Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Top 14 : les résultats de la 12ème journée

5 Novembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Top 14

 

1708017018

 

 

Les matchs du jeudi soir qui fleurent bon les surprises, les roulements d’effectif et les matchs d’avant la trêve. Si ca n’est pas vraiment la journée préférée des coachs et ont les comprends, les supporters des petits clubs et des clubs en mal de confiance adorent cette période folle de l’année où tout est possible.

 

Et c’est ce qu’on a vu ce jeudi : des matchs de fous. Pas un score n’était écrit à l’avance, pas un résultat (enfin si, en réalité, il y a deux résultat sans surprises sur 7) ne pouvait être réellement planifié et cette journée a été riche en surprises aussi bien au niveau des matchs que du classement.

 

On commence le résumé de cette journée par les deux matchs sans surprises.

Dans un premier match ou l’enjeu était réel pour les deux équipes, Toulouse qui souhaitait prendre la tête du championnat avant les matchs internationaux du mois de Novembre et du mois de Mars, se déplaçait avec une grosse équipe sur le terrain de la lanterne rouge, Bourgoin. Les Berjaliens comme toujours courageux ont tout donné pour accrocher des points, mais après avoir fait illusion pendant 20 minutes en menant 6-0, les isérois ont explosé avant la mi-temps en encaissant 20pts. La seconde mi-temps est du même tonneau pour une défaite lourde (et lourde de conséquences) 35 à 11. Toulouse empoche le bonus offensif pour la troisième fois de suite grâce à un essai dans les derniers instants (75 ème) et se place déjà comme l’un des grands favoris pour l’obtention d’une place directe en demi-finale.  

 

Ensuite, la grande surprise de ce début de saison, le Montpellier Hérault Rugby Club recevait l’équipe la plus décevante du championnat, le CA Brive. On s’attendait à une réaction d’orgueil des « coujoux », eux qui visent le maintient alors qu’il visait l’Europe il y de cela moins de 2 mois. De l’autre coté, on jouait sans Trinh-Duc blessé mais aussi sans Gorgodze ou encore Thiery.

Pourtant, les brivistes malgré de bonnes intentions n’ont pas vraiment semblés en mesure de prendre l’avantage sur Montpellier. Après un match enlevé et vivant, les Fidjiens du MHRC ont frappés par trois fois : Nagusa deux fois et Matadigo une fois. Ajouter à cela un essai magnifique de Fernandez et les points au pied de Bustos Moyano et voilà une victoire logique mérité et accompagnée du bonus pour les joueurs de Galthié et Béchu. Le MHRC est toujours solidement placé en tête de peloton et a déjà ou presque assurer l’essentiel en mettant les premiers relégables a plus de 20 points.

 

Et puis nous arrivons aux surprises de la journée.

 

On commence par une demi-surprise. Après un match au couteau et surtout dans un brouillard rare pour un mois de Novembre dans le pays basque, le Castres olympique et les 12 points de Teulet sont allez arracher le nul sur le terrain d’Aguillera. Face un Yachvili à un niveau stratosphérique en ce moment (encore 17 points pour lui ce jeudi), les castrais se contenteront d’un résultat logique, quand on sait que le « yach » a eu la balle de match au bout du pied (pénalité lointaine en coin et dans le brouillard dans les derniers instants du match) et que le BO sur son terrain était depuis la seconde journée invaincu à domicile. Score final 17-17 et pas de bonus pour personne.

 

Puis on passe au deux victoires inattendues à l’extérieur. Le Racing Club Toulonnais en grande difficulté depuis quelques temps (3 défaites consécutives contre Paris, Toulouse et le Munster) se déplacait pour la 4ème fois consécutive chez un gros du championnat, l’USAP. Les perpignanais se sont montrés inconstant, naïf et peut être même un peu arrogant. Trop imprécis et indiscipliné sur tout le premier acte, c’est logiquement que le RCT mène à la pause 26 à 6. A noter les 13 points concédés par les catalans en infériorité numérique. La fin de match sera l’occasion pour les locaux de tenter une remontée au score. Le match se termine sur le score de 20 à 29, ce qui prive les catalans d’un point de bonus défensif qui aurait été la récompense des gros efforts de la seconde mi-temps. Le RCT lui vient de reprendre confiance et a remis la marche en avant, prêt à recevoir enfin la semaine prochaine.

 

La seconde grosse victoire à l’extérieur c’est celle de Bayonne pourtant sur 4 défaites de rang sur la pelouse du Stade Français. Cette victoire a tout du hold-up et le réalisme basque a fait très mal à une équipe parisienne incapable de concrétiser ses temps forts. La défense inversée des joueurs de l’aviron a complètement désorganisé le collectif parisien et c’est sur deux contres parfaitement menés que Huguet puis Peyras (sur une superbe relance de Huguet, encore lui) que l’aviron a fait exploser le verrou du club de la capitale. Coté parisien, le manque de créativité mais surtout de réalisme a été assez terrible. Quand les fondamentaux ne sont plus assurés, alors les chances de victoires s’amenuisent. A l’inverse, la défense formidable des bayonnais leur donne l’occasion de concrétiser leur rare incursions mais de fort belles manières. L’essai d’Arias n’aura servit a rien et la remontée presque gagnante du SF ne sera pas utile. Paris prend le bonus défensif mais s’incline de 4 pts 24 à 20.

 

Enfin on termine ce tour des stades par les deux grosses surprises. Tout d’abord la superbe victoire des Agenais face au Racing-métro. Après un match étonnamment serré et une première partie de match qui tarde a se décanter malgré les assauts franciliens, le match va se jouer à l’ultime seconde avec une pénalité de Courrent qui offre la victoire d’Agen 21-20. On retiendra aussi la blessure du malheureux Wisniesvki  qui connaitra la gravité de sa bléssure dans les prochaines heures. En cas de pépins, Skréla devrait être rappelé a moins d’une nouvelle surprise (Boyet ou encore les jeunes Barraque ou Thalès).

Dernier match et non des moindres, les Rochelais défait à Armandie la semaine dernière avait en tête de se rattraper. Inutile de dire que le champion de France ne l’entendait pas cette oreille et que les Jaunards de Clermont ne venait visiter le port des minimes pour le plaisir. Après 25 premières minutes accrochés mais dominés par les avants rochelais, La Rochelle se donne de l’espoir en menant 6-0. A la mi-temps, les maritimes sont toujours devant 9-6. Au retour des vestiaires les courageux rochelais continuent a avancer en mélée fermée et la domination du pack permet au jeune Roux de marquer de manière rocambolesque (suite a une pénalité obtenue suite à une mêlée, Dambielle trouve le poteau qui renvoi la tentative. La balle rebondit devant des clermontois qui se regardent. C’est alors que Roux surgit et transperce la défense pour aller applatir). La domination en mêlée fermée des Rochelais est criante et la victoire est logique. Milhas qui avait anoncé viser la victoire contre Clermont n’a pas mentit. Score final : 22 à 14, Clermont n’empoche même pas le bonus malgré un essai de Malzieu.

 

 

12e Journée

04/11/2010 

Bourgoin

11 - 35

Toulouse

SU Agen

21 - 20

Racing Métro 92

Perpignan

20 - 29

Toulon

La Rochelle

22 - 14

ASM Clermont Auvergne

Biarritz Olympique

17 - 17

Castres Olympique

Stade Français

20 - 24

Aviron Bayonnais

Montpellier

35 - 9

Brive

 

 

 

Au classement, Brive dégringole encore et se retrouve a égalité de points avec le promu agenais. En tête, Toulouse et Montpellier font l’écart avec le BO et le Racing. Clermont, Perpignan et le Stade Français s’éloignent peu à peu des places directement qualificatives et le championnat n’a jamais été si resserré. Le championnat se compose de deux groupes : 4 qui luttent pour ne pas descendre (Brive, La Rochelle, Agen et Bourgoin) et presque 10 équipes en courses pour les barrages.

 

La plus mauvaise opération du Jeudi : Paris et Brive

La meilleure opération du Jeudi : La Rochelle et Agen

 

 

 

 

Pts

J

G

N

P

p

c

+/-

1

Toulouse

42

12

8

1

3

375

216

159

2

Montpellier

41

12

9

0

3

295

187

108

3

Racing Métro 92

35

12

7

1

4

318

259

59

4

Biarritz Olympique

33

12

7

1

4

235

221

14

5

Toulon

32

12

7

0

5

256

235

21

6

Castres Olympique

31

12

6

1

5

286

246

40

7

ASM Clermont Auvergne

30

12

6

0

6

270

192

78

8

Perpignan

28

12

6

2

4

241

257

-16

9

Aviron Bayonnais

28

12

6

0

6

249

245

4

10

Stade Français

28

12

6

0

6

301

267

34

11

La Rochelle

19

12

4

0

8

209

318

-109

12

Brive

19

12

3

1

8

203

272

-69

13

SU Agen

15

12

3

1

8

198

359

-161

14

Bourgoin

10

12

2

0

10

180

342

-162

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article