Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Top 14 : Les phases finales sont enfin là !

13 Mai 2011 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Top 14

Et c’est parti pour les matchs couperets ! Une victoire ou c’est la porte. C’est tout ou rien. Si tu es le plus fort, tu continues, sinon tu rentres à la maison…

 

6 mois de match sous la pluie, dans le froid et dans la boue. 26 matchs, tous difficiles et éprouvant. Une saison de labeur, de souffrance, de coups durs et de coups d’éclat. Tout ça pour une chose : ces foutues phases finales.

 

Alors il y a bien sur les habitués, ceux qui sont rompus à ces joutes du mois de mai et de juin : Clermont le tenant du tire, Toulouse l’éternel demi-finaliste, Biarritz l’équipe la plus titrés des années 2000… Et puis, cette année il y a aussi ceux que personne ou presque n’attendait là : Montpellier porté par le duo Galthié-Béchu, le Racing de Berbizier et Castres sous la houlette de Travers et Labit.

 

 

Le tirage au sort des phases finales ont eut lieu et voilà ce qu’il en ressort :

 

les barrages sont très indécis (Clermont-Biarritz ce soir et Castres-Montpellier demain), et assez inattendus : si la présence du BO et de l’ASM ne sont pas franchement une révolution de l’ovalie, le fait qu’ils soient en barrages est déjà moins conforme aux pronostiques de début de saison. La formule du top 14 étant ainsi faite, tous les gros ne pouvaient pas passer directement et quand on voit le sort que le championnat à réserver à Toulon, Bayonne, Paris ou Perpignan… Les barrages sont déjà très positifs pour ces 4 équipes.

      De l’autre coté, le MHR et le CO sont les deux grosses surprises de la saison.           

Montpellier a arraché sa victoire contre Toulon dans un véritable huitième de final quand le CO, lui, faisait preuve d’une maitrise tout au long de la saison digne d’une   équipe de très haut niveau. Le CO doit aujourd’hui beaucoup mieux digérer son élimination prématurée en H-cup, eux qui n’ont pas l’effectif le plus large du    championnat.

 

Les Toulousain et les Franciliens du racing vont bénéficier d’une semaine de repos supplémentaire par rapport aux barragistes. Alors deux choses : cela explique (nous allons le voir) en partie pourquoi les équipes qui jouent aujourd’hui et demain ont tendance à faire appel aux remplaçants de luxe de leur effectif pour préserver les titulaires habituels en cas de qualification. Et surtout cela est à double tranchant pour les qualifiés : si ils auront une semaine de plus pour récupérer d’une saison longue et éprouvante, ils pourraient se laisser surprendre par l’intensité d’un match de « Play-off » contrairement aux barragistes qui auront déjà joué un match à élimination directe.

 

Le tirage au sort fait qu’il vallait mieux finir 2ème que 1er cette saison : sans faire offense aux Castrais et aux Montpelliérains, le Racing doit quand même être ravi de rencontrer le vainqueur de ce barrage N°2 plutôt que l’un des ogres Clermontois ou Biarrot. Toulouse eux doivent presque regretter leur victoire contre Clermont…qu’ils pourraient rejouer dans 7 jours…

 

Que les phases finales devraient se faire sans quelques joueurs majeurs chez les qualifiés : Chabal suspendu, Rougerie gravement touché à la cheville, Michalak (pas un joueur majeur, il est vrai mais tout de même absent) sur le départ : il devrait être libéré dans les jours qui viennent par son club pour s’engager directement avec les Natals Sharks, Traille encore en délicatesse avec son talon… Finalement, seul le CO et le MHRC sont au complet avec notamment le retour de Kayser et Fakaté.

 

 Les compositions pour ce soir :

 

Clermont – BO :

 

Biarritz :

 

Le XV de départ : Balshaw ; Ngwenya, Bosch, Mignardi, Bolakoro ; (o) Peyrelongue, (m) Yachvili ; Harinordoquy (cap), Lakafia, Lund M; Taele, Lund E; Johnstone, Terrain, Coetzee. 

Les remplaçants : Guinazu, Afoa, Thion, Lauret, Lesgourges, Tranier, Hewlett-Petty, Marconnet (23e homme).

 

A noter :

 

Thion, Lauret, Hewlett-Petty et Marconnet sont sur le banc : ils devraient faire leur entrée eux qui sont des titulaires en puissance.

 

La paire de centre est assez inexpérimenté et va manquer de repère : Mignardi fait son retour lui qui avait du souffrir de la concurrence de Gimenez depuis quelques mois. Bosh et Mignardi vont devoir sortir un gros match pour faire oublier Traille et Gimenez.

 

Terrain aura la lourde charge de faire oublier l’un des grands absent du pack du BO, August, gravement touché aux ligaments du genoux et absent pour les 6prochains mois. On sait que la conquête sera déterminante et les lancer ne sont pas le point fort de Romain Terrain.

 

Clermont :

 

Le XV de départ : Floch ; Fofana, Joubert, Canale, Malzieu ; (o) James, (m) Parra ; Lapandry, Lauaki, Bonnaire ; Privat (cap), Cudmore ; Scelzo, Ledesma, Debaty.

Les remplaçants : Ti Paulo, Faure, Pierre, Vermeulen, Senio, Russell, Murimurivalu, Zirakashvili

A noter :

 

Un 15 de départ très expérimenté et un banc de très grande qualité, Clermont fait parler son effectif pléthorique en cette fin de championnat : 3 internationaux français sur le banc, 5 avants qui sont régulièrement titulaires. Seul bémol : l’absence d’un vrai 10 sur le banc, Russel ayant prouvé contre Paris en challenge européen ses limites à ce poste.

 

Une paire de centre puissante et qui à déjà été deux fois finaliste, Canale et Joubert vont essayer de peser sur une paire de centre biarrote qui sur le papier est un peu moins forte.

 

En titularisant Lauaki, le message est clair : la puissance du Néo-zed est là pour contrer celle du tout jeune appelé Lakafia.

 

 

Les clefs du match :

 

Le duel aérien Bonnaire/Harinordoquy.

Le combat de la troisième ligne : Lund-Lakafia-Imanol face à Bonnaire-Lapandry-Lauaki

L’apport du banc : Thion/Pierre, Zirakashvili/Marconnet, Faure/Afoa…

La réussite des buteurs : Parra face à Yachvili, un duel qu’on pourrait retrouver dans un contexte différent pour savoir lequel des deux portera la tunique bleue en tant que 9 titulaire en NZ.

 

Avantage : Clermont. Ils jouent a domicile, ils bénéficient d’un effectif peut être plus profond et surtout ils ont un titre à défendre.

 

Le pronostique LPHS : 20 à 12 pour Clermont.

 

 

      Enfin une petite remarque concernant les demi-finales : en fait quand la ligue dit "sur terrain neutre" il faut comprendre "à Marseille", les deux matchs ayant lieu au Vélodrome... Pas de chance pour tous les supporters au nord de la Loire qui n'auront le droit qu'à une finale à Paris si ils font le couteux investissement de payer pour l'épilogue de la saison, mais surtout pas de chance pour tous ceux qui sont domiciliés dans une grande ville entre Paris et Marseille (Bordeaux, Lyon, Nantes) vu que ces derniers n'auront le droit à rien si ils n'ont pas canal ou pas les moyens d'aller à Marseille ou Paris... 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Giovanni Minghelli 13/05/2011 19:15


Moi je verrais plus une surprise:
Clermont 16-21 Biarritz