Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

La méchante présentation des clubs du Top 14 : le RCT (2/14)

28 Juin 2012 , Rédigé par Antoine Larigaudrie Publié dans #Méchante présentation Top 14 2012-2013

Après la présentation de Bayonne, qui mieux qu’un enfant de la rade pour parler du RCT. Comme tous les gens de sa race et qui viennent de Toulon, il est convaincu que tous les acteurs de l’ovalie multiplient les machinations contre son club bien aimé, que la jalousie et le manque d’ambition des nains comme Toulouse ou Clermont, protégés qu’ils sont par la fédération perfide est insupportable et que le Top 14 et la H-Cup lui tendent les bras. Il nous a pondu les 10 choses « Avé » les senteurs de bouillabaisse et les accents chantants de l’Occitanie, qui rendent son club à part. Et comme il a des liens dans la mafia Toulonnaise... Je publie l'article de cette racaille de Antoine Larigaudrie 

 


 

Toulon. Ville chaude, supporters bouillants, réputation sulfureuse, embrouilles à gogo dans les médias et sur le terrain... Pas une semaine, pas un JOUR, sans qu'on mentionne le nom de ce prestigieux club a tout propos, dans les pages les plus variées de la presse nationale et régionale... rubrique judiciaire, faits divers, foot, santé-médecine, recherche scientifique (Ah Johnny Wilkinson et la physique quantique...), culture, société, économie (ah oui ah oui, je vous voir venir), bourse-marchés financiers, et accessoirement parfois, Rugby. Le RCT est un club UNIQUE. Comme chaque club du Top14 vous me direz. Mais lui, plus que les autres. Et je m’en vais te dire pourquoi minot : 

Numéro 10 : Le Public


Ah... le fameux, le SULFUREUX, le BOUILLANT public de Mayol. Exigeant, intransigeant, impetueux, et toujours généreux... vraiment généreux.. Non VRAIMENT parce que depuis quelques jours on est desormais le public qui va payer le plus cher son abonnement de tout le Top 14. Généreux, les Toulonnais ! De quoi être encore plus impétueux, intransigeants, exigeants, bouillants...


Numéro 9 : Mayol 


Le FIEF. La forteresse inexpugnable de nos Terribles Guerriers. Notre Krak des Chevaliers. Stade Atypique a tout point de vue, au coeur de la ville (exception que nous partageons avec le non moins exceptionnel Eden Park d'Auckland, sanctuaire des All Blacks), juste devant le port (toujours amusant de torpiller quelque pare-brise de yacht a grand coups de pénalités tirées comme des brutes), tirage record de Var-Matin garanti au vu de ce qu'on se balance dans les tribunes, pas très écologique mais sympa (encore faut-il qu'on se fasse pas remonter au score comme des cons 5 minutes après). Entre les palmiers, un rond-point orné d'un ballon de rugby moche en bois , des palmiers... et d'autres palmiers. Joli pour la photo si on aime les palmiers. Et à l'intérieur... Une marée mouvante Rouge Et Noire qui a même terrorisé l'Armée Rouge du Munster un beau printemps 2011 !!! Et qui a eu le vin triste quand Clermont est venu nous pliler 17-0 à la maison... Fanny comme on dit ! Depuis ce triste jour, chaque voiture equipée de pneus Michelin finit systématiquement sur les jantes. Roulez Goodyear ou Pirelli. 



Numéro 8 : Pilou Pilou


Le cri de ralliement de la Horde Sauvage. La manière la plus sonore de se mobiliser, de s'unir, de ne faire qu'un avec le ciel et la terre, l'eau, le feu... et d'envoyer de l'energie aux Guerriers, histoire d'effacer de leurs mémoires pendant 80 minutes leurs histoires d'impôts et d'expartiation, de note du garagiste de la Mercos qui démarre pas, de la signature du contrat de sponsoring qui arrive pas, et des travaux de la piscine qui avancent à vitesse varoise. Alors on le gueule fort en Tribune, notre Haka Toulonnais. TRES TRES fort.



Numéro 7 : Coupo Santo


L'Hymne provençal par excellence... Chanté jour de m
atch de championnat régulier par les joyeux chantres d'Occi-Cant. On aimerait bien en avoir aussi pendant les matches amicaux !!! Frisson garanti, larme a l'oeil des vieux pépés provençaux émus, galvanisation de la masse des supporters, un vrai hymne militaire, concurrence avec les bayonnais et leur Pena Bayona... et air curieux, ravi et un peu hébété des Anglais, Australiens, Sudafs et autre fidjiens qui ne bitent rien au français et encore moins à l'occitan, qui trouvent que ça manque cruellement de yukulélé tout ça.

 

 


 

 


Numéro 6 Notre président


Le seul, l'unique, l'interplanétaire, le GALACTIQUE Mourad Boudjellal. Pas possible de dire grand-chose de créatif ou de nouveau sur lui qu'il n'ait  dit lui-même. A redonné ses lettres de noblesse à la pratique du coït a postériori pratiquée par le corps arbitral à l'endroit de la classe managériale de certaines équipes. A redonné aussi ses lettres de noblesse à la marque déposée Kärcher dernièrement, ainsi qu'une nouvelle utilisation appliquée au Foot français. A redonné ses lettres de noblesse a énormément de choses finalement. Grâce à lui, on redécouvre la "culture du pauvre". Rouler en Ferrari, acheter plein de trucs chers (vêtements, repas dans d'onéreux restaurants, immobilier, joueurs de rugby), en vendre a profit (édition de BD, joueurs de rugby aussi), mais TOUJOURS en considérant que tout cela peut s'arrêter du jour au lendemain parce qu'on va se faire défoncer par Toulouse… (Ou l'ASM, au choix).


Numéro 5 : Johnny


Le seul, l'unique, l'interplanétaire, le GALACTIQUE Johnny. Notre Sniper-Plaqueur-Tacticien-
Stratège-Physicien quantique-Beau Gosse-Bouddhiste Pratiquant Anobli par sa Gracieuse Majesté, le joyau de la couronne. Sans lui, Toulon n'est plus tout à fait Toulon. A croire que Toulon n'était pas Toulon avant 2010. Il est beau, gentil, revient au top après de lourdes épreuves, a une femme craquante, il est bien payé... C'en est quasiment énervant. Heureusement presque que la saison 2011-2012 a rappelé que personne n'est infaillible, que des fois on trouve plus les perches et que ya des coups de mous. Le Syndrôme Brock James. Ce qui ne le rend que plus humain. Putain, salaud de Jonny il a même encore plus TOUT pour lui !!!! 


Numéro 4 : Joe Van Niekerk


C'est pour lui qu'on a inventé le clicheton journalistico-sportivo-
rugbystique du "Capitaine exemplaire". C'est comme Caucaunibuca pour qui on a inventé le terme de "Fantasque Ailier Fidjien". Jolie métaphore pour parler d'un insulaire hébété qui ne pense qu'a courir en défonçant tout sur son passage, en oubliant presque d'aplatir le ballon, quitte a continuer, sauter les barrières du stade et continuer sa course vers le McDo le plus proche histoire d'avaler l'équivalent d'un semi-remoque de hamburgers bien gras et des camions-citernes de bière. A Toulon, Capitaine Exemplaire, ça veut juste dire se frapper le poitrail et l'écusson au muguet jusqu'au sang en entrant sur le terrain et tellement galvaniser les joueurs qu'on croirait presque que l'accent Afrikaans apporte de l'acide lactique dans les muscles comme une perfusion. Doucement avec les coups sur le poitrail, Joe, tu n'as plus les côtes de tes 20 ans ! (même si c'est pas loin)



Numéro 3 : Mercenaires


Ah sujet bouillant et passionnel, corollaire des deux sujets précédents. Yaurait que des joueurs étrangers à Toulon, uniquement motivés par l'appât du gain et le beau temps. Ah sans doute. C'est vrai qu'il flotte tout le temps dans les Iles Fidji, en Australie, en Nouvelle Zélande etc.. et que bien entendu les salaires y sont proches du SMIC. Census Johnston, par exemple, pur produit du rugby-cassoulet, a été elevé à la saucisse de Toulouse du côté de Verdun-Sur-Garonne. Mario Ledesma est un pur auvergnat qui avait le choix entre le rugby et reprendre un bougnat-tabac-journaux sur Paris. Jacques Cronje est un zoulou du 92 qui a taggé toutes son enfance les murs gris de Genevilliers... et Magnus Lünd a passé ses années pré-BO à faire bûcheron dans les Landes. Alors c'est bon, arrêtez de nous les casser avec les mercenaires et les gars du cru.. y'a pas de rugby de souche et de rugby apatride, Midi Olympique c'est pas encore Minute ou l'Action Française, tiens allez traiter John Van Niekerk de "pas toulonnais". Je pense que le gentil SudAf deviendrait assez méchant dans le genre. 


Numéro 2 : Gloires passées


De Daniel Herrerro, sorcier-gourou-magnétiseur-
trekkeur-mangeur de chèvres aux propos par forcément incohérents mais par toujours intelligibles, philosophe qui réconcilie Platon, les Stoïciens, les Esthètes et les Epicuriens sous la coupole de l'Ovalie Triomphante (coupole ovale, création architecturale qui pourrait être intéressante au demeurant pour un eventuel toit de Mayol...), à Aldo Gruarin, pilier de devoir exemplaire, guerrier infatigable qui désormais passe humblement la serpillère dans son magasin de sport... à Eric Champ, ferrailleur au propre ou au figuré, qui a envoyé au pays des songes bon nombre de jeunes arrières fringants, qui se sont mis après l'impact a voir les perches comme des ressorts de matelas, et a ne devoir un retour à leur domicile qu'à la lecture de leur adresse sur leur carte d'identité... en passant par Jérome Gallion, le chirugien-dentiste le plus célèbre de la Rade, qui passe sa retraite de rugbyman a guérir les méfaits de ses avants... Ou encore Eric Melville, Boer pur jus devenu lui aussi Toulonnais de souche ! (Comme quoi les mercenaires) Tous les anciens du RCT mériteraient une statue. Une idée a méditer pour Msieur le Maire, Hubert Falco... Créer l'équipe idéale avec le meilleur de l'histoire du club a chaque poste, a faire voter dans Var Matin... Le resultat serait une équipe complète en bronze massif, 15 gaillards a implanter à l'entrée de la Ville, histoire que les eventuels touristes Clermontois venus en vacances en bagnole fassent demi-tour aussi sec.


Numéro 1 : Ficelle


Instaurée par les susdites légendes du passé, une vraie spécialité toulonnaise, au même titre que la Cade (galette de farine de pois chiche mangée très chaud) ou la Rascasse Rotie. La Ficelle c'est simple et ça se pratique a chaque niveau du jeu. Mais plus particulièrement en touche. On convient d'une combinaison particulière, "Euh... 25... 32... Australie... Rhododendron". Mais juste avant que le pilier ne lance la balle, on gueule "Ficelle !!! Ficelle !!!" , histoire de faire comprendre aux autres qu'on va EN FAIT jouer la combinaison totalement inverse !!! Génial et destabilisant !!! Voilà... Simplement généralement, personne ne se souvient plus de la combinaison d'origine, encore moins de son opposée, phénomène aggravé par les joueurs anglophones ou hispanophones qui ne comprennent plus que dalle, sans compter que généralement le talonneur qui lance a la particularité de jouer avec un bandeau sur les oreilles. Parfois, par temps clair, quand y a pas trop de mistral, on arrive a tirer une touche droite qui arrive a son destinataire. 

Voilà les raisons pour lesquelles on ne peut QUE trouver que ces fâcheux Pirates de la Rade ne méritent que respect et honneur. Ainsi qu'une raison simple et efficace. Parce Que Toulon !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Larigaudrie Michel 28/06/2012 13:38

Pour paraphraser le Toulonnais Raimu à ses copains Escartefigue, Panisse et Monsieur Brun dans ''Marius'': Galactique, oui Galactique, et c'est mon Fils qui a trouvé le mot! Michel Larigaudrie,
ancien Neuf dur de Mayol, aurait dit Serge Simon.