Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Rugby / L'analyse de la semaine : La Liste de l'équipe de France (Partie 1)

8 Janvier 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Equipe de France de rugby

Après l'annonce de la liste de l'équipe de France pour le tournoi ce jeudi, nombreux ont été les interrogations, les critiques, les avis, les réserves, les déclarations… 

Un peu de recul était donc nécessaire pour analyser avec pertinence (ou en tout cas essayer de le faire), cette fameuse première liste. 

Première question : Que penser des joueurs ? 

Les surprises du chef : 

Des bizuths, il n'y en a finalement que 3. Pour être précis, il n'y en a même que deux, mais franchement, Debaty et sa sélection contre la Roumanie il y a 6 ans fait aussi figure de jeune premier. Les deux autres ? Le très attendu Fofana et celui qui faisait figure d'espoir depuis très longtemps, Maestri. 
Mais finalement, les plus grosses surprises ne viennent pas des petits jeunes qui sont appelés mais des joueurs qui font leurs retours. Ils sont ainsi 5 à connaitre un vrai retour en grâce : Nyanga, Beauxis, Poitrenaud, David et Malzieu. 4 Toulousains et un Clermontois… 

Alors si Malzieu, Nyanga et Beauxis ne semblent voler leur place à personne, cela est déjà plus discutable pour Poitrenaud et David.
Tout d'abord, l'arrière Toulousain a eu beaucoup de temps de jeu durant le mondial et durant les 3 semaines qui ont suivis. Seulement depuis le retour de Médard et Clerc, Poitrenaud joue de moins en moins. Le pire c'est que les petits pépins s'enchainent pour lui, qu'il ne joue pas les gros match du ST etc… Son talent est indéniable, sa polyvalence (Clement est un centre exceptionnel) et sa capacité à faire la différence en 1 contre 1 en font un joueur qui a largement le niveau international. Seulement son temps de jeu décroissant et son état de forme assez relatif en font une des surprises majeure de cette liste. Mais en même temps, comme nous l'avions vu, la concurrence n'est pas folle à ce poste… 

La seconde grosse surprise est la présence de Yann David. Si le Toulousain est excellent, il semblait tout de même en retrait par rapport à son coéquipier Florian Fritz. Le staff devait donc trancher entre les deux ex-Berjaliens, c'est la puissance monstrueuse du plus jeune, qui a été préférée à l'explosivité de Fritz. 

Alors nombreux sont les observateurs passionnés, aveuglés par leur affection ou simplement cons qui hurlaient au scandale… "Comment ça Fritz est pas pris ?! Saint-André est un débile…". Alors ce qu'il faut savoir de Fritz, c'est qu'il prend en moyenne un carton (jaune ou parfois rouge) toutes les 100 minutes, qu'il commet encore un nombre hallucinant de faute au sol car il a une tendance à contester beaucoup de ballon et qu'il est, pour finir, un joueur au caractère bien trempé (ça c'est positif) qui a eu quelques déboires avec certains membres du comité de sélection (ca c'est négatif). Dès lors, plus que le talent, plus que la capacité à être performant, c'est probablement le manque de discipline et la tendance malheureuse que Fritz a pour s'attirer des ennuis qui a pesé le plus lourd dans la décision du staff. Enfin, comment peut-on critiquer le staff comme certain "rugby-ix" se permettent de le faire sur les forums après une seule liste, alors que les 4 centres qui ont été pris méritent tous leur place, et alors que rien n'y personne ne permet de dire que Fritz n'aura pas sa chance au cours du tournoi, pour des matchs peut-être un brin plus important que contre l'Italie… 

Les absents : 

Ils sont une demi douzaine a pouvoir penser que leur carrière en bleu vient peut-être de prendre fin. Jauzion, Traille, Skrela, Heymans, Thion, Marconnet (qui avait déjà annoncé sa retraite) et selon les spécialistes rugby Lionel Nallet, ont ainsi probablement du faire une croix sur l'Equipe de France. 
Viennent ensuite les absents qui peuvent malgré tout y croire. Fritz, on l'a dit, mais aussi Lamboley (toujours très fort avec Toulouse), Lakafia, Dupuy, Lapandry, Lauret, Huguet, Andreu, Fall... et presque tout ceux qui sont en âge de (re)connaitre les joies de la tunique frappée du coq. 
Mais le plus grand nombre de poste à pourvoir reste les postes de pilier, de seconde ligne et de centre. 

Quels seront les recalés du stage n°1 ? 

Ils sont 7 à devoir faire leur valise une fois le premier stage terminé. Et les paris sont déjà lancés pour savoir qui ne fera pas l'affaire. Pour moi, et en considérant qu'il faut en retirer un par ligne, les recalés seront : 
Ducalcon ou Barcella : il faudra un pur droitier, Mas, un gaucher solide et en forme, Poux, et un polyvalent, Debaty. Reste donc une place pour un spécialiste pur et je penchera pour Ducalcon, plus utilisé en club.

Le remplaçant de Millo-Chlusky (qui s'est foutu l'épaule en l'air et qui devrai en avoir pour 3 mois) : appelé de dernière minute, difficile de croire que celui qui sera ajouté restera pour l'Italie. 
Harinordoquy (bléssé) : touché au ménisque, dur de croire qu'il pourra postuler contre l'Italie. 
Nyanga ou Ouedraogo : dans à peu près le même registre, auteurs tout deux d'un début de saison terrible, quelque que soit le choix du staff, cela sera une vraie injustice. Mais comment se passer 
de Dusautoir, Picamoles (seul vrai 8 de cette liste) ou Bonnaire (seul joueur qui resterait à savoir jouer 8 en plus de Picamoles) ? Ouedraogo pourrait payer sa récente blessure aux côtes… Mais franchement difficile de dire qui doit partir. Je préférais Bonnaire, malgré sa Coupe du Monde de fou furieux.  
David : Puissant mais un peu juste techniquement, il est celui qui apporte le moins de garantie en bleu. On sait qu'il a le niveau international, on sait que l'association qu'il pourrait afficher avec Mermoz est alléchante au possible. Mais cette ligne de 3/4 à besoin d'un papa (Rougerie), d'un créateur (Mermoz) et j'ai vraiment du mal à croire que Fofana a été appelé pour repartir après le stage. 
Poitrenaud : Comme je l'ai dit un peu plus tôt, il n'est pas un titulaire indiscutable en club, et sur le banc, un ailier arrière polyvalent suffit. Médard est plus fort que lui en 15. Il ne devrait probablement pas rester. 
La suite dès ce soir : Que penser de l'influence de cette liste sur le Top 14, et quels seront les points forts de ce XV de France. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article