Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Angleterre – France (23-13) : Les notes des joueurs

25 Février 2013 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Equipe de France de rugby

Après la défaite du XV de France, la troisième en trois matches (après France-Pays de Galles et Italie-France), le spectre de la cuillère de bois se rapproche. Et pourtant les Bleus semblent ne pas être passé si loin de la victoire et tiennent le match le moins merdique de ce début de Tournoi. Les notes, comme les joueurs, progressent. Sans dire que ce match est un match référence, car une défaite ne l'est jamauis, on peut quand même espérer que ce soit un match fondateur... 

 

 

Domingo : Solide en mêlée fermée, il concède malgré tout la première mêlée (coup franc, 10e). Puis il est le fautif sur la pénalité qui permet aux Anglais de recoller juste avant la mi-temps (34e). Il se rattrape de cette pénalité concédée avec un ballon contesté qui amène une belle pénalité (52e). Dans l’ensemble il s’est montré actif, même si on a pu remarquer un petit manque dans les impacts. 6/10 

 

 

Remplacé par Debaty (55e) : Ca n’a pas été le même Vincent Debaty que contre le Pays de Galles ou contre l’Italie. Discret, presque transparent, il n’a pas eu l’impact escompté. Et c’était le meilleur remplaçant… Non Noté.

 

 

Kayser : On l’attendait au tournant. Il avait une énorme carte à jouer. Et… Et ça été l’un des meilleurs joueurs samedi. Présent dans le combat (gros plaquage à la 13e, percussion efficace à la 17e), il a surtout été d’une précision chirurgicale en touche avec un 6/6. Seul petit bémol : un en-avant qui fait mal au moment d’un gros temps fort (25e). J’ai aimé sa disponibilité et son intelligence, notamment lorsqu’il a su suppléer son demi de mêlée. Son meilleur match en Bleu. 7/10


 

Remplacé par Szarzewski (55e) : Le « sky » est dans le creux de la vague. Après avoir pêché sur ses lancers contre l’Italie, après avoir subi les impacts contre les gallois, cette fois c’est un peu de tout qu’il a manqué au joueur du Racing. Une touche manqué sur Maestri (71e), quelques reculades en défense (66e, 69e), son impact a été trop faible pour un joueur de son statut. Non noté.

 

 

Mas : Le catalan a su relever la tête après un match délicat face au Pays de Galles. Mais son indiscipline (parfois véritable comme à la 25e, parfois exagérée comme à la 46e), il concède trois pénalité à lui seul (25e, 46e, 52e). Ce qui reste trop pour un joueur à son niveau. Il compense par sa tenue en mêlée où il mangé Marler. 5/10


 

Remplacé par Ducalcon (65e) : Il aura mis une minute à être pénalisé… Sur la première mêlée, il va au sol et se voit sanctionné. Le reste ? Quel reste ? On l’a très peu vu. A sa décharge, son entrée coïncide avec la baisse de rythme de l’équipe de France sans qu’il en soit responsable.  Non noté.

 

 

Samson : Quel match du Castrais ! 10 plaquages, des soutiens décisifs (22e sur Trinh-Duc, 45e sur Parra) il a été sollicité à de nombreuses reprises en touche (20e,  40e, 46e sur lancer anglais, 53e). Il se paye même le luxe de contesté des balles (52e), de reprendre Tuilagi (29e)… en somme un gros match épais pour sa première titularisation. Et son association avec Maestri (qu’il n’a pas connu à Toulon) a fait des étincelles dans les zones d’affrontements. 7,5/10


 

Remplacé par Suta (65e) : Je ne l’ai pas vu. Alors je ne vais rien dire. Joker

 

 

Maestri : C’est définitivement le joueur le plus pénible de l’équipe de France. Entre les deblayages de la tête, les soutiens avec le front, les tartines généreuses, son activité folle… Et en plus, il a été la plaque tournant de l’équipe de France en touche avec 6 ballons captés dont un sur lancer adverse (35e). Bref un match qui prouve qu’il a largement le niveau pour s’installer sur le long terme. Une mélange parfait entre Pelous et Nallet, à seulement 24ans. Au passage : 9 plaquages. 7/10

 

 

Nyanga : Un match délicat pour le troisième ligne toulousain. Un peu moins solide que ses vis-à-vis, il a tenté de compenser dans un registre de soutien au large. Mais que ce fut compliqué… Souvent sollicité en touche lui aussi, il n’a pas été gâté sur ce match. Discipliné mais un peu juste. Auteur d’un en-avant au pire moment : sur un surnombre à la 5e5/10.

 

 

Remplacé par Classeen (69e) : C’était un vrai beau moment de le voir chanter durant la Marseillaise. Le reste était un peu moins joli puisqu’il entré en plein cœur de la tempête, quand l’équipe de France se met à faire n’importe quoi… Il n’a pas eu des choses folles à faire et j’espère qu’il pourra mieux s’exprimer lors du prochain match.

 

 

Dusautoir : Le capitaine français a été bon. Voir plus que ça. Efficace au contest (18e, 21e) il distribue encore un nombre de caramel impressionnant (12 plaquages) et a été vraiment solide au soutien. Un gros match pour celui qui retrouve le niveau qui a fait de lui le meilleur joueur du monde en 2011. 7/10


 

Picamoles : C’est sans conteste possible le meilleur joueur tricolore. Et sur ce match, et depuis le début de la saison. Il a tout explosé sur son chemin (1e, 6e, 21e, 53, 65e) et a surtout été immense sour les chandelles et les renvois. Il a toujours mis l’équipe dans le bon sens, offensivement ET défensivement (8 plaquages dont deux offensifs). Bref : c’est un monstre à son poste et dans son registre « chamboule-tout », il s’impose comme un vrai phénomène. Il arrive à maturité et ça se voit. Pénalisé à la 28e mais de manière assez injuste. 8/10


 

Parra : Match à double visage pour le Clermontois. En défense il a été monstrueux (10 plaquages), dans la conduite du jeu encourageant, et dans son efficacité globale, plutôt positif. Mais là où le bas blesse, c’est qu’il a été très décevant dans son occupation au pied, qu’il a très souvent rendu le ballon au troisième rideau anglais sans vraiment que la pression soit au rendez-vous et il manque les deux pénalités les plus importantes du monde de l’Histoire et de la Terre juste avant la mi-temps et juste après la reprise. Un match qui pourrait être meilleur mais une prestation vraiment plus que solide. 6,5/10


 

Remplacé par Machenaud (66e) : Dès les premiers ballons qu’il a eu à jouer, un premier mauvais choix lorsqu’il se trompe de côté pour lancer le jeu (66e). Le reste ? Difficile à dire puisqu’il n’a pas eu de ballons à jouer… Non noté

 

 

Trinh-Duc : « FTD » pourrait avoir quelques rancœurs. Il a été précieux dans l’attaque de ligne, il alterne bien jeu au près, prise de ligne et jeu au large. Il manque de réussite dans son jeu au pied, mais rend une copie vraiment solide. Et sa sortie coïncide parfaitement avec la baisse de rythme tricolore. 6/10


 

Remplacé par Michalak (55e) : C’est toujours la même chose avec mon joueur préféré de l’Univers… Tout le monde lui chie dessus et il est en colère. Alors je l’aime encore plus. Et même qu’après, il est le meilleur 10 du monde et la Terre. Et puis après les gens l’aiment à nouveau. Et là il fait n’importe quoi… Comme sur cette interception qu’il concède (68e), suivi de cette énorme chiasse de la 74e. Sinon il a été courageux en défense face à Tuilagi ou encore Vunipola (je crois, mais à vérifier). Bref : il n’a rien apporté et même pire, il a semblé casser un peu la dynamique de l’équipe sur quelques mauvaises inspirations. A noter que l’en-avant de la 65e n’est pas sa faute mais celle de Maestri qui s’improvise 9 et tente une passe de 15m (?!).Une seule action de classe : ce coup de pied par-dessus qu’il convertit mal (64e) mais qui méritait meilleur sort.  3/10

 

 

Fall : Il a gagné son duel face à Ashton en défendait bien. Il a eu très peu eu de ballons d’attaque (mis à part sur une relance pleine de bonnes intention où il tente un coup de la patte d’oie). Difficile de noter un joueur qui n’a pas eu tellement de choses à faire… +1 pour s’être chauffé avec Ashton. 6/10 

 

 

Fofana : Un essai venu d’ailleurs, des décisions qui sont à chaque fois les bonnes, peu de déchets… Il a clamé, réclamé de jouer au centre. Et franchement quand on voit son match, on en oublierait presque qu’en face, c’était Barritt, un des meilleurs centre du championnat anglais. Il a bien été pénalisé à la 60e, mais franchement impossible de dire qu’il y a faute. Un match de ouf, tout simplement. 8/10  

 

 

Bastareaud : On attendait son duel avec le colosse Tuilagi. Et on a vu un duel de poids lourd qui a finalement tourné à l’avantage de l’Anglais. Si le parisien a avancé (12e, 23e, 15e, 63e) il a aussi pas mal chargé (28e, mais surtout 65e). Au final il sort perdant de son duel de mammouth et il n’a peut-être pas autant pesé en défense que d’habitude. 4/10

 

 

Remplacé par Fritz (69e) : Premier plaquage, premier ruck, première pénalité concédée qui finit d’enterrer le XV de France. Après… que dire…

 

 

Clerc : Si de prime abord j’ai trouvé qu’il avait fait un match de merde, après re-visionnage, ça n’est pas du tout le cas. Très sollicité sur des ballons hauts (14e, 29e, 36e, 41e, 61e) puis bien placé sur le sauvetage des siens (66e), il n’est même pas responsable sur l’essai anglais puisqu’il gagne son duel  en l’air avant de voir un joueurs du XV de la Rose hors-jeu taper dans le ballon. Il tente de revenir sur Tuilagi mais il part de trop loin. Un ou deux ballons à se mettre sous la dent. Trop peu pour briller… 6/10


 

Huget : Peut-être son meilleur match en Bleu. Alors je sais, j’avais dit la même chose la semaine dernière, mais c’est moi le chef et je le pense. Des relances pas mal du tout, des différences ballon en main… juste un jeu au pied trop moyen pour le niveau international et encore, il reste positif. Un match complet et encourageant. 6,5/10

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article