser des ballons de contre-attaque à Shane Williams ou Gorge North ne sont pas les meilleures idées du monde.

 

Ralentir les sorties de balles adverses :

 

L’objectif majeur de l’équipe de France sera d’empêcher l’équipe Galloise de travailler en avançant. La pire chose serait d’accepter la multiplication des temps de jeu adverses. Dès lors, l’objectif primordial sera de ralentir les sorties de balles et de forcer les Gallois à consommer un maximum de joueur dans les zones d’affrontement. Le but : pousser le Pays de Galles à « férailler », perdre de l’énergie dans la conservation de la balle et être dans l’obligation de jouer face à une défense en supériorité numérique.

Le seul moyen d’y arriver : avancer sur les plaquages. Si l’équipe de France avance sur les premiers temps de jeu au plaquage : le match sera gagné.

La difficulté : réussir à mettre beaucoup de pression sur les zones d’affrontement tout en ne se mettant pas à la faute.

 

Insister dans l’axe et tabler sur la puissance tricolore :

 

Une fois les ardeurs galloise contenues, l’équipe de France devra absolument éviter de jouer sur Roberts. La défense galloise est assez basique : une rush défense (les centres qui montent très haut) couvert à l’intérieur par Lydiate et Warburton. Dès lors, la zone 2 est à proscrire. Le risque d’interception est élevé et les redoublées sont vouées au carton (Cf le caramel de Tuilagi sur Parra). Plus Roberts sera capable de prendre des adversaires qui viennent directement de face et plus l’équipe de France aura du mal à construire dans l’avancé.

 Il va falloir aller défier les gallois soit au près, soit au large, soit sur le troisième rideau à l’entrée des 22m.

Toujours dans le même esprit : il faudra pour les bleus être plus efficace en mêlée. Dominateur mais brouillon contre l’Angleterre, le Pays de Galles reste une équipe solide mais largement à la portée de notre première ligne. Mas face à Jenkins : c’est peut-être là la clef de l’affrontement devant.

 

Capitaliser sur l’expérience bleue :

 

90 matchs de coupe du monde pour les joueurs Gallois contre 123 pour l’équipe de France, une moyenne d’âge de 3 ans et demi plus vielle pour les bleus, une ossature qui à déjà connu deux demi finale de Coupe du Monde, plus de 4 sélection par joueur de moyenne… L’expérience est donc largement en faveur des bleus.

De cette supériorité doit naitre un véritable avantage sur le terrain. Comment ? En poussant les jeunes gallois dans leurs derniers retranchements. Marquer physiquement et mentalement les Gallois en imposant un combat et un défi de tous les instants. Des joueurs comme Papé ou Harinordoquy doivent imposer le respect. Il faut que les bleus imposent le respect car si les gallois respectent trop les Français, ils vont être punis.

 

En attendant, si l’équipe de France arrive en finale, elle sera championne du Monde j’en suis convaincu. Allez les bleus ! 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article