Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Articles récents

Brive / Toulon : le résumé

6 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Rugby : résumés des matchs

                                           1554 

 

Brive / Toulon :

 

Les meilleurs :

 

Coté Brive :

 

Le trio Vosloo Popham Classens : toujours actif, aux plaquages, grattages, sauts, percussions, pilonnages, rucks… A eux trois ils remuent 5 tonnes de viande par match… Mention pour Vosloo dont le début de saison est étincelant.

 

Palisson : Toujours actif, il se montre parfois un peu trop soliste dans sa partition mais sa fougue sa vitesse et la qualité de son jeu au pied sont très précieux pour le CAB.  

 

Waqaseduadua : Quelques interventions défensives de qualités, un bon placement et une capacité a prendre les ballons hauts qui a bien servi aux brivistes.

 

Coté RCT :

 

 

Smith : il a joué 10 en défense, 9 en fin de match, a mis beaucoup d’énergie au combat et quelques tampons, et surtout est irréprochable dans tout ce qu’il fait.

 

Kubriashvili : Solide en mélée fermée, il a réussi à faire dégoupiller Ribes et a sortie de son match Henn. En plus de ces qualités d’agitateur, il a bousculé la mélée adverse et son activité dans le jeu est importante.

 

Samson : des franchissements, des prises de balles en touches, des gros plaquages, de la présence. Un très bon match pour le néo toulonnais.

 

Brana : Le seul arrière (autre que Wilkinson encore très fort) a s’être mis en évidence, il manque un essai tout fait ou presque en glissant tout seul. Sans une superbe défense de sa part, le score aurait pu être plus lourd pour Toulon.

 

 

 Le match tronqué de la journée. Après une grossière cravate de Kefu sur Palisson et une expulsion logique, le RCT a du batailler pendant près de 75minutes a 14 face à une équipe Briviste plutôt en confiance. Mais, ce qui est a souligné, c’est la justesse tactique des toulonnais durant près de 70 minutes. En effet, ils auraient pu (auraient du) prendre une véritable valise. Dès la première action d’envergure sans leur centre fautif, les toulonnais ont tout de suite montrés combien il est dur de jouer a un de moins. Sur une relance de Estebanez, un coup de pied a suivre et quelques passes au cordeau, l’action échoue au pied des poteaux des joueurs de la rade. Une faute plutôt bienvenue prive les briviste d’un essai tout fait. On se dit alors que les toulonnais vont souffrir. Mais, à force de provocations et de petits rien, les brivistes sortent peu a peu du match (avec notamment Ribes qui va se calmer 10 min sur le banc suite a une accumulation de faute). Ils rentrent en guerre. Les tranchés, si confortables pour une équipe réduite à un de moins, deviennent des cimetières à ballons. Les grands espaces sont inutilisés et le combat farouche et surtout stérile laisse les varois dans le match. Bien aidé par des fautes d’agacements (et probablement stupides), Sir J. Wilkinson se montre réaliste et à la mi temps le score est seulement de 6 à 6. Tactiquement bien joué. Physiquement intenable.

 

Au retour des vestiaires, le jeu briviste se met un peu mieux en place et dès la 45ème, Vosloo héroïque résiste au solide Wulf pour planter un essai en coin tout en force, en explosant le poteau de touche mais sans toucher la ligne. C’est le début de la fin toulonnaise. Le RCT craque définitivement à la 65ème minute sur un essai d’Azoulai puis de Palisson. Le CAB l’emporte avec le bonus s’il vous plait !

Tactiquement très juste (Chandelles, combat, réduction des espaces), les toulonnais paient en cette fin de partie une infériorité qu’ils n’ont pas pu gérer de bout en bout. 

Lire la suite

Biarritz / Paris : le résumé

6 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Rugby : résumés des matchs

                                                      1540    logo Stade Francais 07-08

 

Les meilleurs :

 

Coté B.O :

Carizza : tour de contrôle et point d’ancrage, il a marqué des points devant son sélectionneur Phelan qui était dans les tribunes. Il y va même de son essai plein de malice.

 


Lakafia : Très actif, puissant et souvent bien placé, il s’est évertué à remettre les siens dans le bon chemin a grands coups des percussions et de coup de casque. Un nouveau très bon 8 français a biarritz. 

 


Yachvili : une activité autour des rucks très pesante pour la défense, des coups de pieds et des tirs au but très efficace, et un placement toujours juste ou presque. Son seul défaut : celui de trop parler et contester après les décisions arbitrales ce qui lui vaudra un gros rappel a l’ordre de l’arbitre de la rencontre Mr Poite. Son drop monumental (45m en coin avec l’appui du vent) est un model du genre à ranger avec ceux de Steyn ou James.

 

 

Barraque : Une animation active, du culot, un bon jeu au pied, et une capacité a attaquer la ligne. A cela on ajoute du courage en défense et un gabarit idéal pour le poste le tout a seulement 19ans : un espoir est en train de naitre du coté du Pays basque... De là a y voir le futur de l’équipe de France ? N’allons pas trop vite en besogne mais ce gamin a du talent. Beaucoup.

 

Coté Paris :

 

 

Papé : à la pointe du combat, il n’a pas semblé mis en difficulté dans le combat ou dans les impacts. Une des rares satisfactions individuelles de la soirée.

 

 

Bastareaud : Attention : il est de retour ! Cet homme est un extra-terrestre : sur chaque ballon il avance, il ne recule jamais en défense, il fait mal (très mal) à l’impact et sa force animale est cette année bonifiée à la fois par une technique améliorée mais aussi un système de jeu qui lui convient mieux pour exprimer sa puissance. Déjà 3 essais pour lui cette année. Son entente avec Tiesi est vraiment impressionnante en témoigne l’entrée en jeu de L’argentin.

 

 

 

 

L’analyse :

 

Biarritz a été très solide hier et a largement mérité sa victoire. Paris n’a pas réussit à concrétiser ses maigres occasions en première mi temps et cela malgré l’appui du vent très important. Plus soucieux de venir jouer loin de leur ligne de but, les stadistes se sont systématiquement ou presque débarrassé de la gonfle. En face, les biarrots, plus réalistes, ont tout fait pour imposer un vrai combat mais surtout beaucoup de temps de jeu. Le premier acte se sclérose dans un combat stérile et les parisiens tombent encore dans leurs travers de début de saison : celui des fautes inutiles à outrance. Paris bafouille son rugby alors qu’en face, la temporisation en raison du vent est parfaitement gérée.

 

Une question : quelqu’un dans le staff parisien va-t-il expliquer clairement la règle du hors jeu a Leguizamon ? Non mais ca n’est pas possible de voir ce joueur pourtant si doué faire des fautes de minimes en faisant le tour du regroupement pour prendre la balle et cela au moins 2 fois par match. Si l’on ajoute les traditionnelles et inévitables faute de Roncero, les fautes de mains des demis, et les lancers en touche ratés : on arrive a une moyenne de 10 pertes de balles largement évitable par match.

 

La deuxième période est bien plus active avec une domination sans partage du BO dès la reprise. Les basques accélèrent et conservent la balle, forçant les parisiens acculés dans leurs 22m a rendre systématiquement la balle a son adversaire du soir avec du jeu au pied assez maladroit et rendu impossible par le vent puissant du stade Aguillera. Les parisiens subissent et multiplient les petits fautes, jusqu’à l’expulsion de Oelshig entré en jeu suite à la blessure à la cheville de Dupuy. Le réveil des parisiens interviendra dans le dernier ¼ d’heure avec des séquences de conservations plus efficaces, moins de fautes, et surtout plus d’envie de jouer.  


Score final : 19-11 dont 14 points de l'inévitable Yachvilli avec notamment un drop monstrueux, Carizza étant le seul marqueur d'essai coté BO

 

Mais ce sursaut ne changera rien. Le BO l’emporte logiquement et prive même Paris du bonus.

 

Le BO se relance et sort plus ou moins pour longtemps de la crise qui couvait et Paris cale pour la seconde fois en déplacement chez un gros. Si le résultat n’est pas grave, la prestation l’est un tout petit plus.  

Lire la suite

Les résultats de la 5ème journée (rugby)

6 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Top 14

                                                  1708017018.jpg

Ce Dimanche, la 5ème journée a vu une seule victoire a l'extérieur et pourtant sans surprise : celle de l'aviron bayonnais au dépens de Bourgoin. Le carton du Week-end est a mettre a l'actif de Toulouse face a une équipe courageuse de La Rochelle, mais privé de cadres, les martitimes ont sombrés aux 7 deniers. 

Enfin, le match nul concédé par Perpignan dans des conditions au scénario surprise et la victoire de Brive sont les deux seuls résultats contraire aux cotes annoncés. 

 

 


Biarritz Olympique 19 - 11 Stade Français

Brive 27 - 9 Toulon

Bourgoin 23 - 28 Aviron Bayonnais

ASM Clermont Auvergne 27 - 10 Montpellier

SU Agen 23 - 23 Perpignan
  Castres Olympique 31 - 25 Racing Métro 92

Toulouse 50 - 3 La Rochelle

 

Au classement, Bayonne prend la tête devant l'inévitable stade toulousain et seuls Biarritz Toulon et Perpignan sont étrangement loin du podium. 

 

1 Aviron Bayonnais 17 5 4 0 1 116 88 28
2 Toulouse 16 5 3 0 2 165 87 78
3 ASM Clermont Auvergne 14 5 3 0 2 115 80 35
4 Castres Olympique 14 5 3 0 2 129 119 10
5 Stade Français 13 5 3 0 2 151 125 26
6 Montpellier 13 5 3 0 2 106 103 3
7 Racing Métro 92 13 5 3 0 2 131 133 -2
8 Brive 11 5 2 0 3 98 95 3
9 Biarritz Olympique 10 5 2 0 3 87 91 -4
10 Perpignan 10 5 2 0 2 78 90 -12
11 Toulon 10 5 2 0 3 90 105 -15
12 La Rochelle 9 5 2 0 3 84 135 -51
13 SU Agen 7 5 1 0 3 90 139 -49
14 Bourgoin 5 5 1 0 4 81 131 -50
Lire la suite

Rugby : Les compositions (5ème journée)

4 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Top 14

                                         Logo LPHS

 

Samedi : 5ème journée du championnat. C'est déjà la 3ème en 10 jours et les effectifs continuent de tourner notamment chez les équipes en déplacement. 

 

Voila tout d'abord le programme : 

 

5e Journée
    Bourgoin - Aviron Bayonnais
    ASM Clermont Auvergne - Montpellier
    SU Agen - Perpignan  
    Castres Olympique - Racing Métro 92  
    Toulouse - La Rochelle  
    Brive - Toulon  
    Biarritz Olympique - Stade Français

 Bourgoin / Aviron Bayonnais : 

 

CSBJ : 

Tian ; Forest ; Nadolo ; Va’aulu ; Janin ; Laloo ; Campeggia ; Tulou ; Cowley ; Frier ; Jooste ; Basson ; Du preez ; Merle ; Tchougong

Remplaçants : Coux ; Viazzo ; Levast ; Kopelani ; Charlet ; Gondrand ; Guillot ; Buckle

 

A noter :

- Une équipe sans aucune profondeur de banc, le CSBJ montre (déjà) ses limites d’effectifs.

- Laloo bléssé, c’est Di Bernarbo qui débutera en 10 malgré la composition officielle.   

 

Aviron Bayonnais :

Xv de départ : Pietersen ; Peyras ; Huguet ; Mazars ; Gerber ; Boyet ; Garcia ; Baget ; Puricelli ; Martin ; Linde ; Treloar ; Boyet ; Roumieu ; Lafond

Remplacants : Ziegler ; Iguiniz ; Boutaty ; Marmouyet ; Baiocco ; Haare ; Audy ; Heguy

 

A noter :

- Retour des cadres et surtout retour de Boyet en 10.

- Garcia buteur, Roumieu préféré a Heguy, Peyras remis à l’aile, l’effectif et les roulements battent leurs plein. 

 

Clermont / Montpellier :

ASM

 :

Le XV de départ : - Floch ; Malzieu ; Nalaga ; Rougerie ; Joubert ; James (o) ; Parra (m) ; Vermuelen ; Lapandry ; Bonnaire ; Cudmore ; Privat ; Zirakashvilli ; Ledesma ; Faure

Remplaçants : White ; Debaty ; Senio ; Lauaki ; Lavea ; Paulo ; Fofana ; Ric

A noter :

- Pas loin d’être l’équipe type, l’ASM se présente avec 9 internationaux français sur la pelouse.

- Le rôle de buteur devrait être donné a Parra

- Les recrues sont sur le banc : Lauaki et Paulo.

 

MHRC :

Le XV de départ : - Thiéry ; Kuzbik ; Bérard ; Mirande ; Rees ; Lagarde ; Paillaugue ; Chkhaidze ; Bost ; Wasserman ; De marco ; Uva ; Jgenti ; Rofes ; Shevilidze

Remplaçants : Pelo ; Thiart ; Tomas ; Fakate ; Trinh-duc ; Caudullo ; Vallée ; Petit

 

A noter :

- Ouedraogo Gorgodze et Matadigo absent, Trinh-duc, Tomas et Thiart sur le banc : MHRC fait tourner.

- Paillaugue occupera le rôle de buteur

SU Agen / Perpignan : 

 

Agen :

le XV de départ : Dulin ; Swyrin, Ahoateiloa, Pelesasa, Edmond-Samuel ; (o) Courrent, (m) Dupuy ; Badenhorst (cap), Fono, Monribot ; Springgay, Fa'aoso ; Muller, Narjissi, N'Nomo.

Remplaçants : Mach, Telefoni, Moala, Campos, Machenaud, Barnard, Robinson, Kouider

A noter :

- l’absence à l’arrière de Cazeaux

- Malgré le retour a Agen de Rupéni Caucaunibuca, il n’intègre pas le groupe

- Courrent fait son retour, tout comme Narjissi.



Usap

 

      Le XV de départ : - Porical ; Sid, Mermoz, Michel, Candelon ; (o) Bosc, (m) Cazenave ; Perez (cap), Tuilagi, Guiry ; Vilaceca, Alvarez-Kairelis ; Pulu, Guirado, Schuster.

 

Remplaçants : Delonca, Mas, Britz, Tchale Watchou, Boulogne, J. Fritz, Tonita, Freshwater

 

A noter :

- Le retour du buteur maison, Porical.

- Ils sont 4 à souffler : Mas, Tchale-Watchou, Boulogne et Freshwater

- L’infirmerie est toujours pleine : Grandclaude, Hume, Marty, Edmons, Laharrague, Mélé, et Planté…

    Mise à jour :   - Blessure de Tuilagui (échauffement) et Perez dans le 1er ¼ d’heure : Britz et Tonita les remplacent. Ce sont les 15ème et 16ème blessés perpignanais de la saison…   

Castres / Racing 

Castres Olympique :

      Le XV de départ : Teulet ; Andreu ; Audrin ; Cabannes ; Baï ; McIntyre ; Albouy ; Masoe ; Caballero ; Diarra ; Capo Ortega ; Rolland ; Ducalcon ; Bonello ; Forestier

Remplaçants : Hoeft ; Kayser ; Tillous-Bordes ; Saayman ; Tekori ; Martial ; Bernard ; Koulemine

 

A noter :

- C’est la grosse équipe Castraise qui est présente cet après-midi,  retour en effet de Ducalcon, Andreu, Teulet, Cabannes, ou encore Masoe en tant que titulaires.  

 

Racing Métro :

Le XV de départ du Racing-Metro.- Fall ; Scarbrough, Bergamasco, Masi, Saubade ; (o) Hernandez, (m) Lorée ; Galindo, Cronje, Leo'o ; Ghezal, Dellape ; Orlandi, Arganese, Tuugahala.

Remplaçants : Noirot, Brugnaud, van der Merwe, Culine, Fillol, Goosen, Vaquin, Zimmermann.

 

A noter :

- Hernandez titulaire, Bobo, Nallet et Chabal pas dans le groupe, Noirot sur le banc, l’effectif tourne comme les autres en déplacement.

- Une paire de centre 100% italienne Masi Bergamasco : de quoi donner des idées a Nick Mallett

- L’absence sur blessure de Chavancy et sur séléction de Steyn qui laisse encore un peu plus de profondeur aux racingmen 

 

Toulouse / La Rochelle 

 

Stade Toulousain :

 

Le XV de départ : - Médard ; Clerc, Lamerat, Jauzion, Lakafia ; (o) Skrela, (m) Vergallo ; Nicolas, Sowerby, Bouilhou ; Millo-Chluski, Maestri ; Johnston, Lacombe, Poux.

 

Remplaçants : Servat, Lecouls, Boukerou, Dusautoir, Bezy, Fritz, Poitrenaud, Paquet.

A Noter :

- L’effectif pléthorique du Stade Toulousain tourne : Dusautoir, Fritz, Servat ou encore Poitrenaud sont sur le banc.

- Skrela revient a l’ouverture associé à l’argentin Vergallo.

- Lamerat « profite » de la blessure de David pour grapiller des minutes.  

 

La Rochelle :

 

Le XV de départ : Dambielle ; Le Bourhis, Jacquet, Gaugau, Ninard ; (o) Lacoste, (m) Neveu ; D'Aram de Valada, Soucaze, Djebaïli ; Souvent, McGowan ; Bordoy, Guyon, Simutoga.

Remplaçants : LeGuen, Pani, Grobler, Faasalele, Boboul, Tales, Roux ou Ligairi, Toderasc.

 

A noter :

- Du coaching coté Rochelais avec Boboul Tales Ligairi et Grobler sur le banc.

- La charnière Lacoste – Neveu devra faire oublier Tales Ferrou… pas gagné... 

 

 

Brive / Toulon 

 

C.A. Brive :

 

Le XV de départ : -Palisson ; Cooke ; Waqesaduadua ; Estebanez ; Noon ; Orquera ; Belie ; Claassen ; Popham ; Vosloo ; Méla ; Uys ; Idieder ; Ribes ; Henn

 

Remplaçants : Benoît Cabello ; Davit Khinchagishvili ; Damian Browne ; Simon Azoulai ; Shaun Perry ; Régis Lespinas ; Nicolas Jeanjean ; Pablo Cardinali

 

A noter : 

- Retour de Palisson en 10, Estebanez en 12 et Noon en 13 : le trident offensif est présent. 

- Grosse 3ème ligne briviste 

- Le buteur Bélie sera reconduit


 

R.C Toulon :

 

Le XV de départ : - Lamont ; Brana, Contepomi, Kefu, Wulf ; (o) Wilkinson, (m) Mignoni ; Smith, Fernandez-Lobbe (cap), Missoup ; Senekal, Samson ; Kubriashvili, Taumoepau, Bastères.

Remplaçants : Bruno, Emmanuelli, Hayman, Mérabet, Chesney, Sourice, Cibray, Lapeyre, Lovobalavu, Messina.

 

A noter :

- La titularisation de Brana à la place de Sackey en perte de vitese et le retour de Kefu au centre.

- Le staff a décidé de faire tourner : Hayman, Chesney, Bruno et Emmanuelli sur le banc, tout comme Lapeyre Lovabalavu et Messina. Le banc est très solide. 

- Le capitaine Van Niekerk n’est pas dans le groupe. 

 

Biarritz / Stade Français 

 

Biarritz Olympique :

 

Le XV de départ : Balshaw; Ngwenya, Bond, Fior, Bolakoro ; (o) Barraque, (o) Yachvili ; Harinordoquy (cap.), Lakafia, Lauret ; E. Lund, Carizza ; Jonhstone, August, Coetzee.

Remplaçants : Terrain, Marconnet, Thion, M. Lund, Peyrelongue, Gimenez, Bosch, Barozzi.

 

A noter :

- le retour de Balshaw

- Thion, Peyrelongue et M. Lund sur le banc : après avoir perdu le brassard, l’ex-capitaine souffle physiquement, tout comme son compère anglo-danois et son coéquipier de longue date

- Marconnet ne débutera pas face à son ancien club

 

 

Stade Français : 

Lire la suite

Sackey écarté contre Brive

4 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Top 14

                                                         RCToulon

 

Auteur de performances jugées moyennes, l'ailier international anglais Paul Sackey perd sa place dans le groupe toulonnais. Lui qui fut longtemps en balance avec Shane Williams pour être recruté a été jugé hors du coup par Philippe Saint-André et c'est Thierry Brana qui devrait prendre sa place à l'aile. 

Sackey, qui était venu a toulon pour gagner des titres, voit s'éloigner encore un peu plus la coupe du monde lui qui ne faisait pas vraiment parti des plans de Martin Johnson, le sélectionneur anglais. 

Lire la suite

Le Racing va faire tourner

3 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Top 14

                                                             20091018101302!Racing metro

Et c'est Chabal qui le dit lui même sur son Twitter : quelques joueurs au repos. Impossible en effet de jouer des matchs avec l'intensité des rencontres comme celle contre Clermont ou Toulon 3 fois en 10 jours sans faire tourner.

Ainsi on apprend que Nallet Chabal ou encore Noirot pourraient être préservés. Au contraire, Hernandez pourrait lui entrainé ses gallons de titulaires au poste de N°10.     

Les Castrais qui ont eux déjà fait tourner contre Paris se frotte deja les mains. Au contraire, ce sont les rochelais qui doivent faire un peu la grimace : les racingmen seront plus frais que d'autre dans 10jours et les hommes de l'atlantique s'apprêtent à souffrir. 

 

(Mise à jour 17h56 : information confirmée par Lionel Nallet lui même. Il est bel et bien au repos ce week-end.) 

Lire la suite

La bourse aux internationaux

2 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #En route pour la coupe du monde 2011

                                        logoFFR

La bourse aux internationaux : Etat des lieux en cette année de coupe du monde. 

 

Ce Mercredi, les internationaux ont tous vécus des traitements disparates. Petit résumé des forces, du coaching, des blessures et des réussites de cette 4ème journée.

 

Commençons par Colombes ou les franciliens alignait Nallet, Wisniewzki et Fall dans le 15 titulaire et laissait Chabal et Durand sur le banc. Les deux premiers cités ont joués l’ensemble de la rencontre, le 10 francilien se fendant même de la bagatelle de 23points.

Fall a connu lui un match plus difficile, étant expulsé temporairement dès la 6ème minute pour un plaquage à retardement sur Canale. Entrant à l’heure de jeu, Durand et Chabal ont pu jouer une petite demi-heure.  A noter au passage l’essai de Saubade, joueur au profil atypique mais toujours supervisé par le staff tricolore et le retour en tant que titulaire d’Henry Chavancy, véritable espoir au poste.

Coté Clermontois, c’est avec Floch et Domingo, auxquels vient s’ajouter un joueur en pleine bourre en ce moment, Fofana que les auvergnats débutaient la partie. Les entrées de Faure Parra Rougerie et Vermeulen venait encore gonfler les rangs des internationaux.  A noter le passage sur le terrain de Julien Pierre, qui ressort au bout de seulement 20 minutes suite à une déchirure à la voute plantaire.

 

Conclusion :

 

Pas de vrai duel d’international mais des points marqués par Wisniewzki et Saubade coté francilien. Rougerie se montre une nouvelle fois capable de jouer aussi bien au centre qu’à l’aile.

 

 

Bayonne / Brive :

 

Coté visiteurs, Estebanez débute puis cède sa place a la 65ème. Tout le contraire de Palisson sur le banc qui fait son entré a la 60ème. Ledevedec (champion du monde des moins de 21ans) et Belie ont eux aussi pu jouer chacun avec plus ou moins de réussite. Bélie signe un match remarqué avec 13 points.

Les internationaux de l’aviron sont eux assez peu nombreux : seul Boyoud et Baicco devant ont respectivement joués 51 et 39 min. Il faut signaler aussi la présence de Martin (qui ne fait plus vraiment parti des plans pour les bleus) et Puricelli qui a joué « seulement » 12minutes.  

Derrière, Lacroix (60min) et Peyras (80min) ont joués eux aussi.

 

Conclusion :

 

Puricelli et Martin s’éloignent de plus en plus de la coupe du monde, le premier payant son âge et son indiscipline et le second sa relative fragilité et sa difficulté à se montrer déterminant en club sont pour le moment rédhibitoire à un poste ou la concurrence est si dense.  Idem pour Peyras qui est promené d’un poste a un autre (centre, ailier, arrière) et il est évident que la polyvalence, véritable arme en club, s’avère être plus difficile a défendre auprès des sélectionneurs.

Palisson lui s’affirme de plus en plus comme un cadre de son équipe. Estebanez quand a lui peut dire adieu aux bleus si il ne fixe pas au poste de 10 comme lui avait suggéré Lievremont.

 

Usap / BOPB :

 

Voici l’un des grands rendez-vous du mercredi ! Pas moins de 12 internationaux ou joueurs dans les plans de l’équipe de France.

 Coté Biarrot, Yachvilli Harinordoquy et Mignardi ont joués tout le match. Thion a laissé ses partenaires a 14 pendant 10minutes suite à une bagarre. Marconnet fait son entrée a la 43ème et Peyrelongue à la 68ème. Enfin le jeune Barraque a pour sa part joué près de 70minutes.

 

Coté usapiste Mas, Guirado, Candelon et Mermoz ont tous les quatre joués toute la partie, le talonneur y allant même de son essai.  Chouly a lui participé aux 45 dernières minutes. Enfin Vivalda (40min) et Perez (53min) ont eux aussi joués.  Marty lui est sorti blessé (lésion musculaire)

 

Conclusion :

 

Marconnet et Mas pour un poste de titulaire en équipe de France (sans oublier Ducalcon). Le Yach et Imanol semblent incontournables en club et donc postulent logiquement au niveau supérieur. Mignardi, au profil si atypique semble lui s’être fait une place au soleil au centre de l’attaque de Biarritz. Traille est annoncé de retour dès ce week-end, qu’en sera-t-il de la ligne de ¾ du BO ?

Guirado et Mas eux marchent sur l’eau depuis 2ans et viennent postuler en EDF sans aucun souci. Enfin Mermoz au top niveau est incontournable en bleus, mais voila, cela fait bien trop longtemps qu’il est en difficulté et peine a retrouvé son meilleur niveau. Quand a Marty, sa blessure fait gonfler encore un peu la longue liste des joueurs à l’infirmerie.

 

 

La Rochelle / RCT :

 

Un match avec finalement assez peu d’enjeux pour les internationaux.  Ferrou et Talès coté Rochelais ont joués tout le match. Leur participation a la coupe du monde est très mais alors très improbable du fait de la très grosse concurrence a ce poste de N°9 et au besoin de certitude a celui de N°10.

Coté Toulonnais, seul Messina et Suta (blessé) postulent a une place en équipe de France, Lapeyre étant un peu tendre. Au contraire, Bruno et Emmanuelli semblent eux hors projet 2011 depuis trop longtemps.

 

Conclusion :

 

Peu d’enseignement a tirer de ce match, si ce n’est le fait que Talès, Lapeyre ou Messina s’affirment et que Suta, pas si loin, est blessé pour quelques semaines.   

 

 

Stade Français / Castres :

 

Coté parisien, Szarzewski, Papé, Burban (60min), Dupuis (64min), Beauxis, Bastareaud (75min) et Arias étaient titulaire. Libenberg est lui entré en cours de match (2min) de manière anecdotique.

 

A castres, Ducalcon et Caballero sur le banc (tous deux entrés à la 55ème), Teulet et Andreu au repos,  c’est avec « seulement » Kayser (55min), Audrin et Diarra comme internationaux en puissance que le CO a débuté.

 

Conclusion :

 

La performance de Bastarocket est une nouvelle fois énorme. Il a dominé sans conteste possible ses adversaires du soir et a littéralement survolé la première mi temps. Beauxis et Dupuy n’ont pas franchement marqués des points en tombant assez rapidement dans leurs travers (mauvaise gestion au pied, problème de rythme etc…)   

De l’autre coté, Ducalcon marque encore des points avec une tenue en mêlée monstrueuse (certes face a un jeune d’a peine 20ans Slimani). Caballero s’impose lui aussi comme un plaqueur sauteur de tout premier ordre et il est suivi depuis quelques temps déjà. Dommage qu’il n’a pu avoir sa chance plus tôt : la dernière ligne droite risque d’être très dur pour lui. Audrin est lui auteur d’un match très moyen, tant l’opposition de style, de puissance, de vitesse et de talent semblait en sa défaveur face au duo franco argentin.

 Enfin Diarra a été véritablement l’homme du match coté castrais avec une activité et une puissance physique sans comparaison. Plus en retrait, Kayser est derrière son vis-à-vis du soir dans la hiérarchie nationale.  

 

CSBJ / SUA Agen :

 

Nous allons faire l’impasse sur ce match ou les seuls Monribot et Cazeaux justifierait une convocation en ce moment. Personne au niveau coté Berjalien depuis les départ de Boyet (blessé) et Nicolas.

 

MRHC/ Stade Toulousain :

 

Ouedraogo, Tomas et Trinh-Duc coté montpelliérain ont joués toute la partie.

Mais c’est bien coté Toulousain comme toujours qu’il faut regarder pour y voir le plus grand réservoir d’internationaux en puissance :

Poitrenaud, Heymans, Jauzion, Fritz, Nicolas, Nyanga (qui fêtait son grand retour avec  50min dans les jambes), Millo-chlusky, Poux et Lacombe (60min) titulaires. Clerc, Dusautoir, Médard (tous trois ayant joués 30min) et Servat (20min) sur le banc.

 

Conclusions :

 

Fufu a été vraiment omniprésent sur ce match et le duel à distance entre le capitaine du MHRC et la troisième ligne clermontoise (Bonnaire Lapandry) s’annonce fratricide. Coté Toulousain, Jauzion semble indéboulonnable, tout comme Clerc et Poitrenaud. Ce trident laisse déjà peut de place aux autres. Fritz a une vraie carte a joué, lui qui n’a jamais vraiment explosé en bleu. 

Lire la suite

La 4ème journée du Top 14

2 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Top 14

Alors voila, cette 4ème journée riche en émotions se termine. Cette série de rencontre intercalée entre deux mach du samedi a rendu encore plus compliqué le travail des différents staff et c'est avec quelques équipes largement remaniées ou rajeunies que les pelouses du top 14 ont été investies. 

Tout d'abord il faut noter la première victoire de Bourgoin-Jallieu face a un adversaire direct pour le maintient. Après a voir concédé une defaite qui risque de peser lourd, les berjalliens ont su réagir face au promu agennais. Pourtant, en laissant le bonus defensif a son adversaire du soir, le CSBJ se complique encore un peu plus la tache. 

Ensuite, il faut noter un Mercredi riche en émotion avec pas moins de 6 équipes empochant le bonus défensif et des matchs crispant se jouant sur la dernière action à Montpellier (pénalité raté de Bezy), La Rochelle (pénalité raté par Dambielle) ou encore Paris (essai refusé à la vidéo). 

L'essai de filou marqué par Boulogne est un peu contre l'esprit du jeu, mais ce petit neuf sent bien les coups et surtout arrive a plus ou moins faire oublier l'un des cadres des années précedents a l'Usap a savoir Nicolas Durand. 

Les victoires du MHRC, de Paris et de Bayonne les propulsent en tete du classement. A l'inverse, Bourgoin Brive et surtout Biarritz s'enfonce un peu plus. 

Coté blessure, Julien Pierre et David Marty pour les internationnaux sont tous les deux victimes de déchirures et donc absent pour au minimum 3 a 5 semaines. Denos coté Castrais, Suta pour toulon et surtout une bonne partie de l'équipe de La Rochelle (Combezou, Boboul, Carmigiani et Leopolu) ont eux aussi donnés du travail au staff médical. Les petits bobos dans une semaine ou 3 match sont joués en 10 jours vont ainsi se multiplier. 

Les resultats :



Racing Métro 92 28 - 17 ASM Clermont Auvergne
Aviron Bayonnais 19 - 18 Brive
Perpignan 17 - 12 Biarritz Olympique
La Rochelle 13 - 15 Toulon
Stade Français 40 - 34 Castres Olympique
Bourgoin 22 - 15 SU Agen
Montpellier 22 - 21 Toulouse

Le classement : 

     

1 Stade Français 13 4 3 0 1 140 106 34
2 Aviron Bayonnais 13 4 3 0 1 88 65 23
3 Montpellier 13 4 3 0 1 96 76 20
4 Racing Métro 92 12 4 3 0 1 106 102 4
5 Toulouse 11 4 2 0 2 115 84 31
6 ASM Clermont Auvergne 10 4 2 0 2 88 70 18
7 Castres Olympique 10 4 2 0 2 98 94 4
8 Toulon 10 4 2 0 2 81 78 3
9 La Rochelle 9 4 2 0 2 81 85 -4
10 Perpignan 8 4 2 0 2 55 67 -12
11 Biarritz Olympique 6 4 1 0 3 68 80 -12
12 Brive 6 4 1 0 3 71 86 -15
13 SU Agen 5 4 1 0 3 67 116 -49
14 Bourgoin 4 4 1 0 3 58 103 -45

Ce soir, retour sur la journée des internationnaux ! 

Lire la suite

Stade Francais / Castres : l'analyse

2 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Rugby : résumés des matchs

                                                         logo Stade Francais 07-08logo-castres-olympique-29af9e 


Stade Francais / Castres: acte 1

 

Première mi temps sans équivoque: 37-17 à la pause. Une premiere mi temps marquée par, à la fois une grosse defense parisienne et au contraire des errances coupables et tout de suite sanctionnées coté castrais. Une performance solide des parisiens qui dés les 1er temps de jeu font la différence et menent trés rapidement au score. A noté une grosse premiere periode de la paire de centre qui devient preque incontournable et qui justifie, au vue de la prestation, la mise sur le banc de Gurruchagua pourtant très bon contre toulouse : je parle evidemment de la paire Bastareaud Tiesi. Un bémol: la tendance à parfois se désunir en defense après quelques temps de jeu heureusement mal exploités par le C.O et surtout l'animation active mais parfois brouillonne de Dupuis. Coté Castrais : bornman reussit son intégration et Tillous-Bordes toujours aussi solide et abandonné pas ses avants tient la baraque comme il peut.

A la mi temps, tout semble ecrit, plié, les castrais vont prendre une valise et le stade va prendre 5pts.

 

Le sursaut du C.O

 

Pourtant le temps d’une mélée enfoncée et d’un pénalité pour les joueurs de la capitale, la rentrée de Bonello Forrestier Caballero et Ducalcon devant va tout changer. Va s'abbatre une veritable deferlante blanche sur les parisiens. Brouillons, mis a la faute, multipliant les petits erreurs, les parisiens se sortent tranquillement mais surement du match. Les castrais marquent par l’intermédiaire de Diarra, sans même y trouver une raison d’espérer. Mais tactiquement bien mieux organisé, venant au conteste uniquement de maniére tres efficace, le stade dejoue, et voit ses ballons de plus en plus durs à garder. Toute l’intelligence tactique des Castrais saute au yeux : ils se consomment très peu sur les zones d’affrontement, obligeant les Stadistes a jouer presque uniquement des surnombres defensif pour relancer les ballons et s’isoler se mettant ainsi soit a la merci d’un turnover (perte de balle) soit d’une faute. Bernard arrose alors le fond du terrain parisiens de grandes quilles et les turnovers sont bien exploités. Les castrais reviennent dans le match avec un nouvel essai de Audrin (63ème) et trouve des raisons d’espèrer suite au deux coups de pieds victorieux de Bernard.

 

Chanceux et énervant :

 

Mais surtout, plus que ce come back Castrais, comment expliquer un tel defaut de gestion de la part de deux postulants à l'EDF ? Comment Beauxis et Dupuis peuvent ils faire autant d'erreurs. Quand le premier ne trouve pas les touches et que le second est auteur d'une animation aussi famelique sur le deuxieme acte, ralentissant toutes les sorties de balles et incapable de prendre un temps soit peu le jeu au pied a son compte, la victoire du sf est non seulement logiquement difficile mais surtout trés chanceuse: un poteau et un arbitrage video plus qu'indècis vont faire basculer le match cote stadiste.

Innutile de dire que, si le stade est premier, au vue de la seconde mi temps, cela ne tiens là, sinon du miracle, au moins a une réussite presque insolente qui ne saurait duré toute la saison. Cheika n’a pas de marge de maneouvre. Coté castrais, la defaite doit avoir un gout amer, en voyant ses parisiens si proche. Mais quand on prend 37 points en une mi temps, au haut niveau, arracher le point de bonus defensif relève deja presque de l’exploit. 

 

Lire la suite

Stade Francais / Castres : les notes

1 Septembre 2010 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Rugby : résumés des matchs

DSC02759Voila avant l'analyse la traditionnelle évaluation des protagonistes : 


 Coté Castrais : 

1)Hoeft : discret comme l'ensemble des avants castrais, sa performance en mélée fermée n'est pas inoubliable. (4/10) 

2) Kayser : actif, rugueux en defense, son activité sur le pré n'a pourtant qu'un impact limité. L'un des meilleurs castrais sur l'engagement mais sans grande réussite dans les faits. L'un des ses rares lancés raté ammene un essai. (5/10)

3) Coetzee : a l'instar de Hoeft, son manque de présence dans le jeu courant s'explique en partie par une première heure de jeu castraise catastrophique (4/10) 

4) Murray : Bapteme plutot rude pour l'ecossais. Pas mieux mais pas pire. 

5) Koulemine : l'un des rare avant a lutter et perturber ses adversaires du soir d'un point de vue physique, il a été bien pénible pour ses adversaires du soir. (6/10)  

6) Diarra : le meilleur Castrais ce soir. Dur au plaquage, puissant, mobile, il y va meme de son essai, celui de l'espoir et surtout celui de la revolte (7/10)

7) Bornman : Seul castrais a franchir sur la première heure de jeu, il s'est peu a peu etteind dans ses courses mais a joué un role de pénible de service avec un travail au sol vraiment actif et a bien a propos (6,5/10) 

8) Tekori : Actif, il passe presque toujours les bras. Mais a l'impact, il était attendu et surtout ses crochets a 2 metres de la défense alors qu'il arrive pleine bourre qui lui casse tout son élan sont rédihbitoires pour le voir exploser les defenseurs comme il sait le faire (6,5/10) 

9) Tillous-Bordes : Très solide a l'impact, il a fait ce qu'il a pu pendant 60minutes. Il a été nettement plus inspiré et surtout aidé après les entrées des remplacants. (6,5)

10) Baï : Positionné ainsi, Serema est moins performant. A l'aise dans ses tirs au but et dans l'animation en fin de match, il a parfois manqué d'un petit plus : le fait de jouer souvent a ce poste. Il sort un match correct et sérieux. (6) 

11) M.Nicolas : Rapidement sorti sur blessure, il n'a pas eu le temps de s'exprimer (non noté) 

12) Audrin : Souvent pris a defaut et dépassé par le milieu de terrain parisien, il a très peu peser sur ce match. Il sort perdant de son duel du jour face au tank Bastareaud. (3,5) 

13) Garcia : Pas assez efficace dans ses interventions face a Tiesi, il contribue en grande partie au nauffrage de la première mi temps en n'arrivant jamais a stopper son vis a vis de manière franche. Match a oublier (3) 

14) Martial : Il a eu beaucoup de mal dans ce match a faire mieux que subir. Il a reculé très souvent. Il est pris par Phillips sur une action de toute beauté conclue avec brio par son vis a vis. (3,5) 

15) Denos : Il a joué a un poste ou aujourd'hui il ne pouvait rien faire. Il a essayé de comblé comme il pouvait mais toujours un peu en retard. Il sort bléssé avant la 60ème. 

 

16) Bonello : véritable cadre de cette équipe, fer de lance offensif et défensif, son entrée (entre autre) correspond au reveil des Castrais. (7) 

17) Forestier : Solide comme toujours, il a calé le coté gauche de la mélée du CO. Plus discret dans le jeu courant, il a fait son travail. (6) 

18) Capo Ortega : il a été plutot préservé aujourd'hui en n'entrant que le dernier sur le pré. (non noté) 

19) Caballero : véritable poison en defense et précieux dans les air, il a remis les sien dans le droit chemin. Ses contest au sol si pénibles ont vraiment fait du bien (6,5) 

20) Sanchou : un role vraiment difficile pour Sanchou qui est entré a la place d'un 10 pour jouer 11 lui qui est 9 de formation. Il a joué avec envie les peu de balles a son aile, sans pour autant créer un véritable danger. (5)

21) Bernard : passé 10, il a multiplié les chandelles et les jeu au pied de pression. Il rate d'un rien un drop (poteau), il réussit a renversé la pression en fin de match en renvoyant les parisiens chez eux. Une pénalité raté de plus de 45m, mais un jeu au pied très correct. (7)

22) Inigo : Rentré très tot il a beaucoup tenté par ses crochets mais sans vrai réussite. (5) 

23) Ducalcon : Poutre du pack et l'un des meilleurs spécialiste au poste en france (voir au monde), son entrée a fait très mal a l'édifice parisien. (7) 

 

Coté Parisien 

1) Roncero : Le pénible de service, toujours à la limite et souvent meme au delà, il coute encore 4 pénalités et 6points aujourd'hui. Si il se disciplinait... quel joueur. (6) 

2) Szarzewski : Auteur de l'essai qui ouvre la voie du succès dès les premières minutes, il s'est appliqué au lancer et s'est montré comme toujours très dynamique et puissant. (7)

3) Joly : une première pleine de promesses. Des belles percussions, une tenue en mélée vraiment bonne et des soutiens efficace. (6,5) 

4) Palmer: Moins en vue que son partenaire de la soirée, il a fini complétement cuit cette rencontre assez intense. (5,5) 

5) Pape : La poutre du pack parisien est solide. Il est précieux en premier sauteur, souvent au soutient et capable de quelques gestes defensifs important. Un match plein et solide (7) 

6) Haskell : Dans la famille des pénibles anglais, Haskell tient bonne place. Il a gratté des ballons, provoqué des pénalités et pris des ballons important en touche. Son apport est infime en terme de scoring mais capital pour un collectif (7)

7) Burban : il abat un travail de l'ombre intense et décisif. Il touche peu de ballon mais ne le perd presque jamais. Un bon match pour celui que Lievremont voudra revoir sous la tunique bleue. (7) 

8) Parisse : Que c'est bon, du talent a l'état pur ! Il est placé a merveille, plaque, saute, court, gratte et en prime marque un doublé. Il a fait avancé son équipe et montré l'exemple. Il est la meilleure recrue parisienne de ce cru 2011 (retour de longue blessure). (8) 

9) Dupuis : Une envie de vitesse evidente mais que de déchet dans les passes. Alors soit ses gros courent trop vite, soit Julien mais systématiquement la balle dans le dos de ses avants qui viennent couper en Zone 0. Resultat ? Plus de vitesse et plus de percussion : les avants parisiens ont presque toujours reculé sur des points de fixation au près. Il se déchire un peu en défense sur l'essai de Diarra, mais pouvait-il mieux faire ? Décharger en partie de son role de buteur par son N°10. (5,5) 

10) Beauxis : Une première mi temps superbe. L'animation idéale derrière un groupe conquérant. Mais quelle fin de match horrible. Incapable de trouver les touches dans le camp adverse quand il le fallait, se précipitant dans ses choix (drop raté dans les 30m adverses, dégagements chanceux, mauvaise relances), il s'est montré une nouvelle fois friable mentalement. Il doit apprendre a jouer quand les choses ne tournent pas au mieux ! (4)  

11) Phillips : un ailier qui marque deux essais et qui défend parfaitement bien a forcement réussit son match. Auteur d'un essai remarquable (7) 

12) Tiesi : Homme du match. Il a passé les bras a presque tous les contacts, s'est montré actif, puissant et rapide. Gurruchagua va avoir du mal, tout comme Libenberg, a contester celui qui est depuis le début de la saison le meilleur Parisien (8) 

13) Bastareaud : Encore un gros match pour Bastarocket ! Il a avancé, ecrasé, deblayé, marqué physiquement mais aussi moralement ses adversaire. Son utilisation en leure ammene le plus bel essai de la soirée. Sa baisse de régime coincide avec celle de son équipe et à l'image du stade francais, il fini le match un genou a terre, sonné. (7)

14) Arias : Jamais en situation de faire la différence, il concède une pénalité dangereuse et qui remet Castres dans le match suite a une énorme travers ou il s'isole de son soutient. (5) 

15) Southwell : Sans etre brillant il s'est une nouvelle fois montré propre sur les ballons haut notamment en fin de match. (6,5)

 

16) Slimani : pas l'entrée la plus fracassante pour ce très jeune pilier. Il tente bien de gratter des ballons et de tenir sa place en mélée mais il reste un peu fragile mais très prometteur. (5) 

18) Gerber : Franchement, je ne trouve rien de positif dans la préstation globale de ce joueur. Il a joué j'en suis sur, mais combien de temps et surtout pour quels resultats, là est toute la question... Il subit en mélée et dans le jeu courrant, son manque de puissance chronique ne parait pas compensé par une quelconque mobilité. Vivement Attoub... (4)

19) Marchois : une entrée courte et discrete (non noté) 

20) Leguizamon : Du Leguizamon tout craché pour ce qui sera peut etre son dernier match en 2010 : une réception loupé suivie d'un faute flagrante et d'un carton jaune logique le tout ponctué par une enguelade avec un coéquipier (Parisse a di demander a l'argentin de sortir) puis avec le staff. Il a joué quelques minutes (non noté) 

21) Oelshig : remplacant de Dupuis, il doit se contenter d'un fin de match au couteau ou sa mélée recule et ou tout le pack est au plus mal. (non noté) 

22) Libenberg: entré l'espace de quelques secondes pour suppléer Bastareaud K.O (non noté) 

Lire la suite
<< < 10 20 30 31 32 33 34 > >>