Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

La bourse aux internationaux : les dotations du moment (partie 1 : les avants)

8 Octobre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #En route pour la coupe du monde 2011

logoFFR

 

Voici comme tous les mois une petit point sur les cotes des joueurs a moins d'un an de la coupe du monde. Sont pris en considération la forme du moment, les blessures mais plus que tout, la place des joueurs dans l'esprit du sélectionneur national. 

Le système est simple : plus un joueur est haut et plus ses chances de participer son élevés. Les noms encadrés : les joueurs ayant déjà été sélectionnés au cours du mendat-Lievremont. 

 

Il s'agit d'une liste non exhaustive de sélectionnables et toutes vos contributions sont les bienvenues. 

 

 

  

Pilier Gauche : 



 

Les favoris :  

 

Domingo : Meme s'il ne semble pas encore dans le forme de sa vie, son tournoi 2010 plaide largement pour lui 

 

Faure : Sa force et sa volonté en mélée fermée font de lui l'un des premiers choix du Staff. 

 

Poux : L'expérience et la polyvalence du toulousain le font régulièrement figurer dans cette fameuse liste de 30

 

Les "pas si loin" :  

 

Iguiniz : Une grande qualité de déplacement et de vraies qualités en mêlée. Un bon joueur de club qui peut espérer plus. 

 

Montés : Une certaine polyvalence, de la puissance et un bon sens du placement qui s'accompagnent en plus d'une relation particulière le liant au staff. Une petite surprise pourrait l'attendre si jamais il percait en club... 

 

Boyoud : Son expérience bayonnaise a l'air de plutôt bien se passé et sa tenue en mêlée plaide pour lui. Pas son expérience en équipe de France qui fut catastrophique.  

 

Les lachés :  

 

Emmanuelli : Une grosse expérience et une tenue en mêlée exemplaire pour un joueur qui est maintenant loin au classement du fait de son age avancé. 

 

Milloud: Même qualité et même défaut que Emmanuelli. Il reste l'un des plus grand pilier de l'ère moderne. 

Weber : jeune, sa polyvalence et son talent revelés par Galthié il y a 3ans, il tarde a percer. Il semble beaucoup trop loin en club pour espérer. 

 

Les blessés : 

 

Barcella : Gravement blessé au pire moment, il aura le temps pour espérer revenir mais un retour au premier plan pour un pilier en si peu de temps releverait de l'exploit. 

 

 

Talonneurs : 

 

Les favoris : 

 

Servat : Element incontournable du pack toulousain et français, il l'est l'un des cadres. Sa présence est aussi souhaitable que certaine. 

 

Swarsewsky : Son explosivité et sa défense rugueuse font de lui un remplaçant de qualité. Son lancer en touche est lui aussi en cours de réparation.



 

Guirado: A égalité avec le talonneur parisiens, Guirado a de son coté la jeunesse. Il présente un profil similaire à Swarsewsky.

 

Les "pas si loin" : 

Lacombe : Sa qualité première, l'explosivité et le fait qu'il laisse entrevoir de grande qualité à Toulouse font de lui un candidat sérieux pour le staff. 

 

Kayser: Un temps considéré comme l'un des tout meilleurs, il n'a pas su s'imposer à Paris. Il ne brille pas vraiment plus à Castres où Bonello est devant lui. Il est dans les plans du staff mais reste sur deux saisons très moyennes.



 

 Genevois: Blessé a son arrivée au RCT, son courage, sa puissance, et ses qualités de déplacement font de lui un des plus grands espoirs du poste. 

 

Bonello : Ses lancés, son dynamisme et surtout la confiance qu'il accumule au CO commencent à payer. Il remonte dans le classement. 

 

Sempéré : Lui aussi champion du monde des moins de 21ans, il prend peu à peu une place de choix dans les rotations de son club. Son explosivité et son énergie font de cette pile électrique une solution envisageable. 

 

Les lachés :  

 

Cabello: Sa puissance et son courage ne suffisent pas pour l'instant et son passage raté à Clermont lui à fait du mal.

 

Noirot: Sa force, son physique et ses lancés sont des éléments que le BO a peu utilisé. Le racing voit en lui l'un des meilleurs du club et même le meilleur. Il commence peu à peu a grimper dans la hierarchie. 

 

Roumieu : Une force et une puissance a toute épreuve. Il a, un temps, parlé de représenter l'Italie... C'est l'un de ses seuls espoirs de disputer une coupe du monde.

 

Bruno : Une grosse expérience et une bonne tenue en mêlée. Seulement l'age et le poids des matchs font de lui un choix très hypothétique. 

 

August: Le meilleur lanceur du championnat, un sens du placement souvent juste et une facilité a conclure les actions. Autant de qualité qui ne suffisent pas quand on a passé les 32ans. Il ne rentre pas vraiment dans les plans. 

 

 

Pilier Droit : 

 

Les favoris  

 

Mas : L'une des référence mondiale du poste. Rien de moins que l'un des plus formidable pilier droit du monde.



 

Marconnet : Son expérience, son envie, ses qualités et son envie de ne pas passer encore a coté d'une coupe du monde font de lui l'un des favoris légitime de cette course.



 

Ducalcon : Un talent sans équivalence en france et une capacité à détruire tous les pilier gauche du championnat. Un vrai bon pilier droit.



 

Baïocco : Une grosse tenue en mélée, et une capacité a éditer des vrais performances dans les grands matchs. Il a tapé dans l'oeil du staff en 2010 au meilleur moment. 

 

Les "pas si loin" 

 

Forrestier : Le Castrais, champion du monde des moins de 21ans est l'un des tous meilleurs lui aussi. Longtemps freiné par une grave blessure, il revient a un niveau digne d'un très bon joueur du championnat. Si au CO la mêlée est très forte, c'est en partie grace à lui. 

 

Attoub : Son retour de suspension approche et son retour devrait être long et difficile. Il lui reste une bonne carte a jouer, lui qui faisait son retour au premier plan après d'innombrables galères. Il a le niveau international. 

 

Sa : Sa tenue en mêlée et sa puissance naturelle le rendent incontournable en club. Seulement il s'est assez gravement blessé et son retour demeure lointain. Le franco-néo zed reste un vrai monstre. 

 

Les lachés  

 

Joly : Vrai espoir au poste, on le découvre un peu plus chaque week-end sous les couleurs du stade Français. Sa tenu en mêlée et sa puissance compense un petit manque de déplacement. Il est très solide et mérite d'avoir sa chance. Il entre directement en 8ème place de ce classement.  

 

Brugnaut : Fort de son expérience au Munster, il revient en France pour accrocher le bon wagon de la coupe du monde. Il reste en retrait mais son rêve demeure dans le domaine du possible. 

 

Avril : Sa grande expérience et sa puissance défensive font de lui un bon papa pour les piliers. Mais certainement plus un international en puissance. 

 

Lafond : coéquipier a bayonne de Denis Avril, il reste un bon joueur de club qui pourrait aller plus haut. 

 

Slimani : Dans la veine d'un Domingo, ce pilier petit model, explosif et gratteur est lui aussi un espoir au poste de pilier. 

 

Barozzi : Sous l'aile de Marconnet, ce jeune pilier est a bonne école et ses prédispositions naturelles font de lui un espoir pour l'avenir. 

 

Lecouls : Sa tenue en mélée exemplaire et sa puissance faisait de lui l'un des favoris. Mais un différent opposant le staff médical de l'equipe de France et de Toulouse lui fait tirer un trait sur ses espoirs de coupe du monde. 

 

 

 

 

 

 

2ème ligne Gauche  :

 

Les favoris :  

 

Nallet : Le vice capitaine, il court comme un troisième ligne, plaque comme un dingue et pousse comme un ane. un joueur incontournable. 



 

Chabal : Doté d'une puissance hors du commun, l'avantage psychologique qu'il tire de sa médiatisation extrème et des images qui ont fait le tour de la Terre de ses plaquages déstructueurs sont a double tranchant. Ses capacite d'arrachage dans les bras sont précieuses.



Pierre : Auteur d'un très bon tournoi 2010 où il bénéficié des absences des grands leaders, il reste une vraie révélation pour le staff. 

 

Les "pas si loin":

 

Jaquet : La place particulière qu'il occupe dans les coeurs du staff, son talent et ses qualités qui sont connues de tous et son age font de lui un joueur qui, sans jouer beaucoup en club, reste une vraie option pour Lievremont et Reutière. 

 

Lamboley : Une grande polyvalence, un sens du déplacement aiguisé et des qualités de sauteur et technique rare pour un joueur de son gabarit le rendent sélectionnables pour le tournoi voir plus. 

 

Les lachés 

 

Méla : Un temps essayé, il est trop limité pour vriller au niveau international mais n'en demeure pas moins l'un des essais de M.L. 

 

Ledevedec : Après des saisons pourris par les blessures, il explose enfin à Brive. Il est trop court pour etre du voyage au pays du long nuage blanc mais pourquoi pas en faire un cadre du club. 

 

Olibeau : Exemplaire dans le combat, dans les rucks, dans l'envie, son age et ses blessures le condamnent d'avance. Dommage pour celui qui, sans faire de bruit, a remis l'Usap dans le sens du combat. 

 

Marchois : Assez technique et capable de bien se déplacer, ses chances sont plus que minces. 

 

Suta : Une très grande puissance et une qualité de déplacement non sans rappeler Nallet, ses chances sont elles aussi limitées.

 

 

2ème ligne Droit :  

 

Les favoris 

 

Millo-chlusky : Ses 120kilos pèsent lourd au moment de faire une liste des meilleurs 2nd ligne droitier. Il est d'une force pachidermique et sa tenue en mêlée est d'une rare solidité. Un "gros" plus pour les bleus.



Papé : Il court bien, met la tronche là où ne met pas le pied, distribue cartouches et tampons, il lui arrive même de rendre l'appoint quand on lui chauffe un peu les oreilles. Un vrai guerrier qui ne serait pas trop en NZ.



 

Les "pas si loin":

 

Maestri : Pur gamin de la rade, son coté un peu "haaa!" se calme de plus en plus au Stade Toulousain. L'un des meilleurs espoirs du poste selon un certain Pelous... 



Vilaceca : Une grande force et un esprit de guerrier pour celui qui gratte de plus en plus à la porte des bleus. On ferait mieux de lui ouvrir avant qu'il défonce la porte d'un grand coup de casque comme il défonce les rucks... 

 

 

Les lachés 

 

Thion : Sa force et sa tenue en mêlée presque légendaire le rendrait incontournable si seulement le poids des années ne l'avait pas rattrapé. Il reste de l'ordre du possible pour lui de rejoindre la coupe du monde. 



Levast : Cadre de son club, son sens du déplacement et son courage le rendent à la fois dangereux mais sympathique à tous les supporter du CSBJ. Le niveau international est loin. 

 

Privat : Trop vieux, il ne rentre plus dans les plans. Dommage car quel combattant. 

 

 

3ème ligne Ouvert:

 

Les favoris : 

 

Bonnaire : Une science du placement et du saut en touche, des qualités de gratteur de puissance au service d'une vraie polyvalence, Bonnaire c'est le 3ème ligne moderne.



Ouédraougo : Décrié il y a de cela quelques mois pour sa relative fragilité, il reste l'un des meilleurs 3ème ligne Français avec sa qualité de déplacement et de plaquage non sans rappeler un certain O. Magne. 



Lapandry : Il est jeune et il sait tout faire, notamment taper dans l'oeil du staff. La coupe du monde n'est pas si loin.



Lauret : Un véritable espoirs du poste, ses qualités de Plaqueur/Gratteur et son sens de déplacements le rendent éligible pour le mondial.

 

Les "pas si loin" : 

 

Vosloo : Si il avait été français de naissance, nul doute qu'il aurait deja été pris. Mais quand on est si doué, si puissant, si rapide et surtout si talentueux, on espère légitimement faire le mondial, même avec son pays d'adoption.

 

Puricelli : Grosse technique individuelle et bonne qualité physique pour ce joueur qui plait, on le sait, à Lievremont. 



Nyanga : Alliance parfaite entre le technique et le physique, polyvalent et mobile, son retour se fait au meilleur moment. Il peut espérer faire partie du voyage. 

 

Nicolas : Encore un espoir ! Du talent, de la vitesse, des gros plaquages et des qualités de sauteur. Que demander de plus ? 

 

Les lachés : 

 

Battut : Il commence a peine a se faire un nom au racing et déjà ses qualités son évidentes. Il part de très loin.

 

Boulhiou : Lui qui n'a jamais su séduire aucune sélectionneur alors qu'il est le capitaine d'un des plus grand club de France, on ne voit pas pourquoi cela changerait alors qu'il fait comme les copains, il prend de l'age. 

 

Perez : Gros combattant et très généreux, sa tendance a aller trop loin et la concurrence font de lui un candidat qui ne ressort pas vraiment du lot. 

 

 

3ème ligne Fermé :

 

Les favoris 

 

Dusautoir : MR Dusautoir va faire la coupe du monde. Le Black destroyer est en rodage. Il devrait être fin prêt. 



Burban : On le voit à l'oeuvre presque tous les week-end ou sa puissance et son talent le rendent presque incontournable. On sait que Lievremont l'aime beaucoup.  

 

Les "pas si loin" : 

 

Diarra : Une force et une puissance au service d'une défense dure et d'un appétit de ballon boulimique. Il reste un des tous meilleurs a ce poste. 



Caballero : Tout l'opposé de son camarade Diarra, Caballero c'est la finesse incarnée. Toujours très juste, on le sait tout proche de ses premiers gallons. Si seulement une fracture de la jambe n'avait pas tout gachée.

 

Les lachés : 

 

Audebert : Plaqueur/gratteur, sa tendance a faire des fautes est trop pénalisante, et cela meme en club. 

 

Malonga : Il revient d'une série de bléssure longue comme le bras mais sa puissance et sa polyvalence font de lui un très bon joueur. 

 

Martin : Vrai combattant, capitaine par l'exemple, son profil d'âne un peu frustre ne séduit pas le staff adepte d'un jeu plus basé sur le mouvement. Remi semble ne pas faire parti des plans. 

 

Frier : Un bon joueur de club parmis les meilleurs à son poste. Il reste comme Goutta à son époque, trop juste pour le très haut niveau. 

 

Vaquin : L'ancien Rochelais s'éclate depuis 2ans. Il n'a pas le niveau pour en etre mais s'en rapproche petit à petit.

 

3ème ligne centre :

 

Les favoris : 

 

Harinordoquy : L'un des meilleurs du monde a son poste, le déloger reste difficile. 



Chouly : Excellent sauteur, sa puissance et plus encore son sens instinctif du jeu et du placement le rendent largement éligible pour le mondial où ses franchissements pourraient faire du bien. 



Picamoles : Un des rares avant français doté d'une telle combinaison puissance/vitesse, son match contre les bocks à l'automne 2009 reste dans toutes les mémoires. Il est pour le staff un joueur de talent mais à qui il manque un petit truc pour etre titulaire. 

 

Les pas si loin : 

 

Faure : Une grande puissance et un capacité à percuter intéressante pour l'un des trop rare 8 français. 

 

Les lachés : 

 

Vermuelen : Très puissant, difficile a stopper, il est un peu trop vieux pour aller jouer de l'autre coté du monde. 

 

Clement : Toujours un peu trop loin mais un temps en contact avec le Stade toulousain, le capitaine albigeois a decidé de rester fidèle à son club en dépit de quelques chances de devenir un international en puissance. Dommage pour lui et pour nous. 

 

 

 Voilà pour les avants. Demain les arrières ! 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article