Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petites Histoires du Sport

6 nation 2011 : Le XV du tournoi

21 Mars 2011 , Rédigé par Pierre Ammiche Publié dans #Tournoi des VI Nations 2011

Après un tournoi qui courronne donc la victoire logique de l'équipe d'Angleterre, qui n'a pas connu depuis longtemps ni cuillère de bois ni grand chelem, qui a vu des matchs énormes et des recordss historiques, voilà le moment de revenir a chaud sur ce tournoi cuvé 2011. Et pour cela, nous allons commencer par les récompenses individuelles 

 

Pilier gauche : Domingo (Fra).

 

Puissant en mêlée, actif dans le jeu, solide en défense. Un pilier moderne qui marque ses adversaires à chaque match. Il gagne ses duels et reste le meilleur pilier gauche en Europe.

 

 

Talonneur : Hartley (Ang)

 

Véritable cancer pour ses adversaires, il est le talonneur qui combine au mieux solidité, lancer, activité et puissance. Franchisseur régulier, il harcèle la ligne adverse et mord dans les ballons comme un vrai mort de faim. Il est le meilleur talonneur d’Europe.

 

 

Pilier droit : Payne (Ang)

 

Son surnom, « l’assassin silencieux », lui va comme un gant. Phénomène de son poste, il rivalise avec les meilleurs mondiaux. Imprenable en mêlée, d’une activité bluffante pour un joueur de son poste, il peut en prime mettre des caramels au ras. C’est aujourd’hui le meilleur droitier d’Europe (et probablement du monde).

 

 

Deuxième ligne gauche : Deacon (Ang)

 

Preneur de balle en touche et sur les renvois, son impact dans le pack Anglais ne se résume pourtant pas à gagner des duels en haute altitude. Il est surtout un guerrier farouche et un coureur/gratteur précieux à son poste. Son pendant, Palmer, ne figure pas dans la liste mais aurait très bien pu y être à sa place, tant les deux joueurs se sont montrés à leur avantage. Il est le meilleur deuxième ligne gauche d’Europe.

 

 

Deuxième ligne droit : Nallet (Fra)

 

Quand on a vu son tournoi, la longévité des deuxièmes lignes n’est plus a démontré. Du haut de ses vénérables 35 printemps, la « Nalluche » a été énorme. Et si il pêché un peu contre l’Italie, c’était pour mieux exploser l’écran contre le Pays de Galles. Seul français à avoir été capable de rivaliser contre tous ses vis-à-vis au cours de l’année rugby écoulée, il reste un mondial à faire pour le guerrier de Bourg-en-Bresse. Il est le meilleur deuxième ligne gauche d’Europe.

 

 

Troisième ligne fermé : Dusautoir (Fra)

 

Une moyenne de presque 11 plaquages par match, des cartons a toutes les rencontres, un capitanat assumé en période de turbulences et le tout agrémenté d’une présence au combat hallucinante, Dusautoir est bel et bien le meilleur 6 d’Europe. Le Dark Destroyer est prêt.

 

 

Troisième ligne ouvert : Parisse (Ita)

 

Il ne joue pas à ce poste, c’est vrai. Mais son impact sur le jeu Italien est tel qu’on ne pouvait l’oublier au moment de récompenser le meilleur 7 d’Europe. Si sa récompense pouvait être partagé, il l’aurait fait avec Wood l’anglais, lui aussi véritable pièce maitresse du pack Anglais. Mais comme dans Highlander, il ne peut en avoir qu’un. Parisse est donc le meilleur 7 d’Europe.

 

Troisième ligne centre : Easter (Ang)

 

Le Bulldozer-humain. Il a explosé toute les défenses depuis 1an, son entraineur a su l’utiliser au mieux et il permet à son équipe de jouer en avançant et d’enchainer les temps de jeu. Il est le meilleur 8 d’Europe, l’un des seuls à pouvoir rivaliser dans la puissance avec les machines venues du Sud.

 

 

Demi de mêlée : Semenzato (Ita)

 

Récompense surprise pour celui qui n’était même pas remplaçant pour l’Italie au début du tournoi. Mais il faut dire que la faillite des autres 9 lui a laissé la porte grande ouverte. Youngs qui coute en partie le grand chelem, Care qui n’a pas assez joué, Parra et Yachvili ayant été incapables de se départager, idem en Ecosse avec Lawson et Blair, Phillips n’étant pas très convaincant, Reddan loin d’être à son meilleur niveau sur tout le début du tournoi… C’est donc un peu par défaut que le courageux et non moins talentueux Semenzato se voit courronné du titre honorifique de meilleur 9 d’Europe. En attendant le retour des cadors à leur meilleur niveau. 

 

 

Demi d’ouverture : Flood (Ang)

 

C’est tout sauf une surprise. Il a été le plus entreprenant, le plus solide, le plus créatif et le seul à être aussi bon animateur que buteur. Les autres 10 européens sont pour l’instant loin derrière. Il est le meilleur ouvreur d’Europe.

 

 

Ailier gauche : Clerc (Fra)

 

Il n’a joué que 2 matchs et demi pleins, mais quels matchs ! Actifs, combatif, franchisseur et surtout capable de conclure les actions, il reste le meilleur ailier gauche d’Europe. 

 

 

1er Centre : Hape (Ang)

 

L’ancien treiziste à fait très mal. Dans un resgistre plus direct que d’autre, il pèse sur les défense, franchit régulièrement et surtout gagne la plupart du temps son duel face à son vis-à-vis. Il est le meilleur 12 d’Europe.

 

 

2nd Centre : O’Driscoll (Irl)

 

En marquant son essai contre les Anglais, BOD devient le meilleur marqueur de l’histoire du tournoi. Rien que pour ça et pour le niveau constant qu’il affiche depuis maintenant presque 12ans, il est, sans conteste, le meilleur 13 d’Europe.

 

 

Ailier droit : Ashton (Ang)

 

Inconnu il y a 1an, le voilà propulsé sur le devant de la scène internationale. Alors oui, il est arrogant, oui il manque de respect à ses adversaires en plongeant comme un gamin insupportable, oui il à des défauts et des travers dans son jeu. Mais un gamin de 22ans qui plante 4 essais dans un même match et qui met 6 essais pour son premier tournoi, je n’en connais pas des masses. Il est le meilleur 14 d’Europe.

 

Arrière : Foden (Ang)

 

Puissant, rapide, combattifs, solide sur les ballons hauts et jouant juste ses ballons de relance, il est l’arme fatale britannique. Après Robinson le danger viendra encore du numero 15 avec Foden. Il est le meilleur 15 d’Europe.

 

 

Talonneur remplaçant : Rees (PdG)

 

Pilier remplaçant : Mas (Fra)

 

Deuxième ligne remplaçant : Gray (Eco)

 

Troisième ligne remplaçant : Wallace (Irl)

 

Demi de mêlée remplaçant : Youngs (Ang)

 

Ouvreur/centre remplaçant : Canale (Ita)

 

Ailier/arrière remplaçant : Cueto (Ang) 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Giovanni 21/03/2011 16:56


Hape, France ?


Pierre Ammiche 21/03/2011 18:58



Corrigé :)