Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Articles récents

Rugby / Coupe du monde : L'analyse des groupes

4 Décembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #London's calling : CDM 2015

Les poules pour le mondial sont enfin tombées. Après une cérémonie protocolaire expresse, ce sont les mains innocentes de Richie McCaw (LOL) et des quelques autres personnalités qui ont procédé à la répartition des équipes. Petite analyse rapide des différents groupes pour la Coupe du Monde 2015. 


Poule A : La poule de la mort 


Australie, Angleterre, Pays de Galles, Océanie 1 et le vainqueur des repêchages 

Ce tirage a de quoi faire saliver quand on est pas directement concerné… Car dans le cas contraire, aie aie aie ! Ni les Australiens, ni les Gallois ne doivent vraiment être ravis de se retrouver dans la poule de l'organisateur de cette compétition. Et que dire de l'Angleterre qui pourraient être le premier hôte d'une Coupe du Monde à ne pas passer le premier tour.

Le favori : L'Australie. Les Wallabies s'appuient sur une équipe jeune, joueuse et qui sera à coup sur plus redoutable que pour cette tournée 2012 foirée. Avec les retours de Genia, Pocock ou Horwill, la première place semble promise aux Australiens. Mais attention à ne pas se sentir trop fort et se faire cueillir par les Anglais et les Gallois. Voir les Fidjiens… 

Le deuxième possible : L'Angleterre qui en tant que pays hôte reste favori pour la qualification.
Avec un tirage comme ça, ça serait horrible mais vraiment envisageable de ne pas sortir de ce groupe de la mort. 

Les malchanceux : Le Pays de Galles, Les Fidji (?) qui sont dans une situation délicate à savoir créer le double exploit de battre l'Angleterre ET l'Australie pour se qualifier. Mais si jamais la qualifications n'est plus accessible, finir troisième sera aussi "importantissime" pour s'assurer la qualification directe pour le mondial 2019. 


Le "pourquoi moi" : L'équipe victorieuse des repêchages pour qui la compétition s'arrêtera là. 


Poule B : Quatre équipes pour 2 places 


Afrique du Sud, Samoa, Ecosse, Asie 1, Amérique 2


Rien à voir avec la poule de la mort. Mais ici, comme pour la poule A, il est très dur de dire qui sera deuxième. Un groupe très ouvert où perdre un match ne sera pas totalement excluant et où tout le monde semble capable de battre tout le monde. 


Le favori : L'Afrique du Sud. Les Springbocks ne sont pas aussi fort qu'en 2007, pas aussi effrayants qu'en 2003, pas aussi expérimenté qu'en 2011. Mais les Sud'Af restent une équipe de très haut niveau, qui arrivera physiquement au top. Et qui viendra pour prendre la première place du groupe. Mais en même temps finir premier de ce groupe et c'est la quasi-certitude de se cogner l'Angleterre ou, au mieux, l'Australie en demi… pas un cadeau non plus. 


Le deuxième possible : Les Samoa, le Japon. Les Samoa sont en train de devenir une équipe. Une équipe solide et redoutable. Reste pour eux à trouver un buteur pour être une équipe définitivement flippante. Le Japon pour sa part fait figure de curiosité. Ils progressent tous les ans, ils gagnent de plus en plus de match, certains petits jeunes vont venir renforcer le groupe nippon et ils n'auront absolument rien à perdre en Angleterre. 


Les malchanceux : L'Ecosse. Au mieux, ils battent les Samoa, l'Afrique du Sud et le Japon. Mais disons que c'est totalement improbable. Et que le truc le plus vraisemblable ce soit que le XV du Chardon se fasse malmener pendant 3 matchs, qu'ils vont avoir du mal à en gagner un, et qu'ils ne se qualifieront pas pour les 1/4. 


Le "pourquoi moi" : Le Canada ou les Usa ? On ne connait pas encore l'identité du qualifié mais quelle qu'elle soit, cela s'annonce vraiment très compliqué. Mais pas non plus totalement impossible. Si les Samoa semblent intouchable et le Japon légèrement au dessus, sur un match très sérieux tout peut arriver. 



Poule C : Les Blacks imbattables ? 


Nouvelle-Zélande, Argentine, Tonga, Europe 1, Afrique 1


La Nouvelle-Zélande est ultra favorite, l'Argentine est un deuxième presque annoncé. Les Tonga chercheront à gagner trois matchs. Mais c'est probablement le groupe le moins intéressant de notre point de vue. 


Le favori : la Nouvelle-Zélande. Pas la peine d'expliquer pourquoi. C'est la meilleure équipe du monde, les tenants du titre et perdre contre l'Argentine et les Tonga à l'heure actuelle semble surréaliste. 


Le deuxième possible : L'Argentine. Au moment du début de la compétition, l'Argentine aura vécu quatre 4 Nations et aura perdu 90% de l'effectif de 2007. Difficile de se projeter mais une chose est sure : l'Argentine est et sera toujours prête au moment d'une grande compétition. C'est du solide, du puissant, du créatif et du pénible. Moi j'adore, mais ça ne sera une partie de plaisir pour personne. 


Les malchanceux : Les Tonga. Un cran en dessous des Samoa, moins "fifou" que les Fidji, les Tonga c'est un gros pack, un défi physique permanent et des plaquage à hauteur du sourcil. Une équipe qui avait crée l'exploit en 2011 en pliant le futur finaliste de la compétition. Alors si cela semble chaud pour sortir d'une poule vraiment coton, assurer sa qualification pour 2019 serait déjà un bon pas en avant. 


Le "pourquoi moi": Europe 1, Afrique 1. On ne connait pas l'identité des deux équipes qui partent à l'abattoir. Faire un mondial en prenant une branlée contre les Blacks, ça ne s'oublie pas. Pour le moment, le Botswana et la Roumanie tiennent la corde. 



Poule D : La France en terrain conquis ? 


France, Irlande, Italie, Europe 2, Amérique 1


On en a déjà tellement parlé… Mais bon : la France hérite d'un groupe où elle fera figure de grande favorite. Un statut de tête de série arrachée de haute lutte face à l'Australie et aux Samoa lors de la dernière tournée mais dont on apprécie les retombées aujourd'hui. 

Le favori : la France. Ne pas finir premier d'une groupe ou on a mis des pétés à tout le monde depuis 20 ans serait un scandale. Ni plus, ni moins. Bon après, c'est aussi les mêmes mecs qui peuvent plier les Blacks et se faire ruiner par les Tonga. On va donc dire que c'est délicat de prévoir quoi que ce soit avec le XV de France. 
Le deuxième possible : L'Irlande. C'est cruel pour l'Irlande, mais l'absence confirmée de Brian O'Driscoll pour ce mondial (et d'O'Gara, O'Connell, O'Callaghan et Hayes) le manque de réussite contre les Bleus et l'absence totale de réussite lors des grandes compétitions laissent à penser que le parcours des Irish s'arrêtera assez vite… Dès les quarts ? 

Les malchanceux : L'Italie, USA ou Canada ? L'Italie n'est pas incapable de réaliser une exploit sur un match. Mais en partant du chapeau 3, c'était quasiment impossible pour l'Italie d'espérer un meilleur tirage. Brunel n'était pas ravi, mais la motivation sera décuplée contre le XV de France et l'Irlande réussit toujours assez bien aux Italiens. En tout cas mieux que l'Angleterre et le Pays de Galles… 

Le "pourquoi moi": Europe 2. Cela pourrait être le Portugal, la Roumanie, la Géorgie, le Kazakhstan voir l'Espagne. Mais quoi qu'il arrive ça sera mission impossible pour eux. 

En conclusion, la Coupe du Monde n'est que dans 3 ans. Une éternité dans le sport de haut niveau mais un délai suffisament court pour se projetter un peu plus loin et pour nous faire dire que la France pourrait avoir un tableau accessible comme jamais.  
Lire la suite

Rugby / Vidéo : Sharpe fait ses adieux de belle manière

2 Décembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Vidéos

Après 15 ans de bons et loyaux services, le capitaine intérimaire du XV des Wallabies Nathan Sharpe tire sa révérence. Et quoi de mieux pour le faire que de le faire sur une victoire ? 

 

Car les Wallabies, décevants au cours de la tournée automnale, finissent sur une belle victoire (14 à 12) face aux vainqueurs du dernier 6 Nations. Une équipe du Pays de Galles en perdition, il faut bien le dire, puiqu'ils enchainent une 7ème défaite de rang et se retrouveront dans le 3ème chapeau pour le mondial. 

 

Mais ce match a surtout donné l'occasion de voir le grand deuxième ligne finir sa carrière sur une tentative de transformation. 

 


 

 

Quelques larmes et quelques accolades plus tard, le géant de Wagga Wagga met un terme à sa riche carrière. Un "au revoir" touchant qui fait entrer Sharpe dans l'Historie de l'ovalie. 

 

 

Nathan Sharpe en quelques chiffres : 

 

- 2,00 : comme la taille de Nathan Sharpe. 2m00 et 113 kilos sur la balance, c'est un joueur de poids qui tire sa révérence. 

 

- 3 : comme le nombre de Coupe du Monde disputées par Nathan Sharpe. Le temps de disputer une finale (2003) et prendre la troisième place (2011). Solide. 

 

- 8 : comme le nombre d'essais inscrits par le joueur de la Western Force sous les couleurs de l'Australie. Il en a marqué 8 aussi en Super Rugby sous les couleurs de la Force ou des Reds. 

 

- 34 : comme l'age du deuxième ligne. Il tire sa révérence assez jeune quand on compare sa carrière à celle de Shaw. Mais c'est 3 ans de plus que Eales. 

 

- 68 : comme le nombre de matchs gagnés par Sharpe sous le maillot Australien. Cela en fait le joueur qui a gagné le plus de matchs en tant qu'international Australien. 

 

- 116 : comme le nombre de sélections de Nathan Sharpe. Cela en fait le deuxième joueur le plus capé de l'Histoire du rugby australien après Gregan mais devant G. Smith, Campese ou encore J. Eales. 

 

- 162 : Comme le nombre de matchs de Super Rugby disputés. Il est le premier joueur à dépasser les 150 matchs et le joueur le plus capé dans cette compétition. 

Lire la suite

Rugby / Vidéo : Habana vainqueur du "Try of the Year"

30 Novembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Vidéos

La fin de la tournée d'automne rime avec récompenses individuelles. Après les nominations pour savoir qui va succèder à Thierry Dusautoir au titre de joueur de l'année, voila que tombe les résultats de "l'essai de l'année" ("Try of the year" pour les non-anglophones). 

 

Et cette année, pour la deuxième fois de l'Histoire, c'est un Sud Africain qui est récompensé. Après Jacques Fourie (l'ex-Futur Clermontois) en 2009, c'est Bryan Habana qui a été désigné comme l'auteur du plus bel essai de l'année 2012. 

 

Le 43ème essai en sélection pour Habana a été marqué le 15 septembre au Forsyth Barr Stadium de Dunedin, en Nouvelle-Zélande, au cours du dernier Rugby Championship 4 Nations.

Revivez le en image : 

 


 

 

Habana a déclaré au sujet de cet essai "c'est toujours spécial de marquer contre la Nouvelle-Zélande, mais marquer en Nouvelle-Zélande est encore plus spécial."    

Il ajoute "remporter ce trophée est très spécial et j'espère sincèrement continuer à marquer des essais pous les Sprinbocks pour très longtemps."

 

Un essai spécial et magnfique, mais qui n'empechera pas l'Afrique du Sud de s'incliner 21-11 ce jour là. 

 

Lire la suite

Rugby / Mondial 2015 : Quelle poule pour le XV de France ?

29 Novembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #London's calling : CDM 2015

Le 3 décembre aura lieu le très attendu tirage au sort du prochain mondial de rugby. LPHS a voulu décortiquer les différents tirages et cas de figure possibles. 

Pour ça, c'est facile : nous avons respecté les "chapos" et le classement IRB pour faire une projection avec les équipes qualifiées ou en passe de l'être. 

*ATTENTION : toutes les équipes présentes dans les 3 premiers chapôs sont qualifiées. Ce qui n'est pas encore le cas pour les équipes en italique*

Chapô 1 : Nouvelle Zélande, Afrique du Sud, Australie, France

Chapô 2 : Angleterre, Irlande, Pays de Galles, Samoa 

Chapô 3 : Argentine, Italie, Tonga, Ecosse

Chapô 4 : Fidji, Canada, Japon, USA

Chapô 5 : Géorgie, Espagne, Uruguay, Namibie  

Dès lors, les projections sont les suivantes : 


LA POULE DE LA MORT : ANGLETERRE, ARGENTINE, FIDJI, URUGUAY 

Le pire scénario pour les tricolores est dors et déjà connu : se retrouver dans la poule avec l'Angleterre, L'Argentine, les Fidji et une équipe issue des qualifications directes comme l'Uruguay ou la Namibie. 

L'Angleterre, le frère ennemi que l'on déteste et organisateur du mondial est à coup sur LE gros morceau du deuxième chapô. L'Argentine la bête noire du XV de France est l'équipe qui a perdu le plus de place au cours du dernier mois (-3 places) ce qui fait d'elle le véritable épouvantail du 3ème bol. Les Fidji, toujours redoutables lors des phases finales de Coupe du Monde (les Gallois peuvent en témoigner) eux aussi sont bien difficile à manœuvrer. Enfin prendre une équipe en confiance, qualifiée directement et ayant eu le temps de préparer son match face aux Bleus depuis longtemps serait pire qu'une équipe passée par les repêchages.

Au final, une telle poule serait un véritable chemin de croix pour les tricolores qui pourraient même terminer deuxième (voir ne pas sortir) de sa poule. Les hommes de Saint-André devraient alors se défaire de l'Australie, l'Afrique du Sud ou la Nouvelle-Zélande dès les 1/4 de finale. 

Ce tirage rappelle un peu la poule A de 2003, composé  de l'Australie, l'Argentine, l'Irlande, la Roumanie et la Namibie. Une poule qui avait vu l'élimination cruelle de l'Argentine après une défaite d'un petit point contre l'Irlande. 

LA POULE INTERNATIONALE : PAYS DE GALLES, TONGA, JAPON, NAMIBIE 

C'est le tirage le plus cosmopolite possible avec une équipe de presque chaque zone : Afrique (Namibie), Océanie (Tonga), Asie (Japon) et Europe (Pays de Galles)… Une poule qui rappelle, elle, un tirage de 2007 : Australie, Fidji, Galles, Japon, Canada.
Une poule piège puisque le Pays de Galles avait alors loupé les quarts au profit des Fidji, après une défaite lors du dernier match. 
Une poule largement à la portée des tricolores mais qui pourrait comme souvent être piège, si jamais les Bleus sous-estimaient leurs adversaires. 

La première place ne semble malgré tout pas trop ambitieuse avec un tel tirage. 

LA POULE FAVORABLE : IRLANDE, ECOSSE, CANADA, ESPAGNE 

Une poule très "Européenne" avec 4 équipes contre qui la France ne perd plus depuis très longtemps. L'Ecosse n'a gagné que 2 des 17 dernières confrontations face à la France. L'Irlande est-elle mieux lotie ? Pas vraiment. Les Irlandais n'ont battu la France que 4 fois depuis 1984. Le Canada n'a battu les Bleus qu'une seule fois en 8 match (en 1994). Enfin l'Espagne n'a jamais joué contre la France en match officiel ou en test-match dans l'ère du rugby moderne mais semble largement à la portée des tricolores. 

Il s'agirait là d'un tirage très favorable pour le XV de France. Une poule qui rappelle un peu le tirage de la Coupe du Monde 2003 (Ecosse, Fidji, USA, Japon) ou même 1999 (Fidji, Canada, Namibie)

LA POULE PHYSICO-PHYSIQUE : SAMOA, ITALIE, USA, GEORGIE 


Attention : cela promet de la casse et des blessures. Car les 4 équipes sont toutes capable d'infliger un combat de tous les instants et un défi physique permanent au XV de France. L'Italie et la Géorgie avec sa conquête, les USA avec ses joueurs ultra-physique (N'Gwenya, Suniula, Sika, Lavalla…) et les monstres Samoans et leur puissance colossale à tous les postes. 

Si l'équipe de France pourrait assurer facilement son passage au tour suivant (à eux 4, les adversaires possibles des Bleus n'ont battu la France que 4 fois), PSA devrait préparer une liste avec au moins 54 noms, tant la blessure semble inévitable. Et que dire de l'état physique des titulaires au sortir d'un tel groupe, à quelques jours d'un match couperet ? 

Une qualification oui, mais difficile de dire dans quel état physique. 

LA POULE PAS PACIFIQUE : SAMOA, TONGA, FIDJI, URUGUAY 

Enfin le tirage le plus étrange (et impossible disons-le tout de suite), serait un tirage digne du mondial de rugby à 7… Alors là, le French Flair semble aussi rigoriste et conservateur qu'un membre du MEDEF un jour de grève. Car face aux inspirations génialo-bordéliques de nos amis insulaires, le jeu de ligne français ne fait bander personne. 

Là encore, pas d'équivalent dans un passé proche, une grande chance pour les Bleus de se sortir de l'ornière du Pacifique… mais attention aux dégâts de nos camarades catcheurs d'Océanie. Lomu, Umaga, Tuilagui, Tonga'huia… Tout ces gentils poètes sont sortis de ces iles où ça fleure bon le dézingage au ras et où le plaquages est souvent bien dégagé derrière les oreilles. 


Dans tous les cas de figure, l'objectif de Saint-André ne changera pas : reussir là ou tous ces prédécesseurs ont échoué. Sera-t-il en mesure d'être Champion du Monde ? Première élément de réponse, le 3 décembre.
 
Lire la suite

Rugby / Vidéo : Qui a des nouvelles de Valentin Courrent ?

28 Novembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Vidéos

Nous n'en avions pas parlé sur LPHS au moment des faits, mais on espère sincérement que Valentin Courrent va mieux. Mieux, en même temps ça n'est pas très dur... Puisque la dernière fois qu'on avait des nouvelles de Valentin Courrent, c'était après eu la lèvre éventrée par un de ses partenaires lors de la victoire de Grenoble contre Biarritz (34-21)... Le bilan : 28 points du suture et une lèvre totalement explosée. 

Pour rappel, les images et la photo du carnage (AME SENSIBLE, NE CLIQUEZ PAS) 

 

Canal a bien essayé de nous rassurer, mais depuis plus rien...

Si quelqu'un à des nouvelles de Valentin, n'hésitez pas à nous rassurer 
Lire la suite

Rugby / Vidéo : Le superbe essai collectif du Pays de Galles

27 Novembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Vidéos

Après le mauvais geste d'Andrew Hore, voici une autre image de la rencontre entre la Nouvelle-Zélande et le Pays de Galles (33-10). Cette fois, il ne s'agit pas d'un coup de folie mais plutot d'un coup de génie. Mettre 13 joueurs dans l'alignement en touche pour enfoncer l'équipe adverse. 

Une combinaison extrêmement dangereuse en cas de foirage, puisque personne n'est en position de défendre où que ce soit sur le grand large. Mais une combinaison payante, puisqu'elle voit Scott Williams s'écrouler dans l'en-but. Il s'agira de l'un des deux essais du XV du Poireau 

 

 

Une combinaison qui pourrait donner des idées à quelques équipes du Top 14 dans les semaines qui viennent. 

 

Merci au Cadet de Gascogne cette vidéo. 

Lire la suite

Rugby / Vidéo : le mauvais geste d'Andrew Hore

26 Novembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Vidéos

Le talonneur des All-Blacks n'a pas fait dans la dentelle... Après quelques secondes de jeu, et sur le premier contact du match, Andrew Hore a fait fort : l'exploit de mettre un mauvais coup à Bradley Davis, de lui tomber dessus le genou en avant, puis de nous faire une McCaw (déblayer en passant par le camp adverse). 

Les médias Néo-Zélandais ont tout de suite réagi en condamnant fermement le geste du joueur des Hurricanes. 

 

Lire la suite

Rugby / Vidéo : Simmons, le plaqueur le plus chanceux du monde

12 Novembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Vidéos

Parfois, on a la nette impression d'avoir un bol monstre. Ca a du être le cas de Rob Simmons samedi face au XV de France. Parce que celui que John Eales considère comme le meilleur espoir au poste de deuxième ligne Wallaby nous prouve qu'on peut mettre un caramel, à retardement, sans ballon, cathédrale... Sans prendre de jaune. 

Et le plus beau, c'est que quand il fait ça (voir vidéo ci dessous), il est sur le terrain depuis environ 20 secondes. 

 


 

Hélas pour lui, la chance s'arrête là, puisque le joueur des Reds vient d'être cité à comparaitre devant une commission de discpline dans les jours qui viennent. Il sera accompagné par Adam Thompson qui lui a fait ça... 

 

Lire la suite

Rugby / France - Australie : Les Notes des Joueurs

10 Novembre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Equipe de France de rugby

Alors on ne va pas s'entendre deux heures sur un match en bois gagné de la tête et des épaules face à des pals Australiens. C'était bien, c'était beau et c'était quand même un peu triste de voir les Australiens aussi nuls. Mais bref… Sans plus attendre, les notes ! 

A noter, une performance de premier ordre des avants. 


Forestier : Pour une première sélection, le castrais a été plutôt régulier. Assez discipliné, il a été présent en défense, il a gratté quelques ballons, et a été dominateur en mêlée fermée. Une première vraiment intéressante. 6,5/10 


Szarzewski : Il n'a pas crevé l'écran, il n'a pas arraché des ballons par dizaine, il n'a même pas franchit une seule fois le rideau défensif des Wallabies. Pas brillant mais solide. 6/10


Mas : J'ai une seule question : comment peut-on faire sans lui ? Il est juste indispensable. Il est monstrueux en mêlée fermée, omniprésent dans les rucks…Nicolas Mas, meilleur pilier droit du monde ? 7,5/10



Papé : Ca va peut-être un peu choquer mais… C'EST L'HOMME DU MATCH ! 14 plaquages, des déblayages de mongolien avec la tête (même que des fois, il déblaye dans ses copains), des bouchons de partout, un autorité naturelle de boucher-équarrisseur qui fait chaud au coeur à tous les amoureux du steak tartare… En gros, c'est un poète de la mandale, et j'adore ça. 8,5/10


Suta : C'est le seul Bizuth qui a joué tout le match. Et si au RCT il est la plaque tournante de l'alignement varois, en équipe de France, il a "juste" été un guerrier dévoué. Un arrachage de ballon à son actif. Pas de déchet (ou en tout cas rien dont je me rappelle), et un match épais. 6,5/10



Nyanga : Je vais probablement être un peu méchant mais sur les 3 trucs qui m'ont marqué dans le match de Yannick Nyanga, deux sont quand même "toute pourrite" Les larmes pendant les hymnes et le plaquage cathédrale sans ballon que Simmons lui cale dans les côtes (coeur avec les doigts). Sinon un beau franchissement, quelques caramels et de l'envie. Il a été très présent au soutien mais a manqué d'un tout petit peu de gaz pour faire un match de "fifou atomique". 6,5/10  


Ouedraogo : Fufu, c'est pas mal de plaquages, 74 touches gagnées, de l'envie et des ballons pourris. Rien à dire sur son match. J'en oublierais presque que le premier essai tricolore vient d'une énorme faute du montpelliérain 6,5/10


Picamoles : Un match énorme pour Louis Picamoles. Le soulagement australien quand il est sorti était palpable. Il a renversé ses adversaires, il a pilonné la défense, il a marqué. Un gros match pour celui qui n'était même pas titulaire au Mondial 2011… 7,5/10



Machenaud : Il anime très bien, il apporte de la vitesse et son entente avec Michalak est pleine de promesse. Après, ça n'est pas un défenseur aussi actif que Parra et il ne bute pas. Mais ça reste un joueur dont on oublie l'inexpérience (seulement 2 sélections). Et ça c'est fort 7,5/10


Michalak : Ce qui va suivre est totalement subjectif. C'est le meilleur joueur de l'univers… Il a été tranchant, il a apporté de la vitesse, il a plaqué (!), il est beau, il court vite, il n'a pas de calvitie et il sent bon. 8/10



Clerc : Deux pénalités concédées, quelques coups de pompe qui ne s'imposaient pas, timide dans le jeu à la main, ça n'a pas été le Vincent Clerc des grands jours. Mais il reste le meilleur ailier tricolore aujourd'hui. 6/10 


Mermoz : Probablement le meilleur arrière ce soir. Il a muselé son adversaire direct et a mangé les centres australiens. L'image que je vais garder : un rush de 20m avec un australien sur le dos, en train de le kamasutrer... 7/10


Fritz : Une pénalité de 55m totalement foirée, et un match discret. Il aime le chocolat, on le sait, et ces deux plaquages sans ballons sont des modèles du genre. 6,5/10


Fofana :  Encore un match où il marque un essai en Bleu, encore un match où il gagne des duels et se montre efficace, encore un match de qualité. Il s'impose peu à peu comme une évidence. 7/10


Dulin : Son match aurait pu être un match référence. Mais une tentative de relance depuis l'en-but et qui aurait du mal tourner lui vaut un point de pénalité. 6/10


Kayser : Je ne l'ai pas vu. Alors j'en conclu qu'il a mis la tronche. Il a faillit se faire étêter par un Aussies mais sinon, tout baigne. 6/10

Domingo : La vachette de Clermont a été très bonne. Le symbole : cette percussion au ras de ligne d'en-but où il emporte 3 Australiens dans l'en-but… Un petit bémol en mêlée fermée ou les Bleus n'ont plus autant dominé passé la 65ème minute. 7/10


Vahaamahina : Une première sélection sans cagade et ponctuée par un câlin avec Papé. Discret. Mais adoubé. Non noté 


Chouly : RAS. Non noté. 

Parra : Un match solide. Un peu court pour vraiment montrer ses qualités. Non noté. 


Huguet : Un gros duel au sol gagné, des sourires à son vis à vis après une escarmouche d'enfant, un coup de genou à son adversaire après une escarmouche d'enfant… Un match paradoxal. Non-noté 


Trinh-Duc : Il a joué 2 minutes. Non noté 


Debaty : Il n'avait pas du mettre les bons crampons, vu qu'il a glissé sur presque toutes les mêlées. A noter, l'effort déterminant qu'il produit sur l'essai de pénalité 7/10
 
Lire la suite

Rugby / Vidéo : Andy Hazell pête un fusible

26 Octobre 2012 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Vidéos

Cela faisait quelques jours que je n'avais pas abreuvé mes ouailles de cette dose de violence vitale nécessaire qui les fait se lever le matin pour aller au charbon. 

Pour me faire pardonner, voici donc le plus gros pétage de plomb du mois sur un terrain.
Au cours d'un match de Challenge Européen opposant Mont-de-Marsan à Gloucester (autant dire un match qui ressemble un peu au challenge pt'it dop'), le troisième ligne de Gloucester Andy Hazell à littéralement pété un cable. Un débordement impressionnant et totalement fou qui se traduit par le passage à tabac pur et simple de Sebastien Ormaechea.  

Alors éloignez les enfants de l'ordinateur, parce qu'il y a presque tout dans cette vidéo : accrochage un peu fourbe, agacement rapide, coup(s) de poing(s), coup(s) de genou, arrivée en planche… Enfin bref, un modèle du genre dans la débilité profonde et l'agression injustifiable. 
 
Le troisième ligne de Gloucester va hériter d'une suspension de 14 semaines. Soit 56 de moins qu'Attoub qui avait peut-être (on sait pas, mais il y a un témoin qui dit que oui, peut-être il l'a vu), sur une photo, vaguement, toucher l'oeil d'un adversaire. 
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>