Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Stade Francais / Castres : l'analyse

2 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Rugby : résumés des matchs

                                                         logo Stade Francais 07-08logo-castres-olympique-29af9e 


Stade Francais / Castres: acte 1

 

Première mi temps sans équivoque: 37-17 à la pause. Une premiere mi temps marquée par, à la fois une grosse defense parisienne et au contraire des errances coupables et tout de suite sanctionnées coté castrais. Une performance solide des parisiens qui dés les 1er temps de jeu font la différence et menent trés rapidement au score. A noté une grosse premiere periode de la paire de centre qui devient preque incontournable et qui justifie, au vue de la prestation, la mise sur le banc de Gurruchagua pourtant très bon contre toulouse : je parle evidemment de la paire Bastareaud Tiesi. Un bémol: la tendance à parfois se désunir en defense après quelques temps de jeu heureusement mal exploités par le C.O et surtout l'animation active mais parfois brouillonne de Dupuis. Coté Castrais : bornman reussit son intégration et Tillous-Bordes toujours aussi solide et abandonné pas ses avants tient la baraque comme il peut.

A la mi temps, tout semble ecrit, plié, les castrais vont prendre une valise et le stade va prendre 5pts.

 

Le sursaut du C.O

 

Pourtant le temps d’une mélée enfoncée et d’un pénalité pour les joueurs de la capitale, la rentrée de Bonello Forrestier Caballero et Ducalcon devant va tout changer. Va s'abbatre une veritable deferlante blanche sur les parisiens. Brouillons, mis a la faute, multipliant les petits erreurs, les parisiens se sortent tranquillement mais surement du match. Les castrais marquent par l’intermédiaire de Diarra, sans même y trouver une raison d’espérer. Mais tactiquement bien mieux organisé, venant au conteste uniquement de maniére tres efficace, le stade dejoue, et voit ses ballons de plus en plus durs à garder. Toute l’intelligence tactique des Castrais saute au yeux : ils se consomment très peu sur les zones d’affrontement, obligeant les Stadistes a jouer presque uniquement des surnombres defensif pour relancer les ballons et s’isoler se mettant ainsi soit a la merci d’un turnover (perte de balle) soit d’une faute. Bernard arrose alors le fond du terrain parisiens de grandes quilles et les turnovers sont bien exploités. Les castrais reviennent dans le match avec un nouvel essai de Audrin (63ème) et trouve des raisons d’espèrer suite au deux coups de pieds victorieux de Bernard.

 

Chanceux et énervant :

 

Mais surtout, plus que ce come back Castrais, comment expliquer un tel defaut de gestion de la part de deux postulants à l'EDF ? Comment Beauxis et Dupuis peuvent ils faire autant d'erreurs. Quand le premier ne trouve pas les touches et que le second est auteur d'une animation aussi famelique sur le deuxieme acte, ralentissant toutes les sorties de balles et incapable de prendre un temps soit peu le jeu au pied a son compte, la victoire du sf est non seulement logiquement difficile mais surtout trés chanceuse: un poteau et un arbitrage video plus qu'indècis vont faire basculer le match cote stadiste.

Innutile de dire que, si le stade est premier, au vue de la seconde mi temps, cela ne tiens là, sinon du miracle, au moins a une réussite presque insolente qui ne saurait duré toute la saison. Cheika n’a pas de marge de maneouvre. Coté castrais, la defaite doit avoir un gout amer, en voyant ses parisiens si proche. Mais quand on prend 37 points en une mi temps, au haut niveau, arracher le point de bonus defensif relève deja presque de l’exploit. 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article