Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

Top 14 : les résultats de la 19ème journée

21 Février 2011 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Top 14

 

Retour sur la 19ème journée du Top 14 :

 

 

19e Journée


SU Agen

23 - 13

Toulon


Toulouse

23 - 19

Biarritz Olympique

 

ASM Clermont Auvergne

24 - 19

Aviron Bayonnais


La Rochelle

24 - 32

Racing Métro 92


Castres Olympique

43 - 29

Montpellier


Bourgoin

15 - 32

Perpignan


Brive

26 - 10

Stade Français

 

 

Et on va commencer, une fois n’est pas coutume, par le dernier mach en date : Agen – RCT. Les joueurs de la rade étaient venus pour prendre des points. Ils repartent avec un 0 pointé. Le bonus défensif leur échappe, eux qui pouvaient légitimement viser la victoire. Mais les agenais courageux, parfois à la limite de la règle mais largement plus volontaires remportent une victoire de prestige. 23-13, score final, et ce malgré 10 minutes passées à 14 pour locaux. Trop approximatif sur leurs lancements de jeu, les varois s’inclinent logiquement face à une équipe tout de même prenable.

Au classement Agen se relance complètement et sort de la zone rouge. De son coté, Toulon laisse filer des points importants en vue d’une qualification direct pour les demies.

 

Et on passe du Lot-et-Garonne vers la Haute Garonne avec la réception du BO par le leader toulousain. Un match que les basques ont eu à leur portée 70 minutes durant, menant rapidement 10 à 0 sur un contre plein d’opportunisme et de réussite de Faure et surtout de Balshaw. Les biarrots peuvent nourrir des regrets. Menant presque tout le match malgré des intentions toulousaines, les rouges et blancs cèdent dans les 10 dernières minutes suite à l’entrée de Bézy (passeur décisif sur l’essai très moche de Toulouse : chandelle tapée dans l’en but adverse, cafouillage, hors jeu et plongeon) et surtout buteur décisif avec 5 points capitaux. Heymans très en jambe Samedi sort un match estampillé « international » (un essai, des relances, des franchissements, de la vitesse) pour offrir, avec ses petits camarades, un match plaisant et plutôt ouvert malgré des conditions climatiques très pénibles. Michalak très emprunté et souvent à la faute à pourtant montré qu’il avait un talent intact malgré son repositionnement continuel (9 ou 10 / 10 ou 9/ 9 et 10…). Les toulousains confortent leur première place quand le BO sort de deux déplacement délicats avec un seul point de bonus.

 

L’autre club du pays basque, les bayonnais, se déplaçaient eux du coté de Clermont. Et c’est le fameux « traquenard du pottok » qui a longtemps menacé les Jaunards. Auteurs d’un début de match catastrophique, les hommes de Vern Cotter ont eu toutes les peines du monde pour se défaire d’une solide équipe de l’Aviron Bayonnais. Les champions en titre peuvent remercier l’arbitre du match, Mr Lafond, pour avoir mis deux cartons jaunes à Haare et Lacroix. C’est en effet réduits à 14 que les basques vont encaisser 11 points. Score final 24 à 19, mais que les clermontois ont eu peur. Ils restent invaincus à domicile.

Au classement Clermont avance et Bayonne recule. Les uns jouent encore les places qualificatives directes, les autres jouent encore les barrages… Et pourtant seulement 4 points les séparent. C’est dire la folie de ce classement.

 

Autre équipe difficile à manœuvrer chez elle : La Rochelle. Victorieuse de Clermont et de Castres dans son antre, les rochelais recevait une équipe qui fait peur : le Racing. Privés de Chabal et de Nallet mais aussi de Dellape, Bergamasco, Masi ou encore Festucchia, les franciliens avaient tout de même sortis la grosse artillerie derrière : Durand, Wisniewski, Fall, Bobo, Steyn, Chavancy et Hernandez. Et malheureusement, les rochelais vont laisser passer un point précieux à la dernière seconde. Largement dominés durant 60min, les charentais revenaient dans le match par le pied de Dambielle et surtout par l’essai accordé à ce même Dambielle après vidéo. Mais hélas, un dernier coup de pied raté qui se perd dans le vent de l’atlantique et c’est tout le stade Deflandre qui râle… Pas de bonus défensif pour les rochelais qui vont commencer à sérieusement regarder en arrière, eux qui touche du doigt la pro D2. Ils sont les seuls à espérer encore se sauver à ne prendre aucun point. La racing, lui, conforte sa deuxième place.

 

Nous ne reviendrons pas sur le lymphatique Brive-Paris qui voit la victoire des brivistes et qui met un peu plus la pression sur La Rochelle. Pour plus d’info, http://lespetiteshitsoiresdusport.over-blog.net/article-brive-paris-une-bouillie-de-rugby-67564840.html

 

Et nous passons aux deux gros scores du week-end. Coté perpignanais, Edmonds en 10, Hume en 12 et l’excellent Michel en 13, les catalans n’avaient presque aucun repère collectif. Mais face à Bourgoin, qu’importe… Les isérois courageux mais sans plus aucun joueur capable de franchir seul, ils ont subis la loi de la puissance des sangs et or. Un seul essai pour ce match qui comptera quand même presque 50 points marqués. Mais c’est le pied de Porical et le tout nouveau buteur Germain, très bon dans son rôle de buteur qui ont assurés le scoring. Au sujet de Germain, son entraineur dit de lui qu’il a un pied en or. Ca ne suffira pas à cette équipe du CSBJ qui perd encore. Au classement le CSBJ est foutu. A l’inverse Perpignan cède sa place de premier des derniers à Paris et reprend un peu espoir en vue d’une qualification pour les barrages… allez rien qu’un peu.

 

Et on fini par le feu d’artifice de Castres-Montpellier. Une orgie de jeu, de réussite et de lancement de jeu. Pas moins de 9 essais dans ce match avec notamment un récital des ailiers Castrais (doublé de Andreu, essai d’Audrin). Presque 80 points de marqués, peu de coups de sifflets et surtout du jeu a outrance. Du beau spectacle que les puristes trouveront indigne du top 14 (pas de défense, des conquêtes battus d’avance sur les lancements de jeu adverses…) mais au diable les adeptes d’un rugby robotique ! C’était un match plaisant et même plus, un beau match ! Au classement cette défait fait mal au MHR qui cède pour la première fois sa place qualificative directe au Racing. Castres, eux, se frottent les mains : ils n’ont pas d’internationaux, pas de coupe d’Europe et ils ne sont qu’a 6 points du sésame des demies.

 

Le classement en chiffre ? Le voila !

 

 

 

 

 

Pts

J

G

N

P

p

c

+/-

1

Toulouse

64

19

13

1

5

525

350

175

2

Racing Métro 92

57

19

12

2

5

449

374

75

3

ASM Clermont Auvergne

53

19

11

0

8

444

334

110

4

Montpellier

52

19

11

1

7

425

353

72

5

Castres Olympique

51

19

10

1

8

462

378

84

6

Aviron Bayonnais

49

19

11

0

8

389

360

29

7

Toulon

49

19

11

0

8

391

357

34

8

Biarritz Olympique

49

19

10

1

8

439

398

41

9

Perpignan

45

19

9

3

7

389

386

3

10

Stade Français

44

19

9

1

9

450

405

45

11

SU Agen

32

19

7

1

11

346

517

-171

12

Brive

31

19

5

2

12

326

411

-85

13

La Rochelle

28

19

5

1

13

355

472

-117

14

Bourgoin

5

19

2

0

17

270

565

-295

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article